Doumie

Au lieu d'un site, un forum pour partager...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Sport] Actu. foot.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: [Sport] Actu. foot.   Mer 30 Avr - 8:57

Z'êtes supporters vous?de qui?
Moi.......


mon ancien mail c était "vivaliverpool@..." jusqu'à la mort de Doum'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: 26/03/08   Mer 30 Avr - 8:59

France vs England england

France

Composition
G. Coupet
F. Clerc
L. Thuram
W. Gallas
E. Abidal
F. Ribéry
C. Makelele
J. Toulalan
F. Malouda
N. Anelka
D. Cissé

Remplaçants
M. Landreau
P. Evra
J. Escudé
P. Mexès
A. Diarra
S. Govou
D. Trezeguet

Entraîneur
Raymond Domenech

Englandpompom

Composition
D. James
A. Johnson
R. Ferdinand
J. Terry
A. Cole
D. Bentley
F. Lampard
G. Barry
S. Gerrard
J. Cole
W. Rooney

Remplaçants
O. Hargreaves
S. Downing
P. Robinson
D. Beckham
R. Green
P. Crouch
W. Brown
M. Owen
J. Lescott
T. Walcott
J. Woodgate
W. Bridge

Entraîneur
Fabio Capello
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Hommage...   Mer 30 Avr - 9:00

La FFF souhaite rendre hommage au journaliste Thierry Gilardi, décédé mardi soir.



En hommage au journaliste Thierry Gilardi, décédé brutalement, mardi soir, d'une crise cardiaque à 49 ans, la Fédération française de football propose de respecter une minute de silence avant le match contre l’Angleterre mercredi. Les joueurs porteront pour leur part un brassard noir.

Le journaliste de télévision et vice-président du Stade Français, Thierry Gilardi, est mort d'une crise cardiaque à l'âge de 49 ans.




Présentateur de l'émission Téléfoot depuis 2004, Thierry Gilardi est décédé mardi soir des suite d'une crise cardiaque survenue lundi. Egalement engagé dans le monde du sport en tant que vice-président du Stade Français depuis 1997, il avait débuté en 1982 à France Inter avant de rejoindre Canal + en 1986, où il devint l'une des voix les plus célèbres dans le monde du football. Après 18 ans sur la chaîne cryptée, animant entre autres L'Equipe du Dimanche et les soirées de Ligue des Champions, il s'installe sur TF1 en 2004, commentant la Coupe du Monde de rugby en 2007 avec Thierry Lacroix. Grand nom du journalisme sportif, il s'est également essayé à l'actualité sur LCI en 2005. Successeur de Thierry Roland au poste de commentateur des matches de l'équipe de France de football, il devait avoir 50 ans le 26 juillet prochain.

«Je n’arrive pas y croire. C’est tellement horrible. Il était avec nous samedi lors du match contre le Stade Toulousain pour assister à l’échauffement des joueurs. Il a déjeuné avec des joueurs. Il était assis à côté de moi au stade. C’était un homme si bien, si gentil et si respectueux. Je repense à son sourire, la remise des maillots la veille des finales avec l’émotion qu’il avait lorsqu’il leur parlait. Dès qu’il le pouvait, il faisait les déplacements avec les joueurs. Je ne vois pas ce que je peux dire d’autre ce soir», déclarait Max Guazzini, le président du Stade Français sur RMC mardi soir. Bernard Laporte, Secrétaire d’Etat aux Sports et ancien sélectionneur du XV de France, se souviendra lui d'«un homme généreux, gentil, qui allait toujours réconforter les joueurs dans les vestiaires. Il avait une très forte humanité. C'était la voix du foot et la voix du rugby, un journaliste et un homme extraordinaire, qui avait beaucoup d'humilité.» La Fédération française de football a proposé de respecter une minute de silence avant le match des Bleus contre l’Angleterre mercredi. Les joueurs porteront pour leur part un brassard noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: [Sport] Actu. foot.   Mer 30 Avr - 9:00

bon les frenchy lisez bien ça ça n arrivera qu une fois:
je suis charmée que la France est gagnée pour cet hommage à Thierry....
mais première et dernière fois!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Résumé   Mer 30 Avr - 9:01

Match amical. France - Angleterre : 1-0 Victoire et enseignements minimums
Un penalty de Franck Ribéry a suffi à l’équipe de France pour dominer l’Angleterre et renouer avec la victoire, hier soir au Stade de France. David Trezeguet, attendu au tournant, a pour sa part été très effacé.

Il est sorti sous les applaudissements, peu après l’heure de jeu, dans la foulée de David Beckham, auquel le Stade de France venait de rendre hommage. David Trezeguet n’a pourtant pas marqué hier soir. Et il n’a pas non plus brillé.
Le zéro pointé de Trezeguet
Que retenir du match de l’avant-centre de la Juventus de Turin, que Domenech avait rappelé pour pallier les forfaits d’Henry, Benzema et Saha ? A dire vrai, pas grand-chose. Réflexion faite, rien du tout. Effacé dans le jeu comme il l’a toujours été, le Franco-Argentin n’a pas pu compenser, comme parfois au cours de sa carrière, par son activité et son efficacité devant le but. C’est bien simple, Trezeguet n’a pas adressé la moindre frappe et pas effectué la moindre course en direction du but de James.
A sa décharge, il n’a pas bénéficié de la moindre passe intéressante de la part de ses coéquipiers. Disons par prudence, et aussi par respect pour l’autre carrière d’un joueur qui continue de marquer sous le maillot de la Juve, qu’eux et lui ne se trouvent pas. Ce n’est donc peut-être pas seulement de sa faute, mais c’est un constat qui n’incite pas à l’optimisme quant à ses perspectives d’avenir sous le maillot bleu.
Une erreur bien venue
A la décharge du buteur de la Juve, la première mi-temps n’était pas de nature à le faire briller. Quand une agressivité également partagée guide 20 joueurs de champ parfaitement rompus aux principes de l’organisation défensive, et que les alignements se font avec justesse, il ne se passe pas grand-chose en dehors d’un rond central surpeuplé : quelques tacles spectaculaires, quelques feintes de corps des plus vifs techniciens et puis c’est tout. Les entraîneurs adorent généralement. Les spectateurs un peu moins. La bonne relance de Thuram, les accélérations de Ribéry et d’Anelka et surtout l’énorme faute collective d’une équipe anglaise prise à revers dans sa remontée de terrain, ont heureusement permis d’animer un tout petit peu un match qui menaçait de s’enliser. Les six changements en un quart d’heure effectués après la pause par Capello y ont également contribué dans la mesure où ils ont perturbé le bel ordonnancement défensif de l’équipe anglaise.
Pas de nouvelles bonnes nouvelles ?
Malgré cet apport de sang neuf, l’équipe anglaise n’est pourtant que très exceptionnellement parvenue à solliciter une arrière garde française bien protégée par le reste de l’équipe. Les Bleus dans leur ensemble voudraient prolonger la carrière de Thuram qu’ils ne s’y prendraient pas autrement. Reste à savoir ce que Raymond Domenech a appris de nouveau au cours de cette rencontre dans la perspective de la liste des 23 pour l’Euro, qu’il communiquera avant le prochain match de son équipe. A priori, rien. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’ait pas quelques raisons d’être satisfait de sa soirée d’hier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Thierry..   Mer 30 Avr - 9:02

Décès de Thierry Gilardi. Le sport français sous le choc
Le monde du football, mais aussi du rugby, était partagé entre le choc et l'émotion au lendemain du décès , à 49 ans , de la voix du football français, Thierry Gilardi.

« C ’ était un travailleur, il travaillait trop à la limite, c ’ était de très loin le meilleur commentateur de football. Un boulimique de travail, j ’ espère que ce n ’ est pas ça qui l ’ a tué, mais je me le demande tout de même. C ’ était un grand professionnel, très angoissé, toujours d ’ une grande méticulosité » , a déclaré Jean-Claude Dassier, directeur général de LCI, l ’ un de ses ancien s patrons, mardi soir, quelques minutes après l ’ annonce de la mort du journaliste des suites d ’ une crise cardiaque. Tous ont d ’ ailleurs loué le grand professionnel qui avait fait ses débuts à France Inter avant de rejoindre Canal + , puis TF1. « Il y a des voix et des gens qui ont marqué le sport, comme Thierry Roland, Roger Couderc et Thierry Gilardi » , a déclaré le président de l ’ UEFA, Michel Platini, avec qui il commentait les soirées de la Ligue des champions sur Canal + jusqu ’ en 2004. « Il a fait beaucoup pour la promotion du sport et il a contribué à populariser un peu plus ce sport qu ’ est le football » , a estimé Platini, dont l ’ épouse était la marraine de l ’ une des filles de Thierry Gilardi, père de trois enfants.
« U n mec en or »
Thierry Roland, à qui il avait succédé à TF1 pour commenter les matchs de l ’ équipe de France et animer l ’ émission Téléfoot, a également évoqué « un garçon très attachant, toujours souriant, la joie de vivre personnifiée » . « Je crois que c ’ est l ’ image qu ’ il faut garder de lui, l ’ image d ’ un grand sourire, d ’ un grand éclat de rire, a ajouté Thierry Roland, passé depuis à M6. C ’ était un mec en or, vraiment. Je ne pense pas qu ’ il y aura quelqu ’ un pour dire le contraire. 49 ans, c ’ est tellement jeune. » Le monde du rugby, sport pour lequel il vouait une véritable passion - il était vice-président du Stade Français et avait commenté la dernière Coupe du monde en France pour TF1 - a lui aussi pleuré sa mort. « C ’ était quelqu ’ un de bien, passionné, profondément droit et gentil. Il avait des convictions et un savoir-faire. C ’ était une figure du monde du sport » , a déclaré Max Guazzini, le président du Stade Français. L ’ ancien président de la Fédération française de rugby, Bernard Lapasset, a estimé que le rugby perdait « un ami » .
Minute de silence et brassards noirs
Bernard Laporte, secrétaire d ’ Etat aux Sports et ancien sélectionneur de l ’ équipe de France de rugby, a évoqué « un homme extraordinaire » , « la voix du foot et la voix du rugby » . « C ’ est une nouvelle terrible pour le sport en général. Je retiendrai surtout que c ’ était un homme extraordinaire . » Une minute de silence a été observée à sa mémoire , hier soir au Stade de France avant France - Angleterre, pendant que des photos évoqu aien t son souvenir sur les écrans. Les Bleus arborer aien t également un brassard noir pendant la rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Banderole...   Mer 30 Avr - 9:04


Violence dans les stades : les clubs et les supporters ont une responsabilité "sociale ou morale"


Selon le sociologue Patrick Mignon, "il y a eu une certaine tolérance" à l'égard de certains supporters violents. "Quelquefois, on préfère avoir les gens très agités, très dangereux dans un endroit bien identifié plutôt que dans la nature", explique-t-il.


Isla : Comment se fait-il que les fouilles au corps obligatoires à l'entrée ne sont pas efficaces ?

Lip :
Je croyais que les spectateurs étaient fouillés avant d'entrer dans un stade de foot... Comment une banderole de plusieurs mètres a-t-elle pu passer inaperçue ?



Patrick Mignon :
Les fouilles existent, bien sûr. Il y a différents types de fouilles, certaines plus efficaces que d'autres. D'après ce que j'ai entendu, il semble qu'on ait plutôt pratiqué des fouilles assez rapides qui ne permettaient pas de trouver tout ce qu'on pouvait penser trouver sur les personnes. Il faut penser aussi qu'il y a des flux de spectateurs, et que les fouilles ne sont donc pas faciles à faire, parce qu'il faut aller vite.

Ensuite, la banderole était grande, mais était découpée en petits morceaux. C'est une technique très fréquente quand on veut introduire des objets ou des banderoles. On reconstitue les objets dans le stade.

isla : Qui est responsable de la sécurité dans le stade ? Les organisateurs (Ligue professionnelle de football) ? La police ?

Patrick Mignon : Les organisateurs ont la responsabilité de la sécurité, mais en même temps, les fouilles sont aussi pratiquées par la police, car c'est elle qui est habilitée à le faire quand elles sont approfondies. On a toujours dans ce cas affaire à différentes responsabilités.

doo :
Dans l'histoire de la banderole, qui faut-il sanctionner selon vous ? Des individus ? Des associations de supporteurs (les Boulogne Boys, comme le réclame notre ministre de l'intérieur) ? Ou le PSG ? Les organisateurs (police et Ligue professionnelle de football) ?

Patrick Mignon : Qu'est-ce qu'on entend par responsabilité ? Une responsabilité pénale ou sociale ou morale, voire responsabilité civile ?

Cherche-t-on un coupable ? Le coupable a-t-il commis un délit ? Est-ce un coupable civil, car dans toute organisation d'événement, il y a une responsabilité civile. Dans ce cas, ce serait les organisateurs. Est-ce une responsabilité sociale ou morale, auquel cas le club peut être considéré responsable de ses supporteurs.

Rav : Je fréquente souvent les grands stades de foot, et je sais que les fouilleurs sont des "proches" des groupes de supporteurs perturbateurs...

Patrick Mignon :
Dans les fouilles comme au Stade de France, c'est la police qui les fait. Votre question pourrait effectivement être posée dans certains cas où l'on confie les fouilles à des sociétés privées. Il peut dans ce cas y avoir des liens d'amitié, de proximité avec certains supporteurs.

isla :
J'aimerais savoir ce qui, selon vous, motive réellement les supporteurs pour afficher une banderole aussi haineuse. Qu'ont-ils à y gagner ?

Patrick Mignon : On va replacer les événements de samedi dans un contexte un peu plus général. Le contexte est celui d'une rencontre entre deux clubs de football professionnels. Ces clubs, depuis une vingtaine d'années, sont accompagnés par des supporteurs ultras.

Ces supporteurs ultras sont en compétition les uns avec les autres, et cette compétition se traduit notamment par la confection de banderoles qui sont soit à la gloire de son club, soit sont des attaques contre le club adverse. Et dans ce cas, la banderole de samedi s'inscrit dans la continuité des banderoles à caractère injurieux destinées aux supporteurs ultras d'en face.

Ce que cherchent dans ce cas-là les supporteurs, c'est, comme dans tout défi, à mettre plus bas que terre les adversaires, à trouver les formules chocs les plus dures pour sortir triomphants de ce défi entre supporteurs.

Si l'on faisait l'histoire des banderoles dans les matchs qui opposent Paris à Marseille, Lyon à Saint-Etienne, Lens à Lille, Metz à Nancy ou à Strasbourg, on aurait de belles collections de banderoles avec des traits assez semblables à ceux qu'on a pu voir samedi.

Le problème de cette rencontre, c'est qu'elle était télévisée, donc elle a été vue par des gens qui sont soit des téléspectateurs, soit les spectateurs du stade, qui ne sont pas habitués à ce type de configuration.

Maintenant, il y a un autre point qu'il faut ajouter : les supporteurs ultras peuvent s'adresser aux autres supporteurs ultras, mais dans certaines conditions, ils peuvent aussi s'adresser à l'ensemble des spectateurs du stade ou des téléspectateurs.

Donc ce qu'on recherche dans ces cas-là, dans la banderole, c'est, en provoquant, à se définir comme étant des supporteurs radicaux, indépendants, imperméables à tous les mouvements d'opinion. C'est aussi ce qui s'est passé samedi : dans la partie du Stade de France qui était occupée par les habitués de la tribune Boulogne, se trouvent les éléments qui veulent se définir comme étant en opposition radicale aussi bien avec le monde du football, les autres spectateurs, et les autres supporteurs du PSG, à savoir la tribune Auteuil.

Beep : Les auteurs de la banderole sont-ils, selon vous, des ultras ou des indépendants ?

Patrick Mignon :
On peut penser dans un premier temps que ce sont plutôt ce qu'on appelle les indépendants. Les indépendants, ce sont parmi les supporteurs ceux qui ne sont pas organisés en association, parce qu'ils estiment que les associations sont complices du club ou de la police ou de la Ligue de football. Et parce qu'ils cherchent à développer des actions plus en rupture avec la loi : violence, bagarres, etc. On peut penser que le style provocant de la banderole est très marqué par cet esprit dit indépendant.

Mais en même temps, on voit que cette banderole a été placée sur la banderole qui identifiait les Boulogne boys, et on voit mal comment, dans le climat des tribunes, on puisse mettre une banderole sur une autre sans qu'il y ait quelque part une sorte d'accord, de compromis. Donc du coup, on peut penser que cette banderole a été déployée sans doute par des indépendants, mais avec une "autorisation" d'une association reconnue, comme par exemple le sont les Boulogne boys.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: [Sport] Actu. foot.   Mer 30 Avr - 9:05

Banderole injurieuse : trois nouvelles personnes en garde à vue!!


Trois nouvelles personnes ont été placées en garde à vue, jeudi 10 avril, dans le cadre de l'enquête sur la banderole injurieuse déployée lors de la finale de la Coupe de la Ligue au Stade de France, portant à sept le nombre de personnes suspectées par la justice. Ces arrestations menées par la brigade de répression de la délinquance aux personnes font suite à la mise en examen de trois hommes pour "provocation à la haine ou à la violence lors d'une manifestation sportive".


Un supporter niçois tient une banderole en réponse à celle déployée lors de la finale de la Coupe de la Ligue, le 5 avril.



Les suspects interpellés jeudi sont des supporteurs du Paris–Saint-Germain soupçonnés d'avoir confectionné la banderole et, pour certains d'entre eux, d'avoir facilité son introduction, selon une source judiciaire citée par l'AFP. Le parquet de Bobigny a promis de poursuivre tous ceux qui seraient impliqués dans cette affaire avec la même sévérité. Il estime que onze personnes ont porté la banderole, découpée en onze morceaux et longue de plus de 50 mètres, et que d'autres ont participé à sa confection.

LA LFP EXAMINERA LA RESPONSABILITÉ DU PSG

La responsabilité du PSG dans cette affaire, ainsi que de possibles sanctions à son égard seront examinées, jeudi après-midi, par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP). Après avoir pris connaissance des rapports de l'arbitre, elle devrait ouvrir une instruction avant qu'une éventuelle sanction intervienne dans une quinzaine de jours.

Selon le barème de la LFP, elle pourrait prendre la forme d'un retrait de points, d'un match à huis clos ou d'une sanction financière. Le Paris-Saint-Germain a rappelé à plusieurs reprises qu'il est la "principale victime de ces agissements" et qu'il a "déposé plainte dans cette affaire". Il regrette en outre de ne pas avoir été informé du "déroulement des investigations et les découvertes qui ont pu être faites", notamment sur l'identité des suspects.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: [Sport] Actu. foot.   Mer 30 Avr - 9:06

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: 92 interdits de stade   Mer 30 Avr - 9:07

Habitué aux dérives violentes et antisportives d’une frange de ses supporters, le Paris Saint-Germain se trouve, une nouvelle fois, au banc des accusés. Son image a été entachée, pour la énième fois, par une banderole raciste déployée, samedi soir au Stade de France, lors de la finale de la Coupe de la Ligue.

Longue d’une quarantaine de mètres, la banderole a été exhibée au début de la seconde mi-temps, avant d’être retirée par le service d’ordre. Elle s’en prenait, en des termes insultants, aux gens du Nord, les Ch’tis, qualifiés de "pédophiles, chômeurs et consanguins".

En butte au danger de la relégation en Ligue 2, le club parisien est contraint de gérer, bien malgré lui, les dommages collatéraux de cette nouvelle affaire aux allures de scandale. L’insulte, jugée gravissime, a entaché la fête parisienne et placé le club au centre d’un véritable procès moral.


La Ligue porte plainte

Organisateur de la compétition de samedi soir, la Ligue nationale de football a choisi de ne pas rester de marbre face à cette "banderole lamentable". L’institution porte plainte, lundi, pour "incitation à la haine et à la violence". Les deux clubs finalistes ont décidé de s’y associer.

Dès dimanche, le club avouait sa "honte" par la voix de ses responsables. Le président Alain Cayzac présentait, sur le plateau de France 2 Foot, ses excuses au FC Lens et aux gens du Nord. Sébastien Bazin, président de Colony Capital, l’actionnaire majoritaire du club, se prononce en faveur de l’exclusion définitive des auteurs du forfait de la galerie parisienne. "Les gens qui ont fait ça, je n’en veux plus au PSG. Je n’en veux plus à vie", a-t-il dit à la presse.

L’affaire de la banderole replace au cœur du débat l’attitude d’une partie du "kop" parisien. Depuis une quinzaine d’années, des groupuscules de supporters multiplient les actes violents, racistes et xénophobes, au grand dam des dirigeants du club et des instances footballistiques françaises.

Le quotidien sportif L’Equipe a jugé le coup de samedi suffisamment grave pour pointer, à pleine page, la "gangrène" du PSG et dénoncer, sans concession, "la mouvance nauséabonde du supportérisme parisien". A l’unisson, les éditorialistes de la presse parisienne et de province dénoncent l’incapacité des Parisiens à faire le "grand ménage" dans leurs tribunes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: No Coment...   Mer 30 Avr - 9:08

Voilà ce qu on trouve sur "PAGenforce.net"..vais encore choquer tout le monde mais moi je dis que face à ce genre de choses l équipe devrrait etre discalifiée ça calmerait les supporters débiles!


Citation :
Lens et ses dirigeants ne parlent que de la banderole depuis samedi soir. Tous les médias relayent et ont relayées les informations. Mais pourquoi parle-t-on autant de ça ? C'est le PSG, c'est donc "normal"...

Mais depuis samedi soir, les Lensois ne parlent que de la banderole. Faut-il leur rappeler qu'ils ont perdus ?! Aucun dirigeant, que ce soit l'entraîneur Papin ou le président Martel n'ont évoqué la défaite qu'ils ont concédés sur le terrain. Même ça, les médias n'en n'ont pas parlé, voire très peu, du moins pas autant que cette banderole !

Lens crie au scandale et a même demandé de rejouer la finale. On évoque même le retrait du trophée au PSG. Mais si Lens avait gagné, cette banderole n'aurait pas pris l'ampleur qu'elle prend actuellement ! Nous condamnons bien évidemment cette banderole, mais il y a tout de même des choses qu'il ne faut pas oublier, c'est que le PSG a gagné sur le terrain son trophée !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Sur le site RCL...   Mer 30 Avr - 9:09

02/04/2008 : Chronique du Stade de France

L’émoi est important depuis samedi soir. comme nous vous l'indiquions ce mardi, de nombreux témoignages affluent de tous les coins du département, de la région et d’un peu partout en France. En Belgique aussi, l’affaire de la banderole n’est pas passée inaperçue...

Dominique Paquet, ancien journaliste sportif, est l'auteur du livre officiel du centenaire du Racing Club de Lens. Chaque lundi soir, il tient une chronique sur les ondes de la RTB - F, la radio de nos amis belges. Voici celle de ce lundi 31 mars. Elle exprime sa révolte, après qu'il ait quitté, dégoûté, le Stade de France, où il assistait à la finale de la Coupe de la Ligue...
Chronique

Dominique Paquet

Ainsi donc, la patrie des Lumières, la terre qui a vu naître Diderot et Voltaire, le pays, par excellence, des Droits de l’Homme, la nation qui a tenu à ce que les termes Egalité et Fraternité subliment sa devise, ainsi donc cette nation-là n’a pas pu empêcher qu’une partie de sa population se fasse insulter, agresser, humilier par une autre partie de sa population !

Cela s’est passé avant-hier soir, pas loin de chez nous et, encore, pas n’importe où : dans un lieu qui se veut rassembleur. Car sinon, pourquoi porterait-il le nom de Stade de France, c’est-à-dire le stade de la France, de toute la France ?

« Pédophiles, chômeurs, consanguins : bienvenue chez les Ch’tis ».

On a beau se dire que ce trop-plein de méchanceté, de haine, d’ignominie ressemble comme deux gouttes d’eau au vide des esprits qui l’a conçu, puis alimenté, le dégoût et l’accablement n’en surgissent pas moins : cette fois, la nudité intellectuelle a atteint des sommets a priori inaccessibles de médiocrité imbécile, de lâcheté féroce, de malfaisance désespérément engluée dans l’arrondi rasé au millipoil de têtes fascistes et creuses. Oups ! Un pléonasme. Pardonnez-moi…

J’étais moi-même ce samedi au Stade de France. Je me réjouissais d’assister à cette finale de la Coupe de la Ligue entre Lens et le Paris Saint-Germain. L’événement était rempli de promesses. Il connut un déroulement nauséeux. Le halo de douceur qui m’avait conduit à ma place de tribune s’est ainsi transformé en flux répétés produits par une douleur morale insoutenable tandis que mes yeux découvraient et que mon esprit décryptait ces mots d’ombre et d’effroi, où l’abjection totale confinait àl’infamie absolue.

« Pédophiles, chômeurs, consanguins : bienvenue chez les Ch’tis ».

Le 10 mars 1906, une tragédie minière sans précédent faisait, à Courrières, 1.099 victimes. Courrières se situe à quelques kilomètres à peine de Lens, en plein cœur de ce qui était autrefois l’une des régions minières les plus riches et les plus actives de France. Courrières, le 10 mars 1906. 1.099 victimes sur près de 1.800 mineurs descendus ce jour-là. Etrangement, c’était aussi un samedi. Alors, eux, ces gens-là, et bien d’autres, et leurs descendants, des pédophiles, des chômeurs, des dégénérés, car c’est bien cela que sous-entend le terme « consanguin » : dé-gé-né-ré ?

« Casse-toi, pauv’ con » est une phrase, désormais mémorable, qui a été récemment prononcée par le premier des Français. Elle est plus que jamais d’actualité, à condition de la décliner cette fois au pluriel. Sans censure. Mais en ce qui me concerne avec une seule interdiction, une promesse en fait, un serment plutôt : celui de ne plus jamais remettre les pieds à un match du Paris Saint-Germain tant que la raison et le respect n’yrègneront pas. Par contre, je serai ce week-end à Lens. A la mi-temps du match, je reprendrai, comme d’habitude, avec le public de Bollaert, le refrain de la chanson de Pierre Bachelet : « Les Corons ». Un hymne àl’amour, l’amour d’une terre, une terre magnifique empreinte de courage,de bonté, de générosité. Allez, pauv’ cons, ne venez surtout pas polluer cette terre-là. Et cassez-vous des stades…

Dominique Paquet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Racisme dans les stades...   Mer 30 Avr - 9:11

...Tout le monde est fautif!



Expulsé pour avoir réagi à des propos racistes lors du match contre Metz en février, le Valenciennois Abdeslam Ouaddou a été le premier joueur à porter plainte contre le spectateur qui l'avait insulté. Crédits photo : AFP
Si les actes de racisme se multiplient, c'est que la grande famille du football n'a pas été assez vigilante.

Les pouvoirs publics. Après le décès d'un supporteur parisien le 23 novembre 2006 après un match PSG-Tel-Aviv, les autorités avaient réagi rapidement. Dès le 9 décembre 2006, l'interdiction administrative de stade et la dissolution de groupes de supporteurs violents ont été autorisés. Problème : ces dispositifs ont été sous-utilisés. Aujourd'hui, on compte une centaine d'interdits de stade en France contre 3 000 en Angleterre. «Si on avait 1 000 interdits de stade en France, cela correspondrait plus à la réalité, estime Patrick Wincke, en charge du dossier violence et racisme à la Fédération française de football. Mais les préfets connaissent assez mal la procédure d'interdiction administrative .» De même, aucun groupe de supporteurs n'a été dissous. Certains comme La Faction à Metz, dont quelques membres s'étaient «illustrés» avec des saluts nazis en février à Lyon, se sont autodissous. Mais la portée d'une autodissolution est moindre. Aujourd'hui, le ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, menace de dissoudre le groupe à l'origine de la banderole antichtis. Elle envisage aussi la prolongation à six mois, voire un an, des interdictions de stade jusque-là limitées à trois mois. Mais y aura-t-il un suivi quand la pression médiatique sera retombée ?


La Ligue de football. Militant sincère de l'antiracisme, Frédéric Thiriez, le président de la LFP, est le premier à s'émouvoir en cas d'actes inadmissibles. Reste que la Ligue a souvent avancé sur le dossier avec lenteur. Quelques exemples : la Ligue a refusé de s'associer à la campagne de pub de la Licra en 2006 intitulée «Pseudo-supporteur, reste chez toi». «Quant à la convention que nous venons de signer avec la Ligue pour mieux sensibiliser aux problématiques du racisme, cela fait trois ans que nous la lui proposons», explique Carine Bloch, vice-présidente de la Licra. Enfin, si la France est bien le premier pays européen à retirer un point à des clubs dont les supporteurs sont coupables d'actes racistes (Bastia et Metz), dans le règlement la sanction prévue est un retrait de trois points.

Les clubs. Lors des épisodes racistes, les présidents de club n'ont pas toujours le comportement adéquat. Plutôt que de poser le problème de fond, certains, comme Francis Decourrière à Valenciennes, cherchent à tirer parti de la situation. Comme son club avait perdu à Metz le jour où l'un de ses joueurs, Abdeslam Ouaddou, était victime d'insultes racistes, il voulait rejouer le match. D'autres protègent leurs joueurs suspectés de racisme. À Lyon, Jean-Michel Aulas a défendu mordicus Milan Baros accusé d'un geste très ambigu vis-à-vis de M'Bia lors d'un match contre Rennes en avril 2007. «Si j'avais un cas similaire à celui de Baros dans mon club, je suspendrais le joueur», affirme Michel Seydoux, le président du Losc.

Les joueurs. Abdeslam Ouaddou est le premier joueur à avoir porté plainte en février. Résultat, l'auteur de propos racistes à son encontre a été jugé et connaîtra sa peine le 8 avril. Cela devrait enlever le sentiment d'impunité qui régnait dans les tribunes. Mais si Chimbonda, Kebe ou M'Bia, tous victimes d'insultes racistes auparavant, avaient porté l'affaire devant la justice, la situation ne se serait peut-être pas autant dégradée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Beitar Jérusalem privé de la Coupe d'Israël de foot ...   Mer 30 Avr - 9:12


...Beitar Jérusalem privé de la Coupe d'Israël de foot par ses supporteurs


Citation :
Lundi 14 avril 2008, 15h44
Le club de football du Beitar Jérusalem a été privé de la victoire en Coupe d'Israël, alors qu'il menait par un but à zéro dimanche soir contre Maccabi Herzlya, quand des milliers de ses supporteurs ont envahi la pelouse à quatre minutes de la fin du match pour fêter son succès.

Le service d'ordre et les dirigeants du club ont en vain tenté de ramener le calme pour permettre la poursuite de la rencontre que l'arbitre a été contraint de suspendre, ce qui doit se traduire par une victoire sur tapis vert du Maccabi Herzlya.

Le comportement des fans du Beitar Jérusalem, connus pour leurs excès, faisait la Une lundi des deux principaux quotidiens israéliens, le Yédiot Aharonot et le Maariv. "Ces gens sont anormaux et des idiots", s'est emporté Arcady Gaydamak, le propriétaire du club, un milliardaire qui brigue la mairie de Jérusalem aux prochaines élections municipales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Les Boulogne Boys dissous   Mer 30 Avr - 9:12



Les Boulognes Boys disparaissent après 23 ans d'existence. Crédits photo : AFP
La Ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a décidé de dissoudre cette association de supporters du Paris SG après l'affaire de la banderole anti-ch'tis lors de la finale de la Coupe de la Ligue.

C'était dans l'air depuis plusieurs jours, c'est désormais officiel : les Boulogne Boys disparaissent du paysage footballistique et surtout parisien. L'annonce de cette dissolution a été faite ce jeudi par la Ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, lors d'un point presse Place Beauvau à Paris. Cette décision intervient au lendemain de la réunion de la commission nationale consultative de prévention des violences lors des manifestations sportives, saisie par la Ministre le 4 avril dernier. Une réunion au cours de laquelle la commission, présidée par le conseiller d'Etat Pierre Bordry, a examiné diverses affaires dans lesquelles les Boys sont suspectés d'être impliqués. Parmi elles, la fameuse banderole insultante du Stade de France ( «Pédophiles, chômeurs, consanguins : bienvenue chez les Ch'tis») déployée lors de la finale de la Coupe de la Ligue opposant le PSG à Lens le 29 mars dernier.

Plusieurs auteurs présumés de cette bannière, arrêtés quelques jours plus tard et mis en examen, étaient affiliés au Boulogne Boys. Ajoutez à cela le fait que la banderole a été confectionnée dans le local de ce groupe de supporters au Parc des Princes mais également le caractère récidiviste de cette faction connue pour son passé trouble et vous obtenez tous les éléments tangibles pour donner un avis favorable à la dissolution. Désireuse de frapper fort et d'éradiquer le fléau qu'est la violence dans les stades, Madame Alliot-Marie a donc signé le décret avant de la transmettre au Premier Ministre. La Ministre a également annoncé la dissolution du groupe Faction Metz, mis en cause dans l'affaire Ouaddou lors du match Metz-Valenciennes en février dernier et dans quelques incidents ayant émaillé la rencontre Lyon-Metz.

Le problème reste le même

Reste que cette décision de dissoudre un des clubs de supporters historiques du PSG (l'association avait été créée en 1985) ne résoudra pas le problème de la violence au Parc des Princes. Loin de là. D'une part, car les Boys ne constituent qu'une partie - quelques milliers de personnes - du Kop de Boulogne où figurent également les Gavroches et des indépendants, bien plus radicaux et violents. D'autre part, car cette dissolution n'empêchera pas ces supporters de venir au stade à titre individuel. Un éparpillement de présumés fauteurs de troubles qui pourrait poser encore plus de soucis. La police et le club se retrouveront fort démunis sans l'assistance des responsables de l'association, interlocuteurs privilégiés depuis de nombreuses années. Le risque de débordement s'en retrouve considérablement renforcé. Les pouvoirs publics ont voulu trancher dans le vif et marquer les esprits. L'avenir nous dira si cette solution était vraiment adéquate…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: [Sport] Actu. foot.   Mer 30 Avr - 9:13


Le secrétaire d'État aux Sports se dit favorable à des sanctions financières pour les clubs de football et une sévérité accrue contre les supporters violents ou racistes. Quelles sont les sanctions aujourd'hui?

Face aux récents incidents racistes dans les stades, Bernard Laporte se dit favorable à des sanctions financières contre les clubs et associations de supporters. Le secrétaire d'Etat aux Sports prône également l'allongement des interdictions administratives de stade «de trois mois à un an», la «radiation à vie» pour les personnes qui frappent un arbitre, et à la «généralisation» des travaux d'intérêt généraux. Le point sur l'arsenal de sanctions actuel : Un supporter violent ou raciste peut:

1/ être interdit de stade pendant un maximum de trois mois. Cette interdiction dite «administrative» de stade est prononcée par le préfet, en vertu de la loi du 23 janvier 2006 (article L 332-16 du code du sport).

2/ être puni d'un an d'emprisonnement et de 15.000 d'amende, d'après les articles L 332-6 et 7 du code du sport qui punissent toute incitation à la haine ou à la violence ainsi que le fait d'introduire, de porter ou d'exhiber des signes ou symboles rappelant une idéologie raciste ou xénophobe.

3/ enfin, l'interdiction de stade de cinq ans prévue par le législateur ne concerne que les auteurs de délit en relation avec une manifestation sportive (la loi n° 93-1282 du 6 décembre 1993 relative à la sécurité des manifestations sportives (article L. 332-11 du code du sport). Elle peut, en théorie, s'appliquer au seul fait de prononcer des injures racistes, mais cela n'est encore jamais arrivé.

Le club du supporter risque:

1/ depuis 2004, de se voir imposer par la Ligue de football professionnel (LFP) de jouer un match à huis-clos lors d'une rencontre à domicile. Ce qui représente un manque à gagner évident pour le club, qui ne pourra engranger aucune recette sur ce match.

2/ de se faire retirer des points au classement par la même LFP. Elle l'a fait pour la première fois en Europe cette saison en retirant un point au club de Bastia en ligue 2, pour le comportement raciste de certains de ses supporters.

3/ de se voir ingliger une amende en cas de comportements violents, de fumigènes et jets de projectiles. En 2003, le conseil d'administration de la LFP a doublé le montant de cette amende. A titre d'exemple, pour le dernier match OM-PSG (17 février 2008), l'OM a écopé d'une amende 25.000 € et le PSG de 4.500 €, pour jets de fumigène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Football: dissolution des "Boulogne Boys" et de "Faction Metz"   Mer 30 Avr - 9:14

La ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie a annoncé jeudi la dissolution du club de supporters du Paris Saint-Germain "Boulogne Boys" et celle du groupement "Faction Metz", en raison de "très nombreux incidents" survenus en marge des matches de ces deux clubs du champlionnat de football de Ligue 1.

Cette décision intervient après les avis favorables à ces dissolutions rendus mercredi par la Commission nationale consultative pour la prévention des violences dans les enceintes sportives.

"J'ai donc décidé de prononcer la dissolution de l'association nouvelle des Boulogne Boys", ainsi que celle "du groupement 'Faction Metz'", a indiqué Mme Alliot-Marie lors d'un point presse au ministère de l'Intérieur. Les décrets de dissolution administrative ont été signés et transmis au Premier ministre François Fillon, a-t-elle précisé.

La dissolution des "Boulogne Boys" fait notamment suite au déploiement d'une banderole injurieuse déployée au Stade de France lors de la finale de la Coupe de la Ligue entre le PSG et Lens le 29 mars. La banderole, composée de 11 morceaux de tissu et d'une longueur de cinq mètres chacun environ, comportait l'inscription "Pédophiles, chômeurs, consanguins: bienvenue chez les Ch'tis".

Trois nouvelles personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur cette affaire, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. Six personnes ont déjà été mises en examen. Il leur est reproché d'avoir fabriqué et introduit au Stade de France la banderole. Une information judiciaire a également été ouverte par le parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour "provocation à la haine ou à la violence lors d'une manifestation sportive".

Mme Alliot-Marie a par ailleurs justifié la dissolution de "Faction Metz" par les "incidents graves et répétés" impliquant ce groupement de supporters qui ont émaillé les rencontres du FC Metz, notamment les insultes racistes à l'encontre du joueur marocain de Valenciennes Abdeslam Ouaddou lors du match Metz-Valenciennes le 16 février.

Le 6 octobre dernier, plusieurs dizaines de supporters messins avaient également quitté leur tribune pour en découdre avec les fans alsaciens lors de la rencontre Metz-Strasbourg. Mardi, la préfecture de la Moselle a par ailleurs infligé trois mois d'interdiction de stade à un supporteur messin coupable d'insultes racistes pendant le match Metz-Marseille du 12 avril dernier.

Dans l'affaire Ouaddou, le tribunal correctionnel de Metz a reporté au 13 mai son jugement dans le procès du supporteur du FC Metz accusé d'avoir lancé ces insultes racistes. Le procureur a requis trois mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve, ainsi que trois ans d'interdiction de stade, à l'encontre du prévenu, un agent de sécurité âgé de 38 ans, jugé pour "injures publiques envers un particulier en raison de sa race". Il encourt jusqu'à six mois de prison, 22.500 euros d'amende et cinq ans d'interdiction de stade.

Dénonçant "ce fléau qu'est devenue depuis quelques années la violence dans le sport", Michèle Alliot-Marie a affirmé que les décisions "rapides et fermes" annoncées jeudi étaient "la démonstration de (sa) détermination". Elle a également annoncé un renforcement des sanctions contre les actes de violences et d'incitation à la haine dans les enceintes sportives "dans le projet de LOPSI (Loi d'orientation et de programmation sur la sécurité intérieure)" qu'elle présentera "bientôt au Parlement".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Banderole anti-Ch'tis: La LFP se prononce mercredi sur le cas du Paris SG   Mer 30 Avr - 19:34

Citation :
AFP - Mercredi 30 avril, 00h00

PARIS (AFP) - La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) se prononcera mercredi au sujet du Paris SG, et de son éventuelle responsabilité, dans l'affaire de la banderole anti-Ch'tis déployée lors de la finale de la Coupe de la Ligue le 29 mars.
(Publicité)

"Si sanction il y a, cela peut être un retrait de point(s), un match avec sursis à huis clos, un match ferme, il peut y avoir tout un éventail de sanction (y compris financières, ndlr), il peut aussi n'y avoir aucune sanction de notre part", avait expliqué Pierre Attali, vice-président de la commission de la LFP, le 3 avril, avant l'ouverture d'une "procédure d'instruction" par la Ligue.

Seule certitude: le match, remporté par le PSG (2-1) face à Lens, ne pourra pas être rejoué, la Ligue excluant cette possibilité dans le cas de rencontres parvenues à leur terme.

Le PSG, qui se dit "principale victime de ces agissements", rappelle avoir "déposé plainte dans cette affaire". Le club parisien veut croire qu'il échappera à un retrait de point (qui serait désastreux alors qu'il est 18e et lutte pour le maintien), fondant ses espoirs sur la clémence dont a bénéficié Metz récemment dans l'affaire Ouaddou (le club lorrain a récupéré en appel un point perdu en première instance).

Au Stade de France, lors de cette finale, la banderole "Pédophiles, chômeurs, consanguins: bienvenue chez les Ch'tis" avait été déployée, suscitant une vague d'indignations sans précédent dans les milieux sportifs et politiques après un incident en France dans un stade de football.

Le président de la République, qui assistait à la rencontre, avait même reçu dans les jours suivants une délégation nordiste à l'Elysée.

La machine judiciaire s'est également mise en route. Six personnes ont déjà été mises en examen dans le cadre de cette affaire pour "provocation à la haine ou à la violence lors d'une manifestation sportive", des faits passibles d'un an d'emprisonnement, 15.000 euros d'amende et trois ans d'interdiction de stade. Trois autres n'ont pas été déférées au terme de leur garde à vue mais seront convoquées ultérieurement devant les juges d'instruction de Bobigny.

Parmi les personnes mises en examen, certaines avaient admis faire partie des Boulogne Boys, association de supporters du PSG, et avaient reconnu leur implication à des degrés divers dans cette histoire (confection, transport ou déploiement du calicot) selon la justice. Ce qui a conduit la ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie à annoncer le 17 avril la dissolution des Boulogne Boys, première du genre en France (en même temps que la dissolution d'un groupe de supporters messins impliqué dans un autre dossier).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Le PSG exclu de la Coupe de la Ligue 2008-2009 suite à la banderole anti-Ch'tis   Ven 2 Mai - 16:07

AFP - Mercredi 30 avril, 20h56

Citation :
PARIS (AFP) - Le Paris SG a été exclu de la Coupe de la Ligue 2008-2009 par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), mercredi, pour sa responsabilité dans l'affaire de la banderole anti-Ch'tis déployée lors de la finale de la Coupe de la Ligue le 29 mars.


"Le retrait de points ne s'imposait pas, a expliqué le président de la commission, Jacques Riolacci, car la connotation raciste n'a pas été établie. La commission de discipline n'a pas trouvé dans la banderole qui a choqué beaucoup de monde, et qui exhale des pestilences désagréables, des éléments purement racistes".

"Il est incontestable que s'en prendre à une communauté, à un ensemble de population qui revendique un mode de vie et une identité commune, s'apparente à une forme de xénophobie, a ajouté M. Riolacci. Le distinguo est très subtil, d'ailleurs, le procureur de la République de Bobigny a basé son enquête sur la provocation à la haine et à la violence".

Un retrait de points aurait été dramatique pour le Paris SG, qui lutte pour son maintien en Ligue 1.

A trois journées de la fin (9 points à prendre au maximum), le club de la capitale est toujours 18e et premier relégable, à égalité de points (38 pts) avec Toulouse (diff. -6) et Lens (diff. -8), mais une moins bonne différence de buts (-9 pour le PSG).

Pour une affaire de banderole similaire à Bastia ("Kébé, on est pas raciste, la preuve: on t'enc..."), le club corse, qui joue en Ligue 2, s'était vu retirer, en appel, 2 points au classement en raison de "la passivité des dirigeants du club bastiais dans la gestion de l'incident", avait expliqué la Commission supérieure d'appel de la Fédération (FFF).

Au Stade de France, lors de cette finale, la banderole "Pédophiles, chômeurs, consanguins: bienvenue chez les Ch'tis" avait été déployée, suscitant une vague d'indignations sans précédent dans les milieux sportifs et politiques après un incident en France dans un stade de football.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Le PSG exclu de la Coupe de la Ligue, réactions de surprise mêlée de colère   Ven 2 Mai - 16:08

AFP - Jeudi 1 mai, 20h45

Citation :
PARIS (AFP) - L'exclusion du Paris SG de la prochaine Coupe de la Ligue, en raison du déploiement de la banderole anti-Ch'tis le 29 mars au Stade de France, a provoqué jeudi des réactions de surprise et de colère à l'égard de la Ligue (LFP), notamment de la part du maire de Lens Guy Delcourt.

"C'est une décision lâche et je mesure mes propos. La Ligue s'est donnée bonne conscience en prenant cette décision", a déclaré à l'AFP M. Delcourt, qui, le premier et dès le lendemain matin de la finale de la Coupe de la Ligue remportée par le club de la capitale face à Lens (2-1), avait annoncé son intention de porter plainte, enclenchant le tour politique de l'affaire.

"Il ne fallait pas toucher au +soldat PSG+, a encore dit le député PS. La Ligue, c'est un consensus général avec un semblant de règlement, on fait ça en famille. Il faut mettre un peu d'ordre dans le système", a-t-il encore lancé, alors que le RC Lens, dont le président Gervais Martel réserve "à la fin du championnat" ses commentaires, lutte comme Paris pour le maintien dans l'élite.

Le courroux n'était pas moindre à Bastia (L2), condamné à deux points de retrait dans une affaire de banderole à caractère raciste à l'encontre de Boubacar Kébé, joueur burkinabé de Libourne.

"L'organisateur de la Coupe de la Ligue, c'est Frédéric Thiriez (président de la LFP), il a quand même ridiculisé le président de la République et on ne lui dit rien", a jugé le président du directoire de Bastia, Pierre-Paul Antonetti, réclamant sa "démission".

Le dirigeant corse a par ailleurs estimé que "la commission de discipline de la Ligue n'est pas autonome, d'ailleurs on m'avait prévenu il y a plusieurs jours de la sanction prise à l'égard du Paris SG".

Carlo Molinari, président du FC Metz qui a saisi le Comité national olympique (CNOSF) pour sa condamnation à un match à huis clos dans l'affaire Ouaddou (capitaine marocain de Valenciennes victime d'insultes racistes de la part d'un supporter messin), a estimé que la LFP a "trouvé un compromis pour ne pas mettre le PSG en danger cette saison et en même temps lui infliger une sanction".

Du côté de Fra

nce Télévision, le patron des sports Daniel Bilalian fait "un constat": cette éviction "pénalise la compétition et son organisateur, la Ligue, et pénalise aussi son diffuseur puisque tout le monde sait que le PSG fait partie des trois ou quatre équipes françaises qui font l'adhésion du public et fédèrent une audience importante".

Au PSG, qui a annoncé dès mercredi soir son intention de faire appel, le capitaine Pauleta a confié jeudi sa "tristesse" sur RMC: "Je ne suis pas d'accord. Les sanctions sévères sont toujours contre le club. A cause de 2-3 personnes qui ont mis une banderole, c'est dommage".

A Toulouse, prochain adversaire du PSG et concurrent direct pour le maintien, le président Olivier Sadran s'est dit "satisfait que des points n'aient pas été retirés à Paris car cela est préférable pour l'équité sportive avant le match de samedi".

Il s'est cependant dit "extrêmement choqué en tant que membre du conseil d'administration de la Ligue que l'on puisse considérer que la xénophobie soit plus grave ou moins grave que le racisme", s'interrogeant sur le fait de "transformer la commission de discipline en succursale de l'Académie française pour émettre une valeur en linguistique entre racisme et xénophobie", en référence au "distinguo très subtil" invoqué par son président Jacques Riolacci qui a évité au club parisien le retrait de point(s) au classement.

Mercredi soir, M. Riolacci avait justifié sa décision par "une complaisance, une forme de complicité" de la part du PSG dans le déploiement de la banderole "Pédophile, chômeurs, consanguins: bienvenue chez les Ch'tis".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Football: les Boulogne Boys déboutés par le Conseil d'État   Sam 3 Mai - 5:05

Reuters - Vendredi 2 mai, 21h01
Citation :

PARIS (Reuters) - Le Conseil d'Etat a rejeté vendredi la requête de l'association de supporters du Paris Saint-Germain des Boulogne Boys qui contestait en urgence sa dissolution dans l'affaire de la banderole injurieuse anti-Ch'tis.


Le juge des référés du Conseil d'Etat a rejeté la requête en référé liberté de l'association qui réclamait la suspension du décret du 17 avril du Premier ministre.

"L'ordonnance constate que (...) le décret objet par ailleurs d'une requête au fond ne porte à aucune liberté fondamentale une atteinte manifestement illégale", peut-on lire dans un communiqué du Conseil d'Etat.

Le Conseil d'Etat examinera dans les semaines qui viennent la demande sur le fond.

Le 29 mars, une banderole anti-Ch'tis avait été déployée au Stade de France lors de la finale de la Coupe de la Ligue contre Lens.

La dissolution implique que les membres des Boulogne Boys ne disposeront plus de leur local du Parc des princes et n'auront plus d'accès facilité aux places mais ils pourront toujours se rendre au stade à titre individuel.

Laure Bretton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Banderole anti Ch'tis: "C'est sévère de sanctionner le PSG", selon Domenech   Jeu 8 Mai - 21:16

AFP - Mercredi 7 mai, 10h31
Citation :

PARIS (AFP) - Raymond Domenech a jugé mercredi sur France Info "sévère" de sanctionner le Paris SG, avec une exclusion de la prochaine Coupe de la Ligue, dans l'affaire de la banderole anti Ch'tis.


"Sanctionner le PSG, comme ça été le cas aussi pour Metz et Bastia, car des abrutis dans les tribunes ont fait n'importe quoi, c'est sévère contre les clubs, on doit plutôt aider les clubs (pour prévenir les débordements dans les tribunes)", a poursuivi le sélectionneur de l'équipe de France.

"Quant à la banderole, je trouve que c'est une aberration d'être aussi stupide pour penser s'amuser avec ce genre de choses, eux (ceux qui déployé cette banderole) il faut les sanctionner sévèrement" a conclu Domenech sur le sujet.

Le président du Paris SG, Simon Tahar, avait indiqué lundi sur la chaîne Infosport, que son club allait faire appel de son exclusion de la prochaine Coupe de la Ligue, s'estimant "choqué" par cette sanction.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: ça leur a pas suffi...   Jeu 8 Mai - 21:18

Par Christophe Michel Reuters - Mercredi 7 mai, 11h18

Coupe de France: le PSG cultive soucis et paradoxes

PARIS (Reuters)
Citation :
- Couronné de succès dans les Coupes et poussif en championnat, le Paris Saint-Germain offre cette saison un visage paradoxal qui ne suffit pas à lui redonner le sourire.


Un doublé Coupe de la Ligue-Coupe de France reste possible mais il aura bien mauvais goût si le club de la capitale, menacé de relégation à deux journées de la fin, se retrouve en Ligue 2.

Après la difficile victoire à Amiens (1-0) qui a offert mardi au PSG un billet pour sa 10e finale de Coupe de France, tout le monde s'est reconcentré sur le championnat, à commencer par Jérôme Alonzo, l'un des héros de la soirée avec un arrêt déterminant en fin de rencontre.

"Ce n'est pas l'équipe la plus méritante qui passe mais cette victoire est une récompense pour tout le monde", a-t-il dit après le match. "C'est tout bénef' pour samedi, même si on ne va pas gagner 5-0."

Samedi, c'est la réception de Saint-Etienne au Parc des Princes, où Paris devra prendre trois points pour trembler un peu moins fort.

Paul Le Guen a également reconnu que ses joueurs n'avaient pas livré un bon match mais il a ajouté qu'une deuxième finale gagnée pouvait sauver la saison, si toutefois le PSG échappe à la descente aux enfers.

L'entraîneur parisien avait ménagé ses troupes mardi et envoyé au front de jeunes pousses sans expérience dont Yannick Boli, auteur d'un bien joli but.

À part ça, Paris a déçu avec à nouveau bien des approximations en défense et peu d'imagination dans l'animation offensive.

AIR VICIÉ

Les Parisiens vont pouvoir maintenant jeter toutes leurs forces dans la bataille contre Saint-Etienne.

Pour l'unité du groupe, les cadres avaient fait le déplacement en Picardie. Jérôme Rothen, Mickaël Landreau et Bernard Mendy avaient le sourire à l'issue de la victoire mais les intéressés savent que le grand rendez-vous se situe samedi.

Jérôme Rothen veut jouer mais le gaucher, qui souffre toujours d'un mollet, a affirmé qu'il ne prendrait aucun risque. Bernard Mendy doit passer une IRM ce mercredi pour savoir s'il peut jouer contre les Verts. Quant à Mickaël Landreau, il devrait retrouver ses buts.

Avec cette qualification, les Parisiens ont un pris un peu d'air frais, même si celui qui flottait mardi sur la Licorne fut un moment vicié par les émanations des gaz lacrymogènes utilisés à l'extérieur de l'enceinte par des policiers pour disperser des supporters du PSG sans billet qui tentaient de pénétrer dans le stade.

Résultat : une interruption de 10 minutes et une nouvelle contre-publicité pour le club de la capitale.

Certains s'inquiètent déjà de voir un PSG condamné à la Ligue 2 se présenter le 24 mai au Stade de France pour une finale à forte odeur de soufre.

Le président parisien Simon Tahar, qui devait s'exprimer dans la soirée de mercredi à propos d'une autre affaire de finale, celle de la banderole anti-ch'tis, a tenté de rassurer tout le monde.

"Cette finale sera une fête", a-t-il assuré. "Elle ne sera pas ternie."

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Rinkin
J'ai peur de rien ...
J'ai peur de rien ...


Nombre de messages : 997
Age : 40
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: [Sport] Actu. foot.   Mer 14 Mai - 17:11

j'étais sur ...pour une fois je suis en accord avec toi... ais bon n'enprofite pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: [Sport] Actu. foot.   Jeu 15 Mai - 3:30

tiens rien que pour toi:


_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Sport] Actu. foot.   Aujourd'hui à 17:16

Revenir en haut Aller en bas
 
[Sport] Actu. foot.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» La journée du sport à Blois!!
» [Actu][Exclu FAM] Partenariat Parmigiani - CBF
» husky et sport
» Sport Auto , cheval hongre 24ans montable (77) à donner
» quel sport pratiquez vous ou grand loisir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doumie :: Au quotidien :: Loisirs-
Sauter vers: