Doumie

Au lieu d'un site, un forum pour partager...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Actualités   Dim 27 Avr - 12:45

Citation :
Le mardi 01 avril 2008

Refusé dans un taxi à cause de son chien: importante amende



Parce qu'un de ses chauffeurs faisant du transport adapté a refusé de laisser monter un handicapé accompagné d'un chien d'assistance, la Coopérative de taxis de Montréal vient d'être condamnée à payer 5000$ en dommages au passager lésé, Yvan Le May.



Dans le même souffle, le Tribunal des droits de la personne ordonne à la Coop de taxis d'établir une «politique efficace» pour contrer la discrimination, notamment celle ayant trait aux moyens pour pallier un handicap.

Dans l'affaire qui nous occupe, le chauffeur Ali Moualdi avait refusé l'accès à son véhicule, parce qu'il trouvait que le chien de M. Le May n'avait pas l'air d'un «chien-guide.» Il s'agissait pourtant d'un labrador entraîné par Mira pour assister M. Le May.

Âgé de 44 ans, ce dernier souffre d'une maladie neuromusculaire évolutive, semblable à la sclérose en plaques. Cela implique une faiblesse à la marche et des risques de chute. Depuis une dizaine d'années, M. Le May dispose d'un chien Mira pour l'assister. Il est abonné au transport adapté de la STM depuis une vingtaine d'années.

L'incident survient en novembre 2004, alors que M. Le May est inscrit en première année de doctorat de sociologie à l'UQAM, et qu'il travaille au service d'intégration des étudiants handicapés. Le soir du 30 novembre 2004, lorsqu'il veut monter dans le taxi qui vient le chercher dans le cadre de son transport adapté, il se voit refuser l'accès à cause de son chien. Ce dernier n'apparaît pas sur le bon de transport adapté, fait valoir le chauffeur. Devant l'insistance de M. Le May, le chauffeur appelle le répartiteur. Ce dernier cherche dans le système informatique, nouvellement installé, et ne trouve pas la mention du chien. Il permet au chauffeur de partir, et envoie une autre voiture chercher M. Le May. Ce dernier sera effectivement pris en charge avec son chien environ 20 minutes plus tard.

M. Le May, qui s'est dit très affecté, a porté plainte, d'autant plus qu'une semaine auparavant, un autre chauffeur de Coop avait fait des misères avant de le laisser monter avec son chien, parce qu'il se disait allergique.

Notons enfin que la Coopérative de taxis est condamnée conjointement avec le chauffeur Ali Moualdi et le répartiteur, qui ne travaille cependant plus à cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: 14.03.2008   Dim 27 Avr - 12:45

Cas de rage animale : Maintien de la vigilance et de la mobilisation
Communiqué du Ministère de la santé
Après l’identification d’un cas de rage animal le 26 février en Seine et Marne, l’enquête sanitaire a permis l’identification et la prise en charge de 177 personnes ayant pu être en contact avec ce chien enragé (CRACOTTE) ainsi que deux autres suspects de l’être (YOUPI et GAMIN). Il reste cependant des personnes à identifier.

Suite à l’identification d’un cas de rage, 152 personnes ont été vaccinées, dont les propriétaires des chiens CRACOTTE, YOUPI et GAMIN, leurs familles et leurs amis, la totalité des enfants de l’école primaire de Grandpuits (qui avaient été en contact avec CRACOTTE) et les vétérinaires ayant soigné les différents chiens.

Il reste à identifier les personnes ayant voyagé en train sur le trajet Paris – Lisieux le 15 décembre et Lisieux - Paris le 17 décembre. Les voyageurs ayant emprunté un train sur ce trajet, à ces dates et ayant eu des contacts avec un chien correspondant à la description de YOUPI sont priés de se faire connaître rapidement en appelant le numéro vert 0800 13 00 00 (entre 9h et 19h).

Le chien Cracotte

Depuis sa mise en service par le Ministère chargé de la Santé le 28 février dernier, 953 appels ont été reçus par le numéro Vert Info’ Rage. Ce dispositif a permis d’orienter les personnes ayant été en contact avec CRACOTTE, YOUPI et GAMIN vers les centres antirabiques mais également d’informer et de rassurer les autres appelants sur les symptômes et les modes de contamination du virus de la rage.


En bas, couché, le chien GAMIN ( croisé Border Collie), e,n haut à gauche, le chien YOUPI (croisé Labrador noir), en haut à droite, un autre chien.

Malgré les résultats plutôt favorables des analyses réalisées sur des animaux ayant été ou ayant pu être en contact avec CRACOTTE, YOUPI et GAMIN, les autorités sanitaires et vétérinaires maintiennent leur vigilance et leur mobilisation. Les investigations se poursuivent pour s’assurer qu’aucune autre personne et qu’aucun autre animal n’aient pu être en contact avec ces 3 chiens.

Parallèlement, l’enquête vétérinaire a conduit à mettre sous surveillance 13 chiens, en raison de contact possible avec CRACOTTE (la chienne reconnue enragée), YOUPI ou GAMIN.

Par ailleurs, des analyses ont été réalisées sur des animaux ayant été ou ayant pu être en contact avec CRACOTTE, YOUPI ou GAMIN : un chat, six chiens ainsi qu’une chienne trouvée morte en janvier dernier dans des conditions qui pouvaient être rattachées à la rage. Toutes les analyses sont favorables : aucun virus de la rage n’a été trouvé dans les prélèvements analysés.

Les personnes qui auraient été mordues, griffées, égratignées, ou léchées sur une muqueuse (bouche, yeux…) ou sur une peau lésée, par un chien, dans les environs de Grandpuits (Seine et Marne), de Lisieux (Calvados), de Montestruc (Gers) et de Tarbes (Hautes Pyrénées) ou les personnes dont l’animal aurait été en contact avec l’un de ces trois chiens, entre le 22 octobre 2007 et le 19 février 2008 inclus doivent appeler ::

Numéro vert : 0800 13 00 00 (entre 9h et 19h)
Rappel sur les conditions de mise sous surveillance par arrêté préfectoral

Les détenteurs ou propriétaires des animaux mis sous surveillance par arrêté préfectoral doivent respecter certaines mesures : l’animal mis sous surveillance doit notamment rester chez la personne ou la structure chez laquelle la surveillance a été prescrite, il doit être isolé et sans contact avec d’autres animaux sensibles à la rage. Pendant toute la durée de la surveillance, l’apparition d’un signe quelconque de maladie ou la mort de l’animal, quelle que soit la cause, doit entraîner sa présentation ou celle de son cadavre au vétérinaire désigné. La disparition de cet animal doit également être signalée immédiatement au vétérinaire désigné.

Rappel des conditions d’importation en France de carnivores domestiques

Pour être importés en France à partir d’un pays extérieur à l’Union Européenne, les chiens, chats ou furets accompagnant les voyageurs doivent :

1. être identifiés (tatouage ou micropuce) ;

2. avoir leur vaccination antirabique en cours de validité (primo-vaccination et rappels) ;

3. être accompagnés du certificat sanitaire original établi par un vétérinaire officiel du pays exportateur ou du passeport pour animal de compagnie pour les animaux originaires de l’Union Européenne. Ce certificat doit être accompagné des justificatifs de vaccination contre la rage.

4. avoir subi un titrage satisfaisant des anticorps antirabiques visant à s’assurer de l’efficacité de la vaccination contre la rage. Ce titrage est effectué sur un échantillon de sang prélevé au moins 30 jours après la vaccination et au moins 3 mois avant l’importation. Pour certains pays, ce titrage n’est pas obligatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Sauvée par une meute de chiens errants...   Dim 27 Avr - 12:46

Citation :
NEW DELHI - Une petite fille abandonnée peu après sa naissance dans l'est de l'Inde a été sauvée grâce à des chiens errants.

La meute s'est mise à aboyer, alertant les villageois de Narhan, dans l'Etat de Bihar, dans l'est de l'Inde, qui ont découvert dimanche l'enfant, a rapporté à l'Associated Press, Asangba Chuba Ao, le responsable administratif local. Le nouveau-né était caché sous un tas de boue et de feuilles mortes dans un verger du village.

L'enfant a été recueilli par un fermier du village et sa femme. Les autorités ne disposaient pas encore d'informations sur ses parents biologiques.

Les avortements sélectifs ou l'abandon des petites filles restent courants en Inde, où la pression culturelle pour faire naître un héritier mâle demeure très forte. Une étude de la revue médicale britannique "The Lancet" estimait que près de 500.000 avortements de foetus de sexe féminin ont lieu chaque année.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Les citoyens pourraient donner des contraventions...   Dim 27 Avr - 12:46

Citation :
L’arrondissement de Jacques-Cartier et le Service de police de Sherbrooke étudient plusieurs solutions afin d’enrayer le problème des chiens qui se promènent en liberté sur la promenade du Lac-des-Nations.


Des citoyens, probablement des employés municipaux responsables de l’entretien des sentiers et du parc Jacques-Cartier, pourraient être assermentés afin de pouvoir donner des contraventions aux propriétaires de chiens qui ne tiennent pas leur animal en laisse.

Le règlement municipal prévoit une amende minimale de 50 $ plus les frais pour quiconque promène un chien sans laisse sur la place publique.

Le hic, c’est que les policiers ne peuvent effectuer une présence constante sur les sentiers, ce qui irrite certains citoyens.

Il n'est pas rare de croiser des chiens en liberté dans le parc Jacques-Cartier. Le problème s'emplifie avec le retour du temps chaud.

On doit aussi composer avec le problème des excréments dans le parc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Morsure de chien...   Dim 27 Avr - 12:47

Citation :
Le CDIA (Centre de Documentation et d'Information de l'Assurance) situe le nombre de morsures déclarées en France aux environs de 500 000 par an, dont 60 000 nécessitent une hospitalisation. Sachant que le nombre des morsures non déclarées est estimé à un volume équivalent, le nombre annuel total de morsures de chiens en France peut être estimé aux alentours d'1 million.


Ce chiffre semble élevé. Mais si on le ramène au nombre de représentants de la race canine en France, on s'aperçoit que seul 5 à 10% de la population canine totale est concernée (un même chien pouvant être responsable de plusieurs morsures sur différentes personnes). Bien que cette part de risque ne doive pas être occultée (la politique de l'autruche n'a jamais fait évoluer favorablement la moindre situation), il est important de garder à l'esprit que 90% à 95% des chiens vivent en bonne intelligence avec leur environnement et n'ont jamais mordu d'être humain, même superficiellement.


La plupart des gens redoutent la morsure des chiens qu'ils ne connaissent pas. Bien qu'il n'existe aucune statistique précise sur le sujet car elles concernent essentiellement des morsures non déclarées, les enquêtes et observations de terrain démontrent que 50% à 80% des morsures sont causées par un chien familier de la victime (chien de la famille, des voisins, d'amis etc.).




Contrairement aux idées reçues liées à leur surmédiatisation, les chiens de type molossoïde ne sont pas les plus gros 'mordeurs' en terme de chiffres. Des races comme le labrador retriever, le berger allemand ou le yorkshire sont, à l'inverse, parmi les races les plus représentées en terme d'accidentologie canine.

Cela ne signifie d'ailleurs nullement qu'elles sont plus dangereuses que les autres, mais simplement qu'elles sont plus répandues : c'est un peu comme le loto, plus vous jouez de numéros, plus vous avez de chances de tirer le gros lot ! Notons de plus que les morsures de chiens de très petite taille, qui causent de fait souvent (mais pas toujours!) moins de dégâts que les autres, n'aboutissent que très rarement à une déclaration auprès d'une compagnie d'assurance ou des services de police et échappent donc aux statistiques. Cette réalité amène au constat qu'il est illusoire et inefficace de vouloir classifier les chiens par 'races dangereuses' ou 'non dangereuses'. Le principe d'un Certificat de Capacité pour les propriétaires, comme il en existe pour les professionnels du chien, semble être plus aproprié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Mordue par un rott...   Dim 27 Avr - 12:47

Citation :
L’attaque s’est produite mardi soir, à 21 h 40, à Vanves, dans les Hauts-de-Seine. Une femme de 61 ans a été mordue par un rottweiler alors qu’elle marchait dans la rue avec son chien dans les bras lorsqu’elle a croisé un homme qui promenait ses deux molosses non muselés.

L’un des chiens a sauté sur la femme qui souffre de contusions au niveau du flanc gauche et à la cheville droite, et a une plaie à l’annulaire de la main gauche.

Le propriétaire des deux chiens, âgé de 38 ans, a été placé en garde à vue.


C'est bien sur inacceptable mais franchement au lieu de faire de la prévention à deux balles on ferait mieux d'expliquer aux gens ce que ça engendre de mettre son chien en hauteur! :suspect:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Actualités   Dim 27 Avr - 12:48

Lucky et Flo sont deux toutous célèbres pour leur flair étonnant dans la détection de DVD piratés. Et les autorités ont décidé de se servir de leur image pour une tournée de sensibilisation. Son thème ? L'importance des lois sur le copyright.

Citation :

Brosser le chien dans le sens du poil


Après une première visite dans une école primaire de Los Angeles, la tournée se poursuit dans d'autres villes du continent. Cette coopération entre la MPAA et la cité des anges visait avant tout à éduquer.

« Lucky et Flo ont voyagé dans le monde entier pour aider les forces de l'ordre dans les opérations de traque des pirates, et ils ont contribué à accroître la prise de conscience des problèmes liés à la piraterie cinématographique. Ces chiens sont là pour nous aider à éduquer les enfants et leur apprendre l'importance du respect des droits d'auteur, tout en leur présentant ce thème d'une façon amusante et ludique », explique le vice-président de la MPAA, John Malcolm.

La démonstration aura consisté à placer un DVD piraté dans un des casiers des enfants de l'école et à lâcher les chiens qui auront ainsi retrouvé sans peine l'objet du délit.

« L'éducation est la clé de tous les efforts entrepris en outre pour protéger la propriété intellectuelle. En communiquant avec les enfants dès leur plus jeune âge, nous tentons de leur faire saisir l'importance de ce respect, mais également de leur donner une idée des conséquences de la piraterie », poursuit Wendy Greuel, membre du conseil de la ville.

Une initiative bien intrigante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Actualités   Dim 27 Avr - 12:51

Citation :
Les deux labradors renifleurs de supports contrefaits, Lucky et Flo, ne sont plus seuls au monde. Deux nouvelles recrues par la MPAA vont montrer leurs crocs et surtout leur truffe : Paddy et Manny, des labradors élevés en Irlande. L’un est noir, l’autre est blanc

Ces chiens ont été entraînés pour le compte des majors du cinéma afin de détecter des supports dans les colis. Ils sont capables de sentir les composants chimiques utilisés pour la fabrication des supports vierges. Évidemment, le canidé ne peut faire de distinguo entre une gravure licite et une autre frelatée, mais l’on part du principe que plus un stock de DVD est caché, plus grande est la probabilité pour qu’il contienne des données copiées.

Un temps de chien pour les pirates malaisiens

Dans quelque temps, Paddy et Manny iront surtout renifler du côté de la Malaisie. « Leur entrainement est presque achevé, a expliqué Nor Hayati, représentant malaisien de la MPAA, « la Malaisie sera le premier pays à avoir sa propre unité canine pour renifler les disques optiques ».

Le projet est sur pattes depuis septembre 2006, officiellement et dans le passé Lucky et Flo ont dans leur passé plusieurs fois sillonné les aéroports internationaux.

Rien qu’en Malaisie, après six mois d’activités, Lucky et Flo sont parvenus à débusquer 1,6 million de DVD pirates, et autres supports, pour une valeur totale de 6 millions de dollars. Les chiens se démarquèrent également au Philippine ou aux États-Unis. Un succès qui n’a pas empêché les réseaux organisés de mettre à prix leur tête (ou gueule, plutôt).

Avec un os de taille, puisque la somme offerte est restée inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Suisse   Dim 27 Avr - 12:54

Citation :
Promener son chien sans danger





Les personnes qui convoitent un chien devront à l'avenir suivre une formation obligatoire selon des modalités encore à définir. Les éleveurs seront eux aussi renvoyés sur les bancs d'école. Ainsi en a décidé le Conseil fédéral mercredi.

François Modoux
Jeudi 24 avril 2008


Chaque année en Suisse, 13100 personnes, soit en moyenne 36 personnes par jour, consultent un médecin ou se rendent à l'hôpital à cause de la morsure d'un chien, selon le médecin vétérinaire Philippe Bocion. Et l'on sait que toutes les personnes mordues ne vont pas consulter un médecin. On estime qu'il y a au total environ 6 fois plus de personnes mordues que de personnes qui se rendent chez le médecin pour cette raison. Annuellement, ce sont donc 80000 personnes qui sont mordues par un chien, soit environ 1% de la population suisse. A titre de comparaison, chaque année environ 100000 personnes sont victimes d'un accident de la circulation.

Fondée en 1883, la Société cynologique suisse regroupe une multitude de clubs canins éparpillés aux quatre coins de la Suisse. Ces sociétés d'amis des chiens dispensent déjà toute une série de cours pour dresser ou éduquer différentes catégories de chiens.

La Société cynologique suisse a aussi créé un Brevet de propriétaire de chien qui contient les éléments les plus importants de l'éducation de base pour chien. Ce brevet - des cours préparatoires et un examen - est proposé pour l'instant sur une base volontaire. Il constitue la base sur laquelle sera défini le futur cours obligatoire pour nouveaux propriétaires de chiens.

La préparation à ce brevet est proposée par de nombreuses associations cynologiques ou par des écoles canines. Marcher avec le chien tenu en laisse, gérer la rencontre entre un chien et un homme inconnu, apprendre à toucher le chien sont des étapes clés de cet apprentissage. En cas de réussite à l'examen, le propriétaire reçoit un brevet au format carte de crédit. Il lui en coûte, pour l'inscription à l'examen, les documents et le brevet, de 70 francs à 90 francs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Protection des animaux: le CF prend des mesures, dont une formation pour les détenteurs de chiens   Lun 5 Mai - 6:06

De' tsr info.ch :
23.04.2008 15:26
Citation :
Les personnes qui souhaiteraient acquérir un chien devront bientôt suivre une formation obligatoire. Les éleveurs seront eux aussi renvoyés sur les bancs d'école. Ces mesures font partie d'une série proposée mercredi par le CF pour améliorer la protection des animaux. L'ordonnance et la loi sur la protection des animaux, en suspens depuis le feu vert du Parlement à fin 2005, entreront en vigueur le 1er septembre. La ministre de l'économie Doris Leuthard, en charge du dossier, a déclaré devant la presse que l'objectif des nouvelles mesures est notamment de réduire le nombre d'accidents par morsure. (SWISS TXT)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Leurs maîtres iront à l'école   Lun 5 Mai - 6:09

Citation :

24 avril 2008 - CHRISTIANE IMSAND

PROTECTION DES ANIMAUXLes nouveaux propriétaires de chien devront suivre une formation théorique et pratique. La formation sera aussi obligatoire pour les éleveurs de bétail.
Peu importe la taille du chien ou l'expérience du maître, à partir du 1er septembre, tout nouveau propriétaire devra suivre des cours. Keystone
(img]http://img132.imageshack.us/img132/2383/suisse1normalug5.jpg[/img]
Vous savez conduire votre voiture? C'est bien, mais cela ne suffit plus. Vous devrez désormais aussi apprendre à conduire votre chien. Le futur maître devra suivre un cours théorique avant d'acheter son animal, puis un cours pratique qu'il suivra avec son compagnon à quatre pattes afin d'être apte à le contrôler dans toutes les situations de la vie quotidienne. Et peu importe la taille de la bête. Que l'on détienne un chihuahua ou un bouvier bernois, la formation restera obligatoire. «Un petit chien peut aussi mordre», explique le directeur de l'Office vétérinaire fédéral (OVF) Hans Wyss.

Cette formation qui équivaut à l'obtention d'un permis pour chien est l'une des principales innovations de la nouvelle ordonnance sur la protection des animaux adoptée hier par le Conseil fédéral. S'étant toujours prononcé contre l'interdiction de certaines races de chiens, il a choisi cette formule pour réduire les risques de morsure. «Nous devons faire ce pas pour réunir des expériences», souligne la cheffe du Département de l'économie Doris Leuthard. La mesure est valable pour toute la Suisse, quelles que soient les dispositions cantonales prises à l'encontre des chiens dangereux.

L'ordonnance entrera en vigueur le 1er septembre prochain, à l'instar de la révision de la loi sur la protection des animaux. Pour des raisons pratiques, elle s'applique seulement aux nouveaux propriétaires. Les personnes qui détiennent aujourd'hui un chien ne sont pas concernées à moins qu'elles n'acquièrent un autre animal. Les nouveaux propriétaires devront suivre une formation théorique et pratique avant le 1er septembre 2010. Par la suite, la formation pratique devra être suivie dans la première année qui suit l'acquisition du chien.

Voilà qui va créer un nouveau marché. Mais attention, n'importe qui ne pourra pas s'improviser formateur canin. Il faudra avoir suivi une formation dont les critères seront définis prochainement par voie d'ordonnance. La liste des formateurs reconnus par l'OVF sera publiée sur l'internet.

Les détenteurs de chiens ne seront pas les seuls à subir cette contrainte. Les éleveurs de bétail et autres animaux de rente, ainsi que tout professionnel s'occupant d'animaux, devront attester d'une formation reconnue.

Une formation agricole complète est requise pour les agriculteurs qui possèdent plus de dix unités de gros bétail.

Une formation spécifique est demandée aux éleveurs professionnels de chevaux (plus de 11).

Les autres exploitants pourront se contenter d'une formation de base moins approfondie. Elle sera requise pour autant qu'ils détiennent plus de trois porcs, cinq chevaux, dix moutons, 150 poules pondeuses ou 500 lapereaux par an.

Les autres animaux ne sont pas oubliés. Qu'on se le dise: les espèces sociales, comme les cochons d'Inde et les perruches ne pourront plus être détenues individuellement.

Pour toutes les autres espèces, l'OVF a créé une plate-forme d'information «Mon animal, j'en prends soin!» (www.monanimaljenprendssoin.ch) qui sera étoffée et actualisée au fil du temps.
Mais encore...
La détention à l’attache bientôt interdite
Les dispositions de l’ordonnance ont été longuement négociées avec les milieux concernés. «Le sujet est très émotionnel. Nous avons reçu plus de 500 prises de position lors de la procédure de consultation», raconte Doris Leuthard. Au final, elle estime avoir réussi à trouver un équilibre entre les intérêts des paysans et ceux de la protection des animaux. Cela passe notamment par l’adoption de périodes de transition. Exemple: l’interdiction de la détention à l’attache. Elle sera interdite pour les chevaux à partir de 2013, pour les moutons à partir de 2018 et pour les chèvres dans les étables nouvellement aménagées.

Autres nouveautés d’une ordonnance qui compte 160 pages:

> Bovins: dès 2013, les veaux devront pouvoir boire de l’eau en tout temps.

> Porcs: Pour prévenir des troubles du comportement, les porcs devront pouvoir s’occuper en tout temps. Les adaptations structurelles pourront se faire jusqu’en 2013. Dès cette date, les porcelets devront être castrés sous anesthésie.

> Moutons et chèvres: S’ils sont détenus individuellement, ils devront avoir un contact visuel avec leurs congénères.

> Chevaux: Le contact avec d’autres chevaux doit être garanti. D’autres partenaires sociaux comme les vaches ou les chèvres ne suffisent pas.

> Poissons d’aquarium: il n’est pas permis de les éliminer par les toilettes ou en les congelant. Ils doivent être étourdis avant la mise à mort.

Le contrôle sera du ressort des cantons. «Cela leur donnera un surcroît de travail», reconnaît la conseillère fédérale. Mais elle mise aussi sur la prévention car «il est impossible de contrôler chez tout un chacun comment il traite son minet». ci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Chiens dits dangereux, la psychose se soigne   Lun 5 Mai - 6:10

Citation :

Le débat et la psychose alimentés largement par les médias concernant les chiens dits dangereux a fini par aboutir à une prise de conscience intelligente des autorités : le danger ne vient pas de l’animal en priorité mais bien de son détenteur ! Ouf, c’était le moment de le réaliser ! Il est temps que notre société se responsabilise et attaque le problème à sa base. Un chien reste un animal. Ses besoins et ses comportements doivent être identifiés et maîtrisés par son détenteur. La plupart des accidents causés par des chiens sont hélas dû à une méconnaissance et un non-respect de leur mode de vie. Quelle bonne idée d’instaurer une attestation de compétences impliquant des cours obligatoires théoriques et pratiques avec examen pour les détenteurs de chiens, éleveurs et particuliers confondus.

Ne perdons pas de vue que les éleveurs sont les premiers concernés, ils interviennent dans la sélection des géniteurs, les premières étapes de socialisation des chiots et surtout, le choix des futurs propriétaires ! N’est pas bon éleveur qui veut, il s’agit d’un métier qui requiert beaucoup d’expérience, de psychologie et de conscience professionnelle. Les éleveurs doivent être mieux contrôlés, restent ensuite les futurs acquéreurs des canidés à encadrer.

Plein de bonnes idées de la Confédération, une volonté de collaboration, toutefois, il reste un gros souci : tout semble reposer sur les personnes qui vont attester les compétences des futurs propriétaires. Au vu du nombre impressionnant de détenteurs de chiens, il faudra assurer le quota de spécialistes canins pour certifier les candidats. Qui sont ces spécialistes ? Actuellement, il y en a très peu qui sont issus de formations sérieuses…et c’est là qu’il faudra également agir en conséquence ! Le délai pour remplir ces obligations de formation est fixé au 1er septembre 2010. Conclusion, la mise en place du système de contrôle n’est donc pas encore pour demain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Actualités   Lun 5 Mai - 6:12

Citation :
Il s'appelle Snuppy, c'est un lévrier afghan, c'est le premier chien cloné du monde, il va devenir père.

Il a été accouplé à deux femelles de la même race, elles aussi clonées, grâce à l'insémination artificielle.

Au vu des échographies qui ont été pratiquées, les foetus se portent bien. Les naissances sont prévues entre le 16 et 20 mai.

Reste à souhaiter que les accouchements se déroulent bien. Dans cette hypothèse ce seront les premières reproductions de chiens clonés affirme le Professeur Lee Byung-Chun dans le Korea Times.

Cette nouvelle divulguée également dans d'autres journaux sud-coréen provoque une sévère réaction des autorités universitaires qui considèrent que "c'est une violation du règlement de l'établissement qui prohibe la divulgation de résultats expérimentaux à la presse avant d'avoir terminé les documents académiques pertinents".

Kook Yang, chef du département de recherche, a précisé que le professeur Lee serait sanctionné.

Ce règlement a été établi après qu'un spécialiste du clonage ait été surpris en 2006 à falsifier la conclusion de recherches sur les cellules-souches.


Souhaitons que tout se passe bien pour les deux futures mamans... et la fierté du papa.


Note personnelle : Hormis l'intérêt scientifique, quel est le réel intérêt de cloner les chiens quant on sait que par le monde, il y en a beaucoup d'errants, d'autres qui finissent à la fourrière, qui sont abandonnés, je n'oserai pas écrire qui sont "mangés".


Il semblerait par ailleurs, que les petits animaux de compagnie qui faisaient l'objet de lâches abandons aux périodes des vacances... soient désormais également déposés à la SPA, tout simplement parce que leurs maîtres n'ont plus les moyens de les nourrir.
Objectivement un petit compagnon ce n'est pas gratuit... entre litière, croquettes, etc...
c'est évident que cela peut peser très lourd sur les petits budgets... A priori c'est une situation nouvelle qui apparaît... qui est un indice supplémentaire de la dégradation du pouvoir d'achat.

(source : cyberpresse CA - agence France Presse Séoul)
(photo Reuters : Snuppy qui prend déjà la pose, fier, la mèche au vent)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Des chiens contre l'isolement des malades d'Alzheimer   Lun 5 Mai - 6:16

Citation :
Depuis la rentrée, trois toutous apportent un soutien affectif aux résidants de la maison de retraite de la Méridienne .

ROUSTY, 9 mois, Ruby, 7 mois, et Pépito, 11 mois, sont les trois nouveaux pensionnaires de la maison de retraite de la Méridienne, à Villeneuve-la-Garenne. « Ce sont de merveilleux antidépresseurs, confie le médecin. Ils aident les résidants à oublier leur maladie et à mieux supporter leur isolement.
»

Cette formidable aventure a démarré à la rentrée sous l'impulsion de Carla Da Costa et de Chantal Nardy, deux animatrices en poste à la Méridienne depuis plusieurs années. Elles ont eu l'idée d'introduire dans l'établissement les chiens qu'elles venaient d'adopter.

« Il ne s'agit pas de zoothérapie mais d'une expérience à petite échelle, explique Gaëlle Epivent, la directrice. La présence des animaux permet de recréer une vie sociale, de responsabiliser les patients qui les prennent en charge ou encore de soulager les patients souffrant de pathologies assez lourdes. »

« Les patients rentrent en symbiose avec eux »

Tous les matins, ces amis à quatre pattes rendent visite aux résidants atteints de troubles démentiels liés à la maladie d'Alzheimer ou d'autres formes de handicap.

« Leur présence permet à certains patients de retrouver quelques repères dans l'espace et le temps, des sensations perdues au toucher ou à l'odorat, et surtout de travailler leur mémoire en faisant appel à leurs souvenirs. »

Bernard souffre de tétraplégie. A force de prendre le chien sous son bras droit et grâce au travail conjugué du kiné, ce patient de 71 ans a fini par retrouver l'usage de son membre supérieur. Une patiente qui souffre d'une maladie d'Alzheimer très évoluée a réussi à trouver le chemin de la salle où se reposaient les chiens. Les tremblements de Gisèle s'arrêtent quand elle caresse Rusty. Ces petites boules de tendresse font revenir le sourire sur les lèvres des patients ayant perdu le contact avec leurs semblables. Et elles sont une aide précieuse pour les soins difficiles.

« Les animaux ne jugent pas. Ils apportent un soutien affectif. Les patients rentrent en symbiose avec eux. Leur visage s'éclaire », observe le médecin. « Ces chiens apportent beaucoup de chaleur », renchérit un infirmier. « Il n'y a pas plus merveilleux qu'une bête », s'extasie Marie, une pensionnaire, en caressant Ruby.

En fin de matinée, les deux animatrices organisent un atelier cirque. Les résidants suivent avec intérêt le progrès des parcours acrobatiques de Rousty et de Ruby. Les plus valides les promènent dans le parc et les nourrissent. « Nous avons mené notre projet en partant de nos observations, de nos intuitions et de notre amour pour les bêtes et pour nos résidants, explique Carla. Cette expérience porte ses fruits. Le vétérinaire installé à côté de la Méridienne nous apporte une aide précieuse avec ses conseils et ses consultations gratuites. Nous espérons que d'autres maisons de retraite suivront cet exemple. »

Les animatrices espèrent décrocher des subventions pour financer les soins et les vaccins.

Le Parisien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Le dur métier de chien renifleur   Lun 5 Mai - 6:18

Citation :
À la question de savoir s’il est permis de faire entrer des chiens renifleurs dans une école pour y trouver de la drogue, les neuf juges de la Cour suprême ont donné vendredi quatre réponses différentes.

L’homme étant parfois l’ami du chien, je tente une explication critique de ce jugement.
En additionnant les « pour », les « contre », les « ça dépend » et les « c’t’effrayant », on peut tirer la conclusion suivante : ces fouilles ne sont pas totalement interdites, mais sérieusement limitées. Il faudra désormais que les policiers aient des « soupçons raisonnables », donc des renseignements objectifs tout chauds sur la présence de drogue avant d’aller inspecter une école secondaire. Lesquels ? On se gratte le museau.

Les adolescents ont droit, comme tout le monde, au respect de leur vie privée et on ne peut se livrer à des fouilles aléatoires, écrit le juge LeBel. Le principe est noble, mais observons les faits de l’affaire.

Drogue à l’école

En 2000, le nouveau directeur de l’école St. Patrick de Sarnia, en Ontario, décide de s’attaquer au problème qui mine son high school, comme nombre d’écoles secondaires partout au Canada : la présence de drogue dans les murs de l’institution.

Il avertit parents et élèves qu’il n’y aura aucune tolérance et que des inspections au moyen de chiens renifleurs policiers auront lieu à l’occasion. Quelques visites ont lieu en deux ans sans qu’il y ait de contestation, jusqu’à celle qui nous intéresse, le 7 novembre 2002.

Ce jour-là, les policiers, qui avaient une invitation générale, demandent au directeur s’ils peuvent venir. On leur ouvre la porte. Les élèves sont priés de rester dans leur classe pendant que Chief inspecte les aires communes et le gymnase.

Le chien n’est pas en contact avec les élèves. Dans le gymnase, Chief renifle de la drogue dans un sac à dos laissé sans surveillance. On l’ouvre et on trouve cinq sacs de marijuana, 10 de champignons magiques et divers accessoires. On est clairement en présence d’un trafiquant en herbe, pour ainsi dire.

A.M., propriétaire du sac, a cependant convaincu le juge pour adolescents, puis la Cour d’appel de l’Ontario, d’exclure cette preuve, obtenue au moyen d’une fouille jugée abusive. Il fut donc acquitté.

Le débat s’est donc transporté devant la Cour suprême. À six juges contre trois,
elle confirme l’acquittement.

Vie privée à géométrie variable

Bien sûr, la vie privée des adolescents est protégée par la Constitution. Mais ce qu’on appelle « l’attente de vie privée » varie selon les circonstances. Elle est plus grande à la maison qu’à l’aéroport, où l’on reconnaît que des fouilles sont nécessaires pour des raisons de sécurité. Une école est un lieu réglementé où l’on renonce également à certains attributs de la vie privée.

D’autre part, les reniflements d’un chien, hors de la présence des élèves, sont beaucoup moins « invasifs » qu’une fouille. Ils ne permettent pas de découvrir autre chose que de la drogue.

Il me semble assez désincarné de suggérer, comme le fait le juge Louis LeBel, qu’il faille des motifs permettant d’obtenir un mandat. Si on a des motifs aussi clairs, nul besoin de chiens : on n’a qu’à aller saisir le trafiquant. Tout aussi irréaliste de penser qu’une fouille menée « par la direction », au lieu de la police, serait moins invasive. D’abord, quelle école a des chiens renifleurs ? Ils sont forcément policiers. Sans chien, il faudrait fouiller de manière bien plus invasive. Et puis que fera la direction si elle trouve de la drogue ? Elle appellera la police.

Déconnecté, vous dites ?

Le juge Binnie se veut plus conciliant : il ne faut pas des « motifs raisonnables et probables » de croire qu’un crime a été commis, comme pour un mandat, mais des « soupçons raisonnables » avant d’amener le chien. Un degré de moins. La différence entre un motif raisonnable et un soupçon raisonnable ? Fouillez-moi, reniflez-moi : je l’ignore.

Barrages c. fouilles

Mais un directeur qui sait que son école est infestée par le trafic n’a-t-il pas cette sorte de soupçons en permanence ? On avertit rarement la direction du jour de la livraison. Qu’importe, c’est trop vague aux yeux de la Cour.

Pourtant, aux États-Unis, dont on s’est inspiré pour élaborer le concept de fouille abusive, ces reniflements ne sont pas soumis à des formalités juridiques.
Quoi qu’il en soit, le Parlement aurait le pouvoir de permettre ces inspections par une simple modification de la loi.

Les pouvoirs d’une école

Il me semble que les directions devraient avoir le droit de prendre les mesures raisonnables pour faire des écoles des lieux minimalement protégés. Il y a là une valeur progressiste fondamentale, qui autorise un accroc minimal à la vie privée de quelques-uns. On ne touche personne, on ne déshabille personne, on ne harcèle personne et on avertit tout le monde. Où est le drame ?

J’aime bien l’analogie, faite par la juge Marie Deschamps, avec les barrages routiers pour prévenir l’alcool au volant. La sécurité publique et la gravité du fléau nous ont fait faire cet accroc à notre droit de ne pas être arrêté arbitrairement. La drogue à l’école est également un fléau.

La juge Deschamps, une des trois dissidents, écrit ceci, qui me semble une considération légitime et bien concrète : « Les écoles sont des lieux d’enseignement, mais cet enseignement permettra-t-il aux élèves d’améliorer leur sort et celui de notre société libre et démocratique, ou les écoles deviendront-elles des endroits où les élèves se retrouveront pris au piège de la drogue, des gangs, de la violence et d’autres comportements antisociaux ? (…) On ne peut pas raisonnablement dissocier le phénomène des drogues à l’école du problème de la violence physique qui va de pair avec le trafic, l’achat et la consommation de drogues. »

Pour la majorité, ce souci n’a apparemment pas pesé suffisamment lourd.
Yves Boisvert

La Presse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Renifler, c'est fouiller!   Lun 5 Mai - 6:20

Jean-Robert Sansfaçon
Édition du lundi 28 avril 2008
Citation :
Les deux décisions rendues vendredi dernier par la Cour suprême du Canada concernant l'utilisation de chiens renifleurs auront pour conséquence de forcer les autorités policières, et certaines directions d'écoles, à trouver d'autres moyens pour combattre l'usage des drogues. Il est temps qu'Ottawa réglemente cette technique d'enquête au sujet de laquelle les juges de la Cour suprême eux-mêmes ne s'entendent pas pour dire si elle contrevient ou non à la charte des droits.

Il arrive souvent que les neuf juges de la Cour suprême rendent des décisions sur division. C'est le cas cette fois encore, alors que cinq des neuf juges ont conclu à l'illégalité de la preuve constituée à partir du travail de chiens renifleurs. Comme c'est aussi souvent le cas en pareilles circonstances, on constate que cette décision déterminante pour le travail policier aurait pu être diamétralement opposée si un seul des neuf juges avait adhéré aux arguments du groupe adverse.

Les deux causes en présence concernent des individus arrêtés après que des policiers eurent utilisé des chiens pour déceler la présence de drogue dans leurs effets personnels. Dans un cas, il s'agit d'un voyageur d'allure suspecte qui avait refusé de laisser voir l'intérieur de son sac à un policier alors qu'il circulait dans une gare d'autocars de Calgary; dans l'autre cas, il s'agit d'un élève du secondaire, en Ontario, victime d'une fouille policière avec chiens organisée par la direction de son école.

Dans un cas comme dans l'autre, les juges majoritaires ont conclu que la police avait abusé de ses pouvoirs en procédant sans motifs raisonnables préalables à ces fouilles aléatoires.

Au contraire, les juges du groupe minoritaire en sont arrivés à la conclusion que, dans un cas comme dans l'autre, les individus savaient qu'ils pouvaient faire l'objet d'une vérification. Ce qui explique, par exemple, que le voyageur intercepté par la police tenait son sac très près de son corps et qu'il avait refusé d'être fouillé.

Quant à l'élève, il ne pouvait pas ignorer la politique de tolérance zéro de son école et le fait que des fouilles du même genre avaient déjà eu lieu dans le passé. «L'utilisation d'un chien renifleur dans les circonstances constituait une technique d'enquête moins envahissante que ne l'aurait été l'ouverture du sac à dos de l'accusé [...]», explique la juge Marie Deschamps dont les positions sont souvent plus modérées que celles de la majorité des juges de l'actuelle Cour suprême.

Comme ce fut souvent le cas par le passé, la Cour a donc pris fait et cause pour les accusés même s'ils étaient bel et bien en possession de drogue. Dans les deux cas, l'argument de la protection de la vie privée l'a emporté sur l'efficacité du travail policier. Mais, contrairement à bien des jugements passés, on constate cette fois-ci une tentative pour trouver un nouvel équilibre de la part de certains juges.

Ces deux arrêts ne mettent pas fin à l'utilisation des chiens renifleurs. On pourra continuer d'y avoir recours lors d'enquêtes criminelles lorsque la police a des motifs raisonnables de soupçonner la présence de stupéfiants, ou encore dans des endroits comme les aéroports où les gens savent à l'avance que leur vie privée peut être brimée pour des raisons de sécurité.

Cela dit, malgré leurs divergences, une majorité des juges du plus haut tribunal critique l'absence de réglementation pour encadrer l'utilisation des chiens renifleurs. Il appartient au législateur -- et non aux tribunaux -- «de créer et de justifier [...] un nouveau pouvoir plus envahissant de fouiller, perquisitionner et saisir», soulignent-ils.

En attendant, pourquoi ne pas rappeler aux parents qu'ils ont, eux, le droit et même l'obligation de jeter un oeil de temps à autre jusqu'au fond du sac à dos de leurs chéris. Nul besoin de chiens renifleurs pour ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Les chiens renifleurs muselés   Lun 5 Mai - 6:21

Citation :
La Cour suprême du Canada impose des limites aux fouilles par des policiers avec des chiens renifleurs. Les juges ont statué que de telles fouilles contrevenaient à la Charte des droits et libertés quand elles sont faites de façon aléatoire et sans l'existence de soupçons raisonnables qui permettent de croire qu'un acte illégal a été commis.

Le plus haut tribunal du pays se penchait sur deux causes où les policiers ont utilisé des chiens renifleurs pour trouver de la drogue. Dans le premier cas, la fouille a été faite dans un terminus d'autobus de Calgary où un individu avait un comportement suspect.

La seconde cause, plus médiatisée, concerne la fouille par des chiens renifleurs dans une école de Sarnia. Les policiers s'étaient présentés à l'école à la demande de la direction, qui disait savoir que de la drogue circulait dans l'établissement. Les chiens renifleurs avaient fouillé les sacs à dos de tous les élèves et découvert de la marijuana et des champignons magiques dans l'un d'eux.

Les tribunaux ontariens avaient refusé d'admettre la marijuana saisie comme preuve, affirmant qu'elle avait été obtenue sans mandat de perquisition, et donc illégalement.

La Cour suprême statue qu'il s'agissait d'une fouille abusive au sens de l'article 8 de la Charte des droits et libertés. Elle précise que les policiers ne doivent pas nécessairement obtenir un mandat de perquisition pour procéder à de telles fouilles, mais doivent au moins avoir un soupçon raisonnable qu'un acte illégal a été commis.

La Cour n'a pas cependant pas défini ce que serait un soupçon raisonnable.

Des avocats pourraient donc utiliser ces jugements pour contester des fouilles dans d'autres endroits publics, comme des parcs ou des arénas. Il serait toutefois surprenant que le jugement de vendredi ait des répercussions dans les aéroports, puisque des tribunaux ont déjà statué que les passagers doivent s'attendre à être fouillés.

Le jugement ne touchera pas non plus les chiens renifleurs des équipes privées embauchés par certaines écoles, parce que ces enquêtes scolaires mènent habituellement à une suspension plutôt qu'au dépôt d'accusations criminelles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Prenez garde au chien!   Jeu 8 Mai - 8:59

Citation :
Isabelle Croteau

Le printemps est bel et bien arrivé et les gens, tout comme leur chien, sont bien contents de pouvoir se dégourdir enfin les jambes au grand air. Comme les propriétaires de chien sont nombreux, la prudence est de mise pour éviter les morsures et les mauvaises situations.

Selon un sondage Léger Marketing en 2007, la popularité des chiens au Québec est en baisse, contrairement à celle des chats, mais sont tout de même présents dans 23 % des foyers. En tenant compte du fait que ceux qui possèdent des chiens en ont en moyenne 1,2 par foyer, on estime que la population approximative de chiens se situerait à 880 000 pour l'ensemble du Québec, dont bon nombre se retrouvent dans des foyers avec enfants.

Si le chien peut être le meilleur ami de l'homme lorsqu'il est sociable et bien dressé, il peut aussi adopter un comportement qui peut l’amener à mordre dans certaines circonstances. Le Conseil canadien de la sécurité estime que les chiens mordent 460 000 Canadiens par année. Leurs victimes sont habituellement des enfants de dix ans et moins, et les morsures sont plus fréquentes durant la saison estivale. Les blessures peuvent être suivies de traumatismes émotionnels profonds. Les chiens errants représentent un danger connu, mais la plupart des victimes sont mordues par des chiens qu'elles connaissent.

Ce qu'il faut savoir c'est que selon la loi, le maître est responsable des actes de son chien, ainsi que des morsures qu'il inflige, d'où l'importance de bien choisir son chien, de lui apporter les soins nécessaires et de lui apprendre à obéir. De plus, la stérilisation permettrait de réduire l'agressivité chez les chiens, un aspect qui est non négligeable.

Le maître doit aussi s'informer auprès de sa municipalité des règlements qui concernent les chiens. Dans la plupart des règlements de municipalités ou de villes, comme à Mont-Saint-Hilaire, un chien doit toujours être tenu en laisse sur la place publique ne peut en aucun cas être laissé seul, qu’il soit attaché ou non. Il peut être gardé sur un terrain privé, mais seulement s'il est sous le contrôle constant de son gardien. Les chiens ne peuvent avoir accès aux parcs à moins que la municipalité possède un parc à chiens, ce qui n'est pas le cas à Mont-Saint-Hilaire ni dans les environs.

Quelques règles à respecter
- N'abordez jamais un chien que vous ne connaissez pas ou un chien sans son maître, surtout si le chien est derrière une barrière, à l'intérieur d'une voiture, ou attaché à l'aide d'une chaîne.

- Ne dérangez pas un chien en train de dormir, de manger, ou de s'occuper de ses chiots.

- Ne caressez pas un chien, y compris le vôtre, sans qu'il vous ait vu ou senti en premier.

- À l'approche d'un chien qui vous est étranger, évitez de courir ou de crier. Tenez-vous droit, les mains sur les côtés. Évitez tout contact direct avec les yeux et ne parlez pas. Apprenez à votre enfant à faire la "statue" jusqu'à ce que le chien soit parti.

- Si le chien vous jette à terre, recroquevilliez-vous en mettant vos mains sur vos oreilles. Restez immobile et calme jusqu'à ce que le chien soit parti. Apprenez aux enfants à ne pas bouger jusqu'à ce que le chien se soit éloigné.

Source : Conseil canadien de la sécurité

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Cinq chiens sont intronisés au Temple de la renommée des animaux   Jeu 8 Mai - 9:00

Citation :
TORONTO — Cinq chiens ont été intronisés au Temple de la renommée des animaux Purina cette année.

Corey, un schnauzer nain, a tiré son propriétaire, le Torontois Jay Sobel, jusqu'à l'endroit où un vieillard de 80 ans était tombé dans une piscine emplie d'eau glaciale, avant le début de la saison de la baignade.

Peeka, un croisement entre un lhassa apso et un caniche, a gémi et aboyé pour prévenir ses maîtres qu'un bébé avait été abandonné sur le pas de leur porte par un froid de -29 C.

Un berger allemand nommé Freddie a tiré son maître, Mike Hambling, de l'eau froide dans laquelle il était tombé près de son chalet de Coldwater, en Ontario.

Et Maggie May, un terrier irlandais à poils doux, a réveillé sa maîtresse, Susan DeCourcey, pour la prévenir que le détecteur de monoxyde de carbone sonnait.

Dans la catégorie "animal de service de l'année", Missy, une chienne de Hamilton qui a été entraînée pour détecter les crises de panique et d'épilepsie de sa maîtresse, a été honorée pour être allée chercher de l'aide quand une amie sa maîtresse a subi un accident vasculaire cérébral.

Il s'agissait de la 40e cérémonie d'intronisation du Temple de la renommée, qui compte maintenant 138 membres: 114 chiens, 23 chats et un cheval.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: En 10 ans, le budget consacré aux animaux a doublé !   Jeu 8 Mai - 9:03

Citation :
Les chiens coûtent toujours plus cher que les chats. Mais les uns et les autres coûtent de plus en plus cher à leur maîtres et maîtresses.
Xerfi Etudes vient de rendre les résultats de son enquête concernant les différents services dédiés aux animaux domestiques. Constat : les ménages consacrent de plus en plus d'argent à l'entretien de leur(s) compagnon(s) à poils. Aujourd'hui, le coût d'entretien des chiens reste largement supérieur à celui des chats. Ainsi, chaque année, 1.680 euros sont consacrés aux canidés (nourriture, jouets, frais vétérinaires), contre seulement 1.200 euros pour les chats.

D'après l'étude menée par Xerfi, les chats et les chiens sont toujours les animaux domestiques préférés des Français. Ainsi, ils sont présents dans 43% des foyers de l'Hexagone.

La population d'animaux domestiques ne cesse de progresser chaque année en France. En seulement deux ans, elle a enregistré une hausse de 3%, soit 67 millions d'animaux domestiques.

Xerfi Etudes s'est également intéressée au budget consacré à ces animaux. Ainsi, chaque année, 4,5 milliards d'euros sont consacrés à ces compagnons de vie, dont 1,5 milliard d'euros pour l'achat des animaux. Constat : ce budget a plus que doublé en seulement 10 ans.


Source : Relaxnews

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Le Parisien   Dim 11 Mai - 9:24

Citation :
Un drame a été évité de justesse avant-hier : deux soeurs ont été blessées par leur chien. L'une a été légèrement mordue et l'autre a sauté d'une fenêtre pour lui échapper.

L'ENCHAINEMENT de circonstances aurait pu conduire au pire mercredi, en fin de matinée, dans le lotissement du Petit-Monceau, à Bulles. Trois petites filles âgées de 3 à 9 ans sont, à ce moment de la journée, seules au domicile familial. En leur compagnie, les deux chiens de la maisonnée : un berger allemand et un malinois de 8 mois, utilisés par le père dans le cadre de son travail de maître-chien.

Pour des raisons encore mal éclaircies, le jeune malinois mord légèrement l'une des soeurs au poignet. « Je ne sais pas vraiment comment les choses se sont passées, précisait hier le propriétaire. Mes enfants ont peut-être provoqué l'animal. Il était attaché avec une laisse et a réussi à sortir la tête du collier. »

Sans adulte près d'elle et ne sachant que faire, la fillette qui vient de se faire mordre se sauve alors de la maison par une fenêtre du rez-de-chaussée pour aller chercher son frère, qui suit, semble-t-il, un cours de musique dans le village. Mais l'une des soeurs restée au domicile s'affole, monte se réfugier à l'étage et décide de sauter par la fenêtre. Elle se réceptionne tant bien que mal sur un sol en terre. « On a eu une chance inouie car une voiture était stationnée sous la fenêtre. L'enfant aurait pu atterrir sur le véhicule et se faire très mal », raconte le maire de Bulles, Michel Baert.

« Cela se passait très bien avec mes enfants »

Selon les secours qui sont intervenus, l'enfant a fait une chute d'environ six mètres de hauteur. « Ma fille a pris peur parce que le chien l'a suivie, mais pas dans l'intention de l'agresser », affirme le papa. La petite victime de 7 ans qui ne souffre d'aucune fracture s'est juste fait mal à la cheville et présente plusieurs ecchymoses. Après avoir été transportées à l'hôpital, les deux soeurs sont rentrées chez elle dans la soirée.

« L'incident a créé un certain émoi dans le village, confirme une habitante. Mais mon voisin est un monsieur très respectable qui n'a jamais fait parler de lui. Il n'y a jamais eu de problèmes avec ses chiens. » De son côté, le propriétaire précise qu'il avait le malinois depuis seulement un mois. « Cela se passait très bien avec mes enfants », rapporte-t-il.

Ces bergers belges à la silhouette élancée sont réputés pour leur vivacité, leur intelligence et leur talent de gardien. Ils sont d'ailleurs souvent employés par les forces de l'ordre et l'armée pour des missions de surveillance ou de dépistage d'explosifs et de stupéfiants. L'animal, qui n'entre pas dans la catégorie des chiens dangereux, n'a pour l'instant pas encore été retiré à la famille.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Pour lutter contre les allergies, un chien suffira   Dim 11 Mai - 9:38

Contrairement à ce que l'on pourrait penser de prime abord, avoir un chien présent dans la maisonnée permet de réduire le développement des allergies des enfants.

Il s'agit du résultat d'une étude sur 6 ans et portant sur 9 000 enfants. Cela permet d'ajouter du poids aux théories qui postulent que grandir avec un animal familier entraîne le système immunitaire à s'habituer aux déclencheurs habituels d'allergies, d'eczéma, etc.


On ne sait pas encore trop bien quels sont les mécanismes sous-jacents, mais de plus en plus de chercheurs croient que les bébés et jeunes enfants doivent être exposés aux germes qui sont ramenés de l'extérieur par les poils des animaux familiers.

Précisons que cet effet n'a pas été constaté dans le cas où l'enfant avait de fréquents contacts avec un animal familier, mais qui ne résidait pas dans la maison. D'autres études avaient déjà suggéré que l'exposition aux animaux domestiques pouvait avoir un effet protecteur contre les allergies, mais elles étaient fondées sur des sondages rétrospectifs des sujets à propos de leurs expositions.

Cette fois, les données récoltées sont issues d'une étude ciblée : c'est bien plus fiable. Les parents devaient répondre à des questionnaires détaillés à propos des possibles symptômes traduisant des allergies chez leurs enfants (entre la naissance et l'âge de 6 ans).

On récoltait également des échantillons sanguins d'un tiers du groupe étudié afin de détecter des possibles anticorps contre les allergènes les plus communs.

Sources : Imaginascience, Reuters

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Des chiens restes humains n’avaient jamais retrouvé un cadavre enterré si profondément   Dim 11 Mai - 9:39

8
Des chiens restes humains n’avaient jamais retrouvé un cadavre enterré si profondément


BRUXELLES, 07/05/2008. – Pour la première fois depuis les onze années d’existence des équipes de chiens « restes humains » de la Police Fédérale, deux chiens de l’Appui Canin ont retrouvé des restes humains enterrés à 1,5 mètres de profondeur.

Il s’agit de restes humains qui ont été déterrés le lundi 5 mai 2008 à Bekkevoort à la demande du parquet de Louvain.

Lors de la plupart des interventions effectuées par les chiens restes humains (chiens cadavre), les restes humains sont retrouvés enterrés entre 70 et 80 cm.

Lundi après-midi, le 5 mai, vers 15 heures, les maîtres-chiens Joseph Battice avec son border collie Pasha et Thierry Crepin avec son springer spaniel Gizmo sont entrés en action à Bekkevoort. L’équipe avait été appelée en aide par le Disaster Victim Identificationteam qui, lui, intervenait à la demande de la Police judiciaire fédérale (PJF) de Louvain.

La PJF de Louvain avait demandé au DVI de rechercher des restes humains qui étaient sans doute enterrés dans le jardin d’une villa à Bekkevoort.

Afin d’éviter que les grues de la Protection Civile, qui, elle aussi, apportait son appui, ne doivent fouiller tout le jardin, il a été fait appel aux chiens restes humains.

Assez rapidement, Gismo et Pasha ont « marqué » ou montré qu’ils sentaient quelque chose.

Gismo a gratté à l’endroit où il avait repéré une odeur, Pasha est allé se coucher à cet endroit.


Lorsque le DVI et la Protection Civile ont commencé à creuser l’endroit marqué par les chiens, il est apparu très vite que Gismo et Pasha avaient effectué un travail exceptionnel. Le corps d’une femme était enterré entre 1,5 et 1,8 m sous de l’argile.

Lorsqu’un corps est enterré profondément, la terre est plus serrée et le sol exerce plus de pression que lorsqu’un corps se situe plus près de la surface. Les liquides cadavériques qui sont dégagés lors de la décomposition se répandent alors moins rapidement et ce, certainement dans le cas où la terre est de l’argile et non pas du sable, par exemple.


Les équipes de chiens « restes humains » du Service d’Appui Canin de la Police Fédérale existent depuis 1997. Une des premières fois où les chiens ont marqué positivement était lors de l’affaire Pandy.




Els Cleemput

Woordvoerster

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Propriétaire de chien : 15 heures de cours ...   Dim 11 Mai - 9:41

Le Conseil fédéral a fixé mercredi les détails de la nouvelle législation en matière de protection des animaux. Il est prévu de soumettre les nouveaux propriétaires de chiens à au moins 15 heures de formation, a annoncé l'Office vétérinaire fédéral.
Les milieux concernés ont jusqu'au 11 juin pour se prononcer sur ces dispositions relatives à la protection des animaux. Ces ordonnances portent sur les détails des exigences concernant la formation, la détention des animaux de rente et l'abattage de bêtes, a indiqué mercredi l'Office vétérinaire fédéral (OVF).
Dès le 1er septembre
L'ordonnance et la loi, présentées récemment par Doris Leuthard, entreront en vigueur le 1er septembre. Le Conseil fédéral a approuvé la nouvelle ordonnance sur la protection des animaux il y a deux semaines.

Les dispositions d'application émanant du Département fédéral de l'économie et de l'OVF ne contiennent pas de nouvelles dispositions. Elles définissent les détails des exigences relatives à la formation, à la détention des animaux de rente et à l'abattage d'animaux.
Formation pratique et théorique
Les futurs détenteurs de chiens devront ainsi suivre un cours théorique d'une durée minimale de cinq heures. Il s'agit notamment de mieux connaître les besoins spécifiques du chien, son comportement social et toutes les implications de la prise en charge pour le propriétaire.

Les cours pratiques, au minimum cinq séances de deux heures chacune, permettront aux propriétaires d'apprendre à contrôler leur chien et à interpréter les signaux de menace, d'insécurité ou de soumission qu'il émet. En revanche, aucun examen n'est prévu.

ats/ap/mej
archives

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Un chien est tiré par les policiers à La Tuque   Dim 11 Mai - 9:44

Un chien en liberté et dont le comportement était jugé agressif a été tiré à bout portant par un policier, à La Tuque.
Outré, le propriétaire de l'animal, qui a survécu à l'attaque, dénonce maintenant la façon de faire des autorités. "Je trouve ça dégueulasse", confie Kevin Gosselin.

Les faits se rapportent à lundi dernier. "Les policiers ont été appelés, en lien avec la présence d'un chien agressif. En arrivant sur les lieux, le policier a constaté que le chien n'était pas attaché et était agressif", relate l'agent Stéphane Lévesque, de la Sûreté du Québec.

"Le policier a même été touché à la main, mais heureusement, il n'a pas été blessé. Il a ensuite réussi à repousser le chien avec du poivre de Cayenne", reprend le porte-parole.

Malgré tout, quoiqu'il ne posait aucun geste violent, le chien refusait de s'immobiliser. Un agent arrivé en renfort est alors intervenu à son tour.

"Un autre policier a sorti un bâton pour le maintien de l'ordre (une matraque). Mais il a eu de la difficulté à repousser le chien. On en était rendu à la deuxième étape, mais rien était réglé. Finalement, le policier a fait feu sur l'animal", raconte M. Lévesque, tout en précisant qu'il ne s'agissait pas de la première intervention policière à l'endroit du canin et de son propriétaire.

Le tir, exécuté devant plusieurs témoins, n'a toutefois pas eu raison du chien, qui a pris la fuite, grièvement blessé, pour ensuite retrouvé son maître. Dans les faits, une seule balle a atteint l'animal, lui traversant la patte.

"Il y avait du sang partout, il se vidait de son sang... Il n'était pas loin de mourir", se souvient Kevin Gosselin, qui ne peut toujours pas expliquer pour quelles raisons Chico, son Labrador-Boxer de deux ans, s'est retrouvé seul à l'extérieur.

"Je sais pas pourquoi ils ont tiré. Tu ne tues pas un chien, voyons ! En plus, il y avait des témoins, des jeunes qui jouaient en arrière. Ç'aurait pu être dangereux, une balle qui ricoche, n'importe quoi", s'insurge le propriétaire de 22 ans, qui devra par ailleurs défrayer le coûts reliés aux constats d'infraction qui lui seront remis.

Cela dit, malgré les critiques, la Sûreté du Québec ne bronche pas. Selon les autorités, l'opération a été menée dans les règles. D'ailleurs, aucune enquête n'a été ouverte.

"Dans les circonstances, le policier a jugé que c'était la chose à faire et il l'a faite en toute sécurité", justifie l'agent Lévesque.

Fourrière municipale

Une intervention rapide de la fourrière municipale aurait-elle pu éviter ce triste dénouement ? Peut-être, mais les policiers se sont butés à un silence total lors de leur appel.

"Les policiers ont fait une demande à la fourrière municipale, mais il n'y avait personne de disponible", soutient le porte-parole de la SQ.

Selon ce qu'il a été permis d'apprendre hier, le contrat qui lie la Ville de La Tuque à un intervenant en charge de la fourrière était échu depuis le 1er avril. Celui-ci sera toutefois renouvelé lors de la prochaine séance publique.

Kevin Gosselin, Laurie Hémond et Chico.
Qui plus est, la municipalité prétend que le service était tout de même offert, selon cette entente, déjà signée.

Par contre, du même souffle, on fait valoir que le règlement municipal en place stipule que les forces policières et la fourrière municipale peuvent être appelées à agir dans de tels cas.

"Ça me ramène à dire que quand on attache le chien et qu'il est enregistré comme le prévoit le règlement, il y a beaucoup moins de problèmes", conclut le maire de La Tuque, Réjean Gaudreault.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Actualités   Aujourd'hui à 17:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Actualités
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Actualité du 5/04 au 10/04
» Actualité de la FFA - Fédération Française d'Aquariophilie
» Zoo des Sables d'Olonne : Actualités et photos.
» dans l'actualité aujourd'hui: braquage dans une bijouterie à Paris
» Actualités zoologiques à Singapour !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doumie :: Le monde vivant :: Les animaux :: Les toutous-
Sauter vers: