Doumie

Au lieu d'un site, un forum pour partager...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Passer domesticus

Aller en bas 
AuteurMessage
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Passer domesticus   Mar 29 Avr - 15:55

Identification :
Connu de tous, le moineau est si commun que le passant ne daigne plus le regarder, bien que cette petite boule de plumes sautillante, robuste et trapue, mérite toute notre attention.
Le moineau domestique adulte mâle a le dos brun strié de noir. Les scapulaires sont châtain. Les ailes sont brunâtres avec des barres alaires blanches. Le croupion est gris. La queue est gris-brun foncé.
Les parties inférieures sont plus claires, avec la poitrine et l'abdomen gris uni. En plumage nuptial, le mâle a une bavette noire.

La tête est foncée, avec la calotte grise, bordée de châtain s'étendant vers le bas de l'arrière du cou. Les joues et les côtés du cou sont blancs. Une bande noire traverse les yeux, et rejoint la bavette noire.
Le Moineau domestique bec conique est gris noir. Les yeux sont foncés. Les pattes et les doigts sont brun clair.
En dehors du plumage nuptial, le mâle n'a pas de bavette noire et a le plumage plus terne.
La femelle n'a pas les couleurs châtain et noires du mâle. Elle a la calotte brun-grisâtre, et une bande sourcilière gris chamoisé. Les parties supérieures et les ailes sont plus grises que chez le mâle. L'abdomen est blanchâtre. Le bec et les pattes sont brun clair.
Le juvénile mâle est semblable à la femelle, mais il a la calotte plus foncée et une légère bavette
Chant :
Le Moineau domestique chuchete, chuchote, pépie. Dès le début janvier, l'oiseau délimite son territoire du haut d'un toit ou d'une gouttière par son chant. De cette phrase peu mélodieuse, on retient plus aisément le cri caractéristique 'tchip tchip' qui lui vaut son nom argotique de piaf.
Le cri typique du moineau domestique est un vigoureux « chee-ep », aussi un « chissick », et un « chip » monotone.
Quand il est excité, il émet un profond et rapide « churr-r-r-it-it-it-it ». Quand il vole, il lance un court « chveet » ou « churrip ».
Son chant est une série de « chirps » et de « chissicks » répétés.

Habitat : Le moineau domestique vit dans toutes sortes de zones modifiées par les humains, telles que les fermes, les zones résidentielles et urbaines. Il évite les forêts, les déserts et les zones herbeuses.

DISTRIBUTION : le moineau domestique est mondialement présent, excepté aux Pôles. Natif d'Eurasie et d'Afrique du Nord, il a été introduit en Afrique du Sud, en Amérique du Nord et du Sud, en Australie et en Nouvelle Zélande. En Amérique du Nord, cent oiseaux furent lâchés à Brooklyn, New York, en 1851. Ils sont à présent communs et largement répandus dans tout leur habitat.

Comportements : Le moineau domestique ne migre pas; en automne, il erre en bandes dans la région. Commensal Moineau domestique de l'homme, il dépend étroitement de sa présence.
Le moineau domestique se nourrit principalement sur le sol, en sautillant et en agitant la queue. Il se nourrit aussi dans les arbres et les broussailles, dans les zones urbaines ou rurales. Il capture des insectes en vol après une poursuite aérienne.
Il bouge aisément sur le sol, sautillant et se courbant pour picorer sur le sol. Il se nourrit en groupes Moineau domestique pour éviter les prédateurs, avec plusieurs oiseaux qui regardent aux alentours pour surveiller.
Le moineau domestique est très grégaire tout au long de l'année, formant de grands groupes en automne et en hiver. Ils nichent en colonies de 6 à 20 couples sous un même toit de tuiles ou dans des creux et des trous. Le moineau est rarement vu seul, excepté s'il est blessé ou malade.
Au printemps, il a tendance à détruire les fleurs jaunes, mais la raison de cette attitude est inconnue.
Ils dorment dans des dortoirs communs, et peuvent se rassembler à plusieurs centaines d'oiseaux, serrés les uns contre les autres, formant un groupe bruyant.
La parade nuptiale Moineau domestique est spectaculaire. Plusieurs mâles crient autour d'une seule femelle, avec le bec pointé vers le ciel, les ailes ouvertes tombantes jusqu'au sol, la queue déployée et dressée. La femelle leur donne des coups de bec et ils s'envolent. Ces parades finissent souvent en bataille entre mâles, même en l'absence d'une femelle. Ils sont monogames pour une saison.
La reproduction démarre en mai. Les oiseaux les plus anciens occupent le même nid que l'année précédente, et les plus jeunes en construisent un nouveau.
Le moineau domestique protège son nid avec force. Il menace et attaque de nombreuses espèces d'oiseaux entrant dans cet espace. Les mâles attaquent les mâles et les femelles s'en prennent aux femelles.


Vol :
Le moineau domestique a un vol rapide et bondissant, alternant de rapides battements avec des périodes où les ailes sont collées au corps. Son vol est rapide et direct. Quand il vole haut sur de longues distances, son vol est ondulant.

Nidification :
Nid : au mois de mars, le moineau domestique construit son nid. Il place son nid dans les endroits les plus variés, à Moineau domestique hauteur respectable, dans une cavité. Son nid formé de paille, de feuilles, de laine, etc. est construit sous les tuiles des maisons, sur un lampadaire ou bien contre un pan de mur recouvert de lierre. Il peut occuper également les nichoirs et les nids d'hirondelle dont il n'hésite pas à expulser les locataires.
Ponte : la femelle pond de 3 à 8 oeufs (22 mm X 15 mm) que les deux parents couvent durant 13 à 14 jours.
Les jeunes éclos sont nourris d'abord de larves et d'insectes, puis, par la suite, en partie avec des graines ramollies dans le jabot. A 17 jours, les petits sont déjà capables de quitter le nid. Peu après, les parents nichent une nouvelle fois et ainsi quatre fois de suite.

Régime : Omnivore et opportuniste, il se nourrit pour l'essentiel de graines, d'insectes, de larves, de vers de terre et d'araignées, mais aussi de bourgeons de fruits, ce qui le rend impopulaire auprès des jardiniers.

Protection / Menaces : Le moineau domestique est la proie des oiseaux de proie, mais aussi des chats et des chiens, des ratons laveurs et des serpents.
Parce qu'ils sont abondants près des habitations, ils sont devenus une nuisance, portent préjudice aux oiseaux natifs des régions où ils ont été introduits, et sont des nuisibles pour les récoltes agricoles.
Cependant, même avec quelques déclins dus aux changements intervenus dans l'agriculture, cette espèce est commune et largement répandue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
 
Passer domesticus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ossature "nue" peut-elle passer l'hiver ?
» Skimvac = pas d'eau, impossible de passer le balai !
» Passer du butane au propane et inversement
» Elevage d'Acheta domesticus (by people.killer)
» Souhaitez-vous passer à la gamme supérieure ou êtes vous satisfait ainsi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doumie :: Le monde vivant :: La nature,faune et flore...-
Sauter vers: