Doumie

Au lieu d'un site, un forum pour partager...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Consoude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: La Consoude   Mar 29 Avr - 10:13

La consoude peut être utilisée en purin comme l’ortie. Cependant, il existe la recette du concentré de consoude ...

Mode opératoire :

- Entasser les feuilles de consoude dans un pot en plastique au fond percé d’un trou (on peut utiliser un seau, voire un tube en plastique comme un bout de gouttière qui traine, ou une bouteille en plastique, tout dépend des quantités que vous souhaitez produire).
- Recouvrir
- Installer un récupérateur en-dessous. Le jus finira par s’égoutter au bout de 2 à 3 semaines.

Pour l’utiliser, le diluer dans 10 à 20 fois son volume d’eau. Par exemple, pour nourrir les plants de tomates, quand les fruits se forment, faire une dilution au 1/15e dans de l’eau.

Ce concentré peut se conserver plusieurs mois.

Sécificités de la consoude :
- Les feuilles sont alcalines (PH>7), donc ne pas utiliser ce concentré de consoude sur des plantes acidophiles (qui poussent en milieu acide)
- Ce concentré de consoude est riche en Potasse, donc bon pour les plantes à fruits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Généralités...   Mar 29 Avr - 10:14

Description générale

La Consoude est une plante herbacée vivace de la famille des borraginacées (bourrache, myosotis). Affectionnant principalement les lieux humides, elle est native de l'Europe et de l'Asie de l'Ouest (Turquie, Hongrie, Caucase, Georgie, Iran...). De nombreuses variétés s'acclimatent des régions froides (baltiques) jusqu'au climats équatoriaux. Connue depuis l'antiquité comme plante médicinale, elle a été propagée le long des grandes routes européennes par les pélerins, les gens du voyage... Plusieurs variétés ont été cultivées par des milliers d'exploitations à des fins fourragères. En vogue au 19 è siècle en Angleterre, elle a connu un boom extraordinaire après 1960 aux Etats-Unis et ailleurs pour un usage thérapeutique et jardinier. Enfin les horticulteurs ont développé des variétés horticoles dans le but d'obtenir des effets de massifs intéressants. On peut donc rencontrer la consoude dans la nature, mais aussi dans les jardins, près des habitations, échappées des cultures ou au bord des chemins.

Ses racines généralement charnues sont, suivant l'âge, brunes à noires à l'extérieur et blanches à l'intérieur. Celles de certaines variétés peuvent pénétrer profondément: des profondeurs allant jusqu'à 1.80 m auraient été observées.

Les feuilles sont velues et épaisses, élancées et rudes au toucher, soutenues par un solide pétiole.

Au milieu de la touffe de feuilles émergent des tiges florifères garnies de clochettes de couleur variable suivant les variétés. Les tiges sont souvent ailées (les ailes des pétioles se prolongeant le long de la tige)

La corolle est formée par 5 pétales soudés ensemble.



Un petit coin de jardin réservé à la Consoude de Russie peut être récolté plusieurs fois par an, procurant une quantité appréciable de matériaux verts riches en matières minérales utilisables de diverses manières pour accroître la fertilité du sol et la croissance des plantes. Ses racines profondes puisent profondément dans le sol les précieux éléments nutritifs (surtout potasse) qui sont stockés dans les feuilles. Ces dernières sont utilisées dans les trous de plantation, comme activateur de compost, mulch nourricier, terreau , purin ou engrais liquide (plus riche que ceux à base d'algues marines) utilisables en fertilisation foliaire.

Le purin est un engrais liquide fabriqué en faisant mariner 1 kg de feuilles dans 10 litres d'eau pendant 4-6 semaines. On le verse au pied ou on pulvérise sur le feuillage de tous les légumes racines et à fruits gourmands en matières nutritives. Il est aussi apprécié comme activateur de compost. Un engrais liquide concentré peut être obtenu sans eau.

La consoude fanée est aussi appelée "instant compost", car son rapport carbone/azote est celui d'un compost bien décomposé. Ses feuilles fanées peuvent servir pour un lit de fumure avant plantation.

Le compost de consoude est d'excellente qualité, mais on l'utilise rarement de cette façon à cause du faible volume de compost obtenu (peu de cellulose).

La Consoude de Russie est la plus riche des consoudes et, étant hybride, elle est stérile, ce qui évite le désagrément d'être envahi de pieds indésirables. Elle est douée d'une productivité sans égale à condition de ne pas manquer d'eau: 2 kg de feuilles fraîches 4 fois par an en moyenne par pied. Les périodes de sécheresse stoppent la croissance. Le pied est très rustique: résistant à la sécheresse et aux inondations, s' acclimate des zones tropicales jusqu'au régions fraîches (Norvège, Canada...), résiste au gel. Les problèmes de maladie de feuillage se règlent en coupant les feuilles.

Il est recommandé de planter une dizaine de plants dans un petit jardin familial. La multiplication peut être envisagée lorsque les plants seront bien établis. Facile à obtenir, une culture de consoude peut prospérer 20 ans: il faut par conséquent bien choisir l'emplacement de l'implantation.

Distance de plantation: 0.50 m sur le rang, 1 m entre les rangs. En grande culture mécanisée, les écartements sont de 1m x 1m , et même plus entre les rangs, surtout pour la Bocking 14 Hauteur de pousse: ou - 1m
On utilise généralement des éclats d'une ancienne souche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Culture   Mar 29 Avr - 10:15

1) Reproduction

La manière la plus populaire de reproduction est la division de touffes. Soit on prélève une partie du plant, soit on coupe horizontalement le pied à une dizaine de cm de profondeur avec une bêche plate. Les racines qui restent bouturent sur place. On peut bouturer facilement le bas des hampes florales au point d'attache. Le bouturage de racines réussit durant toute la saison de pousse. Des petits fragments de racines de 5 mm de long et d'un diamètre équivalent on repris dans mes semis de tomate ( j' avais utilisé le terreau pour conserver des racines durant l'hiver). Autre méthode: mélanger des tronçons de racines de consoude à du terreau ou tourbe humide dans un sac ou sachet plastique fermé. Entreposées dans un endroit chaud, les boutures prennent racine et les feuilles poussent. Il ne reste qu'à mettre en place. Pour une bonne réussite, n'utiliser que des plants de forte vitalité.

Dessin d'une bouture de racine

2) Trouver des plants sauvages(dans la mesure où c'est l'homme qui l a introduite contre nature je suis pas contre sinon l idée me plait pas en général)

ll vous est possible d'utiliser une des nombreuses variétés sauvages qui auront l'avantage d'être gratuites. La Consoude est présente dans de nombreuses régions, le long des anciennes routes où elles ont été disséminées par l'homme. La consoude la plus commune étant l'officinale, elle aura comme inconvénient d'envahir facilement le jardin, ce qui vous fera sans doute maudir la consoude... La plupart des officinales produisent généralement peu de matière végétale et ont l'inconvénient d'être très sensible à la rouille. La Consoude Hérissée est également utilisable. On peut trouver parfois, très rarement, la Consoude de Russie hybride, en général disséminée par l'homme (subspontanée).

3) Achat

Champion d'entre une vingtaine de Consoudes de Russie, collectionnées dans le monde entier, c'est le cultivar Bocking 14 qui est recommandé au jardin pour sa productivité et sa teneur en minéraux, sa résistance à la rouille...

La Consoude de Russie est rarement proposée à la vente par les pépiniéristes classiques, encore plus rarement Bocking 14. Il vous faudra chercher des annonceurs dans des revues spécialisées, de préférence en biologie (ex: Les 4 saisons du jardinage), dans les marchés ou foires bio.... Les plants sont souvent proposés dans une fourchette de prix allant de 20 f hors port à 50f en pot sur des foires bio. Attention, les variétés sont souvent confondues, même chez le pépiniériste!On vous dira souvent que c'est de la Bocking 14 pout vous faire plaisir. Les variétés horticoles en général, ou la consoude tubéreuse n'offrent pas l'intérêt de la Consoude de Russie hybride (productivité).

Si vous n'arrivez pas à trouver de consoude de Russie, contactez-moi. Je vous indiquerai une possibilité de vous en procurer à des conditions intéressantes.

Dessins d'éclats de racines

4) Réception des racines

Vous avez réussi à vous procurer des racines : bravo!

Si les racines sont un peu fripées, cela n'est pas forcément grave: réhydratez-les quelques heures dans l'eau. La Consoude est dure à rendre l'âme. Si les plants sont très gros, il vous est possible de les tronçonner et même de procéder au bouturage de racines. Pour une bonne reprise, il est conseillé d'utiliser des plants avec une longueur de racine minimale d'environ 10 cm. Vous pourrez procéder ultérieurement à la multiplication si vous en ressentez la nécessité ou l'envie...

Les tronçons ou éclats de racine peuvent être conservés quelque temps dans un sachet hermétique si la plantation ne peut se faire immédiatement. Des radicelles se mettent à pousser. Cependant au bout de quelques jours, elles risquent de dépérir, affaiblissant légèrement la reprise. Si les racines ont été prélevées au cours de la période végétative, il vaut mieux ne pas retarder le moment de la plantation et il est important que la plante ne manque pas d'eau. Si, malgré tout, la place réservée n'est pas encore libre, on peut les planter dans une place provisoire, et les replanter l'hiver suivant. Quoiqu'il en soit, la Consoude de Russie n'est pas une plante difficile à la reprise, sa seule exigence étant hydrique.

Si les racines sont réceptionnées pendant une période de fortes gelées et que vous constatez qu' elles sont gelées, les manipuler avec précaution, les entreposer dans un local hors-gel non chauffé et laisser dégeler lentement. Si le sol reste gelé, il convient de les déballer le cas échéant et de les garder dans un endroit frais qui leur évitera la dessiccation (sable, feuilles mortes, tourbe légèrement humide...).

5) Choix de l'emplacement

Pour le choix de l'emplacement, pensez avant toute chose que vous aurez à transporter 4 fois par an une assez grande quantité de feuillage au toucher pas vraiment agréable. N'éloignez la plantation que si cela ne pose pas de problème de transport. Cependant, retenez si possible une place à l'écart, en bordure, perdu car difforme, où elle peut prospérer des dizaines d'années sans être dérangée. Elle aime le soleil, mais supporte parfaitement l'ombre. Dans les pays chauds, le soleil direct risque d'être trop intense, et l'humidité est de rigueur. Elle peut mettre en valeur des endroits humides qu'elle affectionne. Elle supporte les endroits gorgés d'eau ou inondés au printemps. Le bord d'un ruisseau est également un endroit d'élection. La nature du sol lui est indifférente, bien qu'elle préfère les terres lourdes car les terrains sableux sont souvent trop secs. Elle ne craint pas la concurrence des adventices qu'elle étouffe, sauf peut-être l'année de plantation, où l'on prendra soin de la dégager suffisamment. Si vous avez su concilier les différentes exigences, le travail demandé par la consoude ne vous pèsera pas trop.

6) Plantation et soins

Période de plantation: toute l'année sauf période de gel. Les plants ayant souffert de la sécheresse estivale ont moins de vitalité au début de l'automne.

Les boutures ou éclats de racine seront recouverts de quelques centimètres de terre. Pour une plantation avant le départ de la végétation, on peut espérer, dans un climat parisien, une première coupe en juillet et une deuxième coupe en septembre. La première année, on se contentera d'enlever les hampes florales en laissant les feuilles. Le rendement ne sera appréciable que lorsque la plante aura pris de l'ampleur et surtout si l'eau ne fait pas défaut. En règle générale, on coupe dès que les hampes florales sont montées, afin de stimuler la pousse au maximum. En raison de sa forte croissance, on peut épandre au printemps un engrais naturel fortement azoté comme le fumier de volaille ou de pigeon (trop caustique pour être utilisé directement sur les plantes potagères). La consoude est avide d'azote et la consomme à l'état brut. Tout autre engrais azoté peut être utilisé à défaut en cas de besoin reconnu, notamment l'urine diluée à 50% qui peut faire l'affaire sans exagérer à cause de la salinité. A l'automne, on peut apporter un amendement calcaire genre lithotamne ou maërl en terrain trop acide. Elle supporte la rigueur de l'hiver sans problèmes. A partir de la deuxième année, le développement est très rapide si les conditions sont bonnes. Pour un rendement optimum, on coupe les feuilles toutes les six semaines. Le nombre de coupes dépend des conditions climatiques, mais quatre coupes sont un minimum. Si l'on recherche une teneur azotée maximale, on coupera les feuilles le plus jeunes possible. On s'abstiendra de couper le feuillage à partir de l'automne pour que la plante reconstitue ses réserves.

3 dessins de consoudes

7) Maladies

* En cas de sécheresse, j'ai pu observer des attaques printanières d'altises.
* Une année, un puceron noir bien particulier, gros et assez répugnant, a colonisé les limbes par taches fournies (Japanes beetles?). Ils n'ont apparemment pas survécu dans le purin et je n'en ai jamais revu des pareils!
* La rouille (Melampsorella symphyti) peut causer des chutes de rendement importants. Elle démarre au début de la saison chaude par des taches jaunes-oranges, puis les feuilles dessèchent. Il est habituellement recommandé de détruire les feuilles infestées de rouille, d'extirper la plus grosse partie des plants et de remplir le trou de cendres de bois ou d'un engrais potassique. Puis amender organiquement. Les racines qui ne manqueront pas de revenir seront assainies. Bocking 14 est résistant.
* Les maladies apparaissent surtout sur des plants manquant de vitalité, affaiblis par un déficit hydrique ou alimentaire.
* L'oïdium apparaît sur les feuilles les plus âgées avec les nuits fraîches et humides de l'automne quand les plants sont affaiblis par la sécheresse estivale. La meilleure défense est donc une alimentation adéquate. Si l'endroit n'est pas suffisamment ventilé, il faut favoriser l'aération. Couper les feuilles. Je les utilise malgré tout dans le purin.

8 ) Suppression

La consoude n'est pas envahissante, sauf si vous laissez grainer un plant non-hybride. Attention, cependant, la plante se reproduit facilement par bouturage de racines ou de tiges. Le motoculteur est la voie royale pour l'envahissement de votre jardin par la consoude. Si vous êtes sur votre garde vous vous débarrasserez facilement des éventuels jeunes plantes indésirables, mais si le plant est bien implanté, il est fort à parier que vous aurez du mal à extirper les racines qui reviendront à la surface! On procédera de préférence lors d'une période de sécheresse. Il sera sans doute nécessaire de couper les feuilles dès leur apparition et parfois plusieurs années de suite. D'où la nécessité de bien choisir l'implantation. Les plants rebelles pourront être étouffés par des tapis ou une couverture en polyéthylène, des parpaings....Le recours à un herbicide ou un débroussaillant systémique est évidemment plus radical, mais il n'est pas dans l'esprit de ceux qui cultivent la consoude. Le glyphosate (Roundup, Cosmic...) n'est pas aussi respectueux que Monsanto a bien voulu laisser entendre ... Il doit être utilisé à la fin de l'été, mais rien n'est garanti. Le chlorate de soude est déconseillé car long à se transformer en sel, ce qui peut également représenter un handicap. Le sulfamate d'ammonium est un débroussaillant-dévitalisant qui se transforme en sulfate d'ammoniac en quelques semaines, ce qui n'est pas catastrophique. Il est cher et difficile à trouver (sauf en 10 kg dans les coopératives agricoles sur commande). Attention, il n'est pas sélectif (sous les arbres) et continue ses effets s'il est lessivé par la pluie! Ne pas utiliser des ustensiles en métal. Hills l'a utilisé avec succès.

En dernier ressort, il reste la solution économique et écologique du paresseux: le cochon adore particulièrement les racines de consoude qu'il déterre avec ardeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Les vertus...   Mar 29 Avr - 10:15

Le tableau ci-dessous montre à quel point la consoude est une petite merveille de la nature, capable de récupérer gratuitement les précieux éléments telle une pompe fonctionnant à l'énergie solaire. Les teneurs indiquées sont des moyennes car celles-ci subissent de nombreux facteurs de variation: climat, sol, saison, âge, composition... Avec ses profondes racines, la consoude ramène du sous-sol de nombreux oligo-éléments et minéraux. C'est surtout pour la potasse que l'effet-consoude est le plus efficace. Le tableau ci-dessous en révèle l'extraordinaire richesse, d'autant plus qu'il existe peu d'engrais organiques potassiques. La sélection Bocking 14 est la plus douée à cet égard, car elle en fixe le double que la consoude officinale. C'est pour cette raison que la saveur des feuilles est amère et donc déconseillée pour l'alimentation de bestiaux et l'usage humain. Le rapport carbone/azote de la consoude fanée est de 9.8, soit celui d'un compost très mûr. C'est pour cette raison que Hills l'a nommée "instant-compost": elle est utilisable en l'état (fanée) par le jardinier parce qu'elle ne provoque pas de faim d'azote.


% eau % azote % phosphore % potasse C/N

fumier 76 0,64 0,23 0,32 14
consoude fanée 75 0,74 0,24 1,19 9,8
compost de consoude 32 0,55 0,91 3,04 7,8
compost 76 0,5 0,27 0,81 20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Les usages   Mar 29 Avr - 10:16

1) Trous de plantation

La composition de la consoude étant voisine de la pomme de terre, on déposera dans le fond du trou de plantation, 1.5 à 2kg par m linéaire de consoude fanée 48 heures pour les dernières plantations. Il vaut mieux ne pas utiliser les hampes florales qui bouturent facilement. Employée seule comme fumure, la consoude donne des résultats supérieurs en qualité et en quantité à ceux obtenus avec des engrais chimiques et même qu'avec le compost (essais H.D.R.A.) Avec 2 kg au ml, la récolte était double que celle n'ayant eu aucun engrais. Cependant les proportions dépendent des qualités de fertilisation du sol préalables. La Bocking 14 étant plus hâtive de 15 jours elle sera disponible plus rapidement pour cet usage. On utilisera du foin de consoude si des plantes fraîches ne sont encore disponible au début du printemps. Cette méthode peut également rendre des services pour les tomates, aubergines...

2) Engrais liquide à action rapide: purin et concentré

C'est sans doute l'usage le plus aisé et le plus courant de la consoude. On confectionne ce délicieux breuvage (!) en couvrant d'eau les feuilles de consoude (1 kg pour 10 litres). Ce purin utilisé pur ne génère pas les risques de brûlures comme celui fait avec les orties. On peut y mêler des matières de toutes provenances: orties, mauvaises herbes sans graines, plantes condimentaires, comme estragon ou ciboulettes, fientes de volailles, poudre de sang, poudre roche pour désodoriser... (attention à l'overdose!). Utilisez un bac en terre cuite, bois, inox ou à la rigueur matière plastique, mais pas en fer à cause des tannins oxydants. Il faut en principe brasser régulièrement pour favoriser une décomposition aérobie. Après quelques jours, un voile recouvre la surface du liquide odorant. En 2 semaines, cette soupe aux herbes est prête à l'usage. Mettez un couvercle ou une moustiquaire pour éviter la reproduction de moustiques et d'éristales. Le liquide est utilisable au moins 3 semaines. Arrosez le pieds de tomate, concombres, courges, aubergines, poivrons, haricots, pois, céleris, bettes, pots de fleurs... Attention, les vapeurs d'ammoniaque risquent d'attirer certains parasites: mouche de la carotte, de l'oignon, du poireau, piéride du chou. Les tomates, elles, ne risquent rien! De plus, leurs besoins nutritifs atteignent un maximum en période de maturation. L'engrais liquide vient à point lors de cette fringale d'éléments nutritifs rapidement assimilable. Utiliser des bouteilles plastiques à fond percé plantées à leur pied. Pour le céleri-rave, cet engrais coup de fouet est indiqué au début de la végétation car le céleri doit d'abord fabriquer un beau feuillage avant de pouvoir produire les raves. Cesser les apports lors de la formation de la rave. Pour l'engrais, les feuilles jeunes procureront plus d'azote que du feuillage âgé. Ne pas l'utiliser sur les plantes sensibles à l'azote. L'effet du purin ne doit pas être vu uniquement sous l'angle traditionnel et chimique. Il apporte de nombreux oligo-éléments, mais est aussi un véritable levain de la vie microbienne du sol. Il faut cependant rendre attentif au fait que l'usage régulier a tendance à relever le Ph du sol en raison de son alcalinité. S'en souvenir pour les plantes acidophiles.

Le purin serait fatal aux pucerons( il est bon quand la fermentation ne mousse plus), lutte contre la cloque du pêcher(dilué à 10 %), activerait la croissance des plantes (diluer dans 20 à 50 fois d'eau)

Pour l'obtention du concentré, il convient de laisser se décomposer les feuilles sous le poids d'un objet lourd sans apport d'eau. Peu efficace si les consoudes ont souffert de la sécheresse, cette technique mise il y a quelques années au point par la H.D.R.A. dans les humides régions britanniques procure un liquide sombre très riche à partir de 8-10 jours et pendant 6-12 semaines. Presque dix fois plus concentré que le purin, il convient d'en tenir compte pour l'usage qui est similaire au concentré d'extraits d'algues mais qu'il surpasserait sur la plupart des points. Le résidu est excellent pour le compost. On peut utiliser un fut percé et lester une planche avec un poids pour compresser la consoude. Une technique pour petits jardins consiste à utiliser un tuyau d'évacuation en PVC d'un diamètre un peu supérieur à un bouteille d'eau minérale en plastique(10-12 cm). Cette dernière, remplie d'eau, sert de lest. L'attacher à un ficelle assez longue pour pouvoir la retirer. Le tuyau d'une longueur d'environ 1,70 m est fixé verticalement contre un mur par exemple. Les extrémités sont fermées par un bouchon adéquat à vis, percé en son centre par une buse servant pour les cartouches de silicone. Le tuyau peut être bourré au fur et à mesure du tassement. Les matières non décomposées s'évacuent en dévissant la trappe du bas.

Dessins pour le purin

3) Lutte contre les mauvaises herbes

Il arrive que le jardin côtoie un pré ou un jardin négligé. La consoude peut apporter une aide appréciable comme barrage à l'envahissement des herbes indésirables venant de l'extérieur. Les graines limitrophes germent, mais étouffent sous le feuillage volubile. Le chiendent n'y trouve pas non plus terrain favorable pour son extension. Planter à 30 cm d'intervalle sur 2 ou 3 rangs.

4) Mulching

On peut utiliser les feuilles de consoude en mulching protecteur et nourricier sur bien des plantes. Cette technique rend les plus grands services pour les plantes possédant des racines superficielles risquant d'être endommagées par le binage. Chez les petits fruits , mais aussi sur les pommiers conduits en haie et greffés sur E.M.9, le mulching est appelé à débarrasser des adventices et nourrir avantageusement leur racines superficielles. Pour éviter les transports inutiles, il est préférable d'implanter les consoudes à proximité ou entre les rangs, ou même entre les plants à condition d'avoir prévu 60 cm au moins d'espace supplémentaire. Les groseilliers disposant d'un enracinement très superficiel et la consoude d'un enracinement plus vertical et profond, il n'y a pas grand risque de concurrence.

Dessins mulching

5) Compost

La décomposition en tas de feuilles de consoude donne une très petite quantité de compost, mais très riche. Ce faible volume est dû à l'absence de cellulose. On peut utiliser judicieusement l'azote organique de la consoude en y mêlant des produits riches en cellulose pour améliorer le C/N (paille, sciure, copeaux, feuilles mortes). Cette solution sera bien moins coûteuse que l'emploi d'azote sous forme de poudre de sang et ou de corne. En incorporant des éléments verts riches en sucre et en azote comme les coupes de consoude, légumineuses, gazon..., on fournira les conditions nécessaires aux bactéries assurant la décomposition. Si vous disposez d'un hache paille, hachez paille et consoude en quantité égale en même temps. La technique suivante donne un excellent compost: humidifier la tourbe achetée en balles plastifiées, la mêler intimement avec des feuilles de consoude hachées ou broyées et remettre dans le sac d'origine. Tout comme la plante hachée, le purin d'orties se révèle être un activateur de compost très apprécié..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Usages divers   Mar 29 Avr - 10:17

# La consistance de la racine avait orienté les recherches, au début du 19è siècle, afin qu'elle puisse servir de substitut de gomme arabique ou pour confectionner des colles. Sans succès. A noter que des croisements artificiels hors espèce avec la bourrache ont donné des plants dont les racines étaient dépourvues de cette gomme.
# L'utilisation de la consoude avait été envisagée comme pétrole vert (production de méthane). Avec la hausse inévitable du prix du pétrole, la consoude redeviendra-t-elle rentable?
# Les feuilles et les tiges de la consoude peuvent servir artisanalement de plante tinctoriale pour la laine. La teinte obtenue dépend du mordant utilisé.
alun: jaune
étain: jaune acidulé
chrome:orange acide
Avec les racines ont obtient plutôt du brun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Les variétés   Mar 29 Avr - 10:18

CONSOUDES OFFICINALES



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Consoude tubéreuse   Mar 29 Avr - 10:18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Consoude du Caucase   Mar 29 Avr - 10:19



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Consoude à grandes fleurs   Mar 29 Avr - 10:20

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Consoudes hybrides   Mar 29 Avr - 10:20

Les consoudes hybrides sont variées, leur caractère dépend de ceux de leurs parents. Les hybrides font rarement des graines qui permettent de retrouver les parents. Au premier plan, la coqueluche des jardiniers: Bocking 14! Au second rang la variété Detty (appellation personnelle) est une variété plus précoce et productive. Son port est plus érigé, au feuillage plus foncé, dénotant une plus forte teneur en azote. Bocking 14 est, quant à elle, imbattable pour sa teneur en potasse.


Consoude de Russie (Detty)







Consoude de Russie hybride Bocking 14



Consoude hybride


Cette variété est prisée par les altises. Les trous grandissent rapidement, sans commune mesure avec le trou originel occasionné par l'insecte! J'avais obtenu cette variété chez un pépiniériste français qui la commercialisait sous le nom de Bocking 14, ce qui ne s'est pas avéré exact!
Consoude hybride proche de la consoude hérissée, type décrit originellement sous S.peregrinum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Consoudes horticoles   Mar 29 Avr - 10:21

Hidcote Blue (S.grandiflorum)



Variegatum

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Plante fouragère   Mar 29 Avr - 10:23

La consoude a été utilisée comme plante fourragère, bien que délaissée aujourd'hui. Il est plus facile de se procurer des composés industriels, par ailleurs la consoude nécessite de la main d'oeuvre et de la surface. Elle a connu sa période faste au 19è siècle, jusque vers 1885, notamment en Angleterre, Rhodésie), car de sérieux espoirs étaient fondés sur elle au vu de sa composition: record de production de protéines par unité de surface. Son obtention facile sur la ferme à moindre coût, ses propriétés cicatrisantes (inflammations de la bouche: vitamine B12) et autres vertus médicinales avaient beaucoup séduit les éleveurs. C'est la source de vitamine A la moins onéreuse pour cet usage. Donnée en général en complément et à volonté, elle permet de réduire les autres rations alimentaires.

La teneur en protéines est supérieure ou égale à celle de bien des légumineuses fourragères. La Bocking 14 en contient davantage encore: 3.5% au lieu de 2.5% du poids frais, mais sa haute teneur en potasse rend sa consommation parfois désagréable pour le bétail (lapin surtout). L'hybride Bocking 4, sélectionné pour ses qualités fourragères, (quasi introuvable!) ne présente pas cet inconvénient.

matière sèche % protéines % cellulose % matières vertes digestibles % unités fourragères par kg
consoude fraîche 11,5 2,5 1,7 0,9 0,07
foin de consoude 85 20,7 11,5 8,5 0,51


En 1811, la consoude hérissée (prickly comfrey) a été importée du Caucase pour l'utiliser comme plante fourragère. En raison de sa rudesse, la consoude hérissée ne confère pas la meilleure appétance, surtout fraîche. C'est à cause de ces refus que la réputation de mauvaise qualité fourragère colle à la peau de la Consoude de Russie. A l'époque déjà la consoude servait de bouteille d'encre. Certains jugeaient que cette plante ne pouvait servir à rien d'autre que de mauvaise herbe acceptable dans les coins abandonnés où ne poussait rien d'autre!

Pourtant des hectares de consoude avaient été plantés à cet effet dans plusieurs pays (Angleterre, Rhodésie, Kenya), à la plus grande satisfaction des éleveurs. La haute teneur en protéines et la faible teneur en cellulose (fibres) la destinait avant tout à la volaille et aux porcs. Elle convient moins bien en fourrage sec. Porc, mouton, volaille l'acceptent plutôt bien. Elle doit être servie hachée. Ou alors séchée et réduite en poudre, à mélanger avec des pâtées. Porcs, bovins, lapins ont besoin d'une période d'adaptation et le cheval l'accepte à défaut de mieux, préférant Bocking 14. Pour les bovins, chevaux, chèvres, un complément de fibres est absolument nécessaire.

Pour être envisagée comme plante fourragère, la consoude doit être cultivée, entretenue, amendée. Elle supporte directement les engrais azotés les plus forts et caustiques comme les fumiers de volaille ou de pigeons. Mais surtout, elle doit être fanée puis hachée (d'autant plus finement que les animaux sont jeunes). Ainsi les poules, friandes de consoude servies de cette façon, picorent à peine les feuilles les plus âgées quand elle est sur pied, préférant gratter entre les plants. Cette dernière observation concerne la Bocking 14, les poules s'attaquant très volontiers à la Bocking 4 même sur pied. Cela montre que les détraqueurs n'ont pas cherché à entrer dans le détail. Avaient-ils déjà à l'époque de "bonnes" raisons à discréditer la consoude?
La consoude hérissée est à déconseiller à cause de sa haute concentration en alcaloïdes. La consoude officinale contient beaucoup moins d'alcaloïdes, mais sa fragilité (rouille) et son faible rendement n'en font pas une plante intéressante du point de vue rentabilité économique. La consoude de Russie a une teneur en alcaloïdes intermédiaire, variable suivant les hybrides. Pour une plante qui a été utilisée aussi massivement comme plante fourragère, il est étonnant qu'aucune observation n'ait été faite quant à une atrophie hépatique ou des cancers (même si ce mot n'était pas utilisé). Les éleveurs de cette époque n'auraient pas manqué de le constater! Au contraire, l'usage de la consoude a permis à des fermiers de s'enrichir en achetant à bon compte des bêtes affectées de certaines maladies facilement curables par la consoude. Les aliments composés et concentrés utilisés pour forcer la production laitière rendaient parfois les vaches stériles. Une diète de consoude corrigeait ce problème sans doute en raison de la présence de vitamine E et d'allantoïne. La consoude permettait d'obtenir de la viande ou des oeufs de meilleure qualité, des animaux plus robustes avec une croissance plus rapide, mieux prisés. La consoude était un secret des distinctions agricoles.

Il serait à la portée de n'importe quel éleveur de petits animaux de vérifier à petite échelle les accusations portées au chef de la consoude. Avis aux amateurs désirant apporter leur contribution.

La vitamine B12 est présente normalement grâce à la flore intestinale qui pourvoit aux besoins. Si la flore est perturbée, des carences peuvent apparaître. Un éleveuse de chinchillas avait constaté que ses protégés (destinés à la fourrure) arrêtaient de manger leur propres excréments grâce à une consommation de quelques cm² de feuilles de consoude (corrigeant la carence en B12)

Dans un zoo anglais, on cultive ( a cultivé?) 2.5 ha de consoude pour nourrir les éléphants (50 kg/jour/ éléphant), hippopotames, girafes... Si jamais vous gagnez l'une de ces bestioles à un concours, vous savez ce qu'il vous reste à faire... L'histoire ne dit pas s'ils sont malades, mais vous pourrez en avoir le coeur net!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
P4
La chaleur est la kryptonite du P4 ...
La chaleur est la kryptonite du P4 ...
avatar

Nombre de messages : 165
Localisation : La Chamelle Saint Pépin
Emploi/loisirs : Je bosse un max pour éviter ma femme!
Humeur : Débordé
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: La Consoude   Mer 7 Mai - 16:55



C'est là qu'on soude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
celko
La greffe m' a rejetée....
La greffe m' a rejetée....
avatar

Nombre de messages : 834
Age : 40
Date d'inscription : 29/04/2008

MessageSujet: Re: La Consoude   Mer 7 Mai - 16:57

nimporte koi....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
belle onyx
Complètement déjantée mwa?!?
Complètement déjantée mwa?!?
avatar

Nombre de messages : 1816
Age : 68
Localisation : cote d'azur
Humeur : ONYX mon ange tu nous manque !!!!!
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: re: La consoude   Mer 7 Mai - 17:44



czaqw

c'est nouch qui va etre contente!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P4
La chaleur est la kryptonite du P4 ...
La chaleur est la kryptonite du P4 ...
avatar

Nombre de messages : 165
Localisation : La Chamelle Saint Pépin
Emploi/loisirs : Je bosse un max pour éviter ma femme!
Humeur : Débordé
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: La Consoude   Mer 7 Mai - 17:47

fé1coneri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
belle onyx
Complètement déjantée mwa?!?
Complètement déjantée mwa?!?
avatar

Nombre de messages : 1816
Age : 68
Localisation : cote d'azur
Humeur : ONYX mon ange tu nous manque !!!!!
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: re: La consoude   Mer 7 Mai - 17:51



vouai et une grosse tu va te faire pinng

czaqw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: La Consoude   Mer 7 Mai - 18:05

diiie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
belle onyx
Complètement déjantée mwa?!?
Complètement déjantée mwa?!?
avatar

Nombre de messages : 1816
Age : 68
Localisation : cote d'azur
Humeur : ONYX mon ange tu nous manque !!!!!
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: La Consoude   Mer 7 Mai - 18:18

Nouch'Doum' a écrit:
diiie

beau ton rang nouch' yalaaa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: La Consoude   Mer 7 Mai - 18:53

belle onyx a écrit:
Nouch'Doum' a écrit:
diiie

beau ton rang nouch' yalaaa
aclamémoa mon préféré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Consoude   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Consoude
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bouturage ou semis de consoude
» la grande consoude
» Consoude !!!
» La consoude
» La consoude à tout faire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doumie :: Au quotidien :: Maison et jardin-
Sauter vers: