Doumie

Au lieu d'un site, un forum pour partager...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Cyclisme] Tour De France 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Tour de France: Cadel Evans dans l'étau   Mar 22 Juil - 11:04

Par François Thomazeau Reuters - Lundi 21 juillet, 12h41


CUNEO, Italie (Reuters) - Une seconde d'écart après les Pyrénées, huit après la première étape alpestre : le Tour de France 2008 s'annonçait ouvert, il l'est encore plus que prévu.

Cadel Evans, le dossard numéro 1, a certes chancelé sur les pentes de Prato Nevoso mais il n'est qu'à huit petites longueurs du nouveau maillot jaune, Frank Schleck, et à une seulement du petit grimpeur autrichien Bernhard Kohl.

"On voit une course superbe. C'est plus serré que jamais et rien n'est joué", constatait sans dépit l'Australien à l'arrivée dans la station italienne.

Les experts se divisent sur la question mais l'Australien semble disposer, pour le contre-la-montre de samedi prochain, sur 53 kilomètres entre Cérilly et Saint-Amand-Montrond, d'une marge de sécurité de plusieurs minutes sur la plupart de ses rivaux.

Il faudra donc à Frank Schleck, Bernhard Kohl mais aussi à Carlos Sastre et à Denis Menchov attaquer encore et encore pour grappiller ces minutes nécessaires à un jeu égal dans l'ultime chrono.

La méthode est désormais connue. Cadel Evans espérait avant les Alpes, nanti de son infime avantage d'une seconde sur Schleck, nouer des alliances avec certains de ses rivaux.

C'est l'inverse qui s'est produit. Les CSC de Bjarne Riis ont mené l'offensive prévue, avec Andy Schleck dans le rôle de l'équipier sacrifié, mais leur opération aurait été sans doute beaucoup moins efficace sans le coup de main prêté par Kohl ou Menchov.

L'équipe du maillot jaune prédit l'enfer à Evans dans les jours à venir.

"L'étape de dimanche n'était pas une vraie étape de montagne. Avec un long passage dans la plaine, elle favorisait Evans. Les choses sérieuses commencent dans les étapes à venir", promet Bjarne Riis, le manager de la CSC.

"On peut faire encore mieux", assure pour sa part Andy Schleck.

ATTENTISME
Evans avait prévenu qu'il ferait jouer autant sa tête que ses jambes dans les montées alpestres. Il a tenu parole, se bornant à marquer son plus proche rival, Frank Schleck, jusqu'aux derniers hectomètres.

Mais son attentisme, plus subi que voulu, a largement rapproché Kohl, qui ne sera qu'un comparse dans le dernier test individuel, et surtout Denis Menchov, qui n'est plus qu'à trente secondes de lui au classement général et est le seul des favoris à la victoire finale à pouvoir faire jeu égal avec le dauphin d'Alberto Contador en 2007 l'avant-dernier jour de course.

S'il n'avait pas chuté en portant, à trois kilomètres de Prato Nevoso, une attaque cinglante, le Russe de la Rabobank aurait peut-être passé la journée de repos à Cuneo en jaune.

"C'est vrai qu'il a perdu beaucoup de temps à revenir après sa chute", admet Erik Breukink, le directeur sportif de Menchov.

Au final, l'exclusion des Saunier-Duval de Riccardo Ricco a plutôt fait le jeu des adversaires d'Evans.

Si l'Italien, exclu pour dopage à l'EPO, avait dynamité la course pour ajouter une victoire à celles indûment enlevées à Super-Besse puis à Bagnères de-Bigorre, ses saillies auraient sans doute troublé la mécanique de la CSC.

Il paraît douteux aujourd'hui que Cadel Evans se trouve des alliés, même de circonstance, mardi entre Cuneo et Jausiers, ou pour le sommet montagnard de cette édition, mercredi à l'Alpe d'Huez.

Son salut viendra peut-être de la présence de deux leaders au sein de la CSC : les deux dernières étapes alpestres serviront également à déterminer qui, de Frank Schleck ou de Carlos Sastre, est appelé à briguer un podium à Paris.

Sur ses qualités de grimpeur, l'Espagnol pourrait bien assumer ce rôle. Mais nul ne dit qu'il profiterait, dans ce cas, du soutien aussi inconditionnel d'Andy Schleck.

Dans toutes ces petites guerres, ce n'est sans doute plus Cadel Evans mais bien Denis Menchov qui semble le plus apte à tirer les marrons du feu. Sauf si l'Australien démontre qu'il a connu dans le col italien son "jour sans".

Edité par Patrick Vignal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: [Cyclisme] Tour De France 2008   Mar 22 Juil - 11:05

Attentisme ce n' est aps un sport Nounouch ! mdrrr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Tour de France: victoire de Cyril Dessel, Frank Schleck toujours en jaune   Mer 23 Juil - 11:59

(AFP) - Le Français Cyril Dessel (AG2R) a remporté mardi à Jausiers la 16e étape du Tour de France qui a franchi deux cols hors catégorie, la Lombarde et la Bonette.


Le Luxembourgeois Frank Schleck (CSC) a gardé le maillot jaune de leader après cette deuxième journée alpestre.

Dessel a signé le deuxième succès français depuis le départ après celui de Samuel Dumoulin à Nantes, lors de la 3e étape.

L'ancien maillot jaune du Tour 2006 a réglé au sprint ses trois derniers compagnons d'échappée, le Français Sandy Casar, l'Espagnol David Arroyo et l'Ukrainien Yaroslav Popovych.

Les favoris n'ont pu vraiment se départager, à l'exception de l'Américain Christian Vande Velde qui a cédé plus de deux minutes et demie.

Mais, le Russe Denis Menchov, lâché dans la descente de la Bonette, a lâché une trentaine de secondes à ses adversaires directs.

Dans cette étape très ensoleillée de 157 kilomètres, l'Allemand Stefan Schumacher a distancé sur les sévères rampes de la Lombarde ses compagnons d'une échappée partie dans la plaine.

Le vainqueur du contre-la-montre de Cholet n'a été rejoint qu'à 5 kilomètres du sommet de la Bonette, la plus haute route goudronnée d'Europe.

Tout en haut de ce site perché à 2802 mètres d'altitude, le Sud-Africain John-Lee Augustyn est passé en tête, avec quelques secondes d'avance sur les rescapés d'un groupe qui s'était dégagé dès la montée de la Lombarde.

Augustyn, repris dans la descente, a fait une chute sans gravité mais spectaculaire, dans le ravin.

L'équipe CSC a mené comme prévu dans la montée de la Bonette, sous la conduite d'Andy Schleck, le frère cadet du maillot jaune. Mais l'opération s'est avérée sans résultat productif par rapport à l'Australien Cadel Evans.

Dessel, âgé de 33 ans, s'est imposé pour la première fois dans le Tour. En 2006, il avait porté le maillot jaune pendant une journée suite à sa deuxième place de l'étape de Pau.

Le coureur de Rive de Gier (Loire), dont la saison 2007 a été gâchée par les suites d'une toxoplasmose, a gagné notamment le mois dernier une étape du Dauphiné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Tour de France: un Schleck en jaune, un Schleck en blanc   Mer 23 Juil - 12:08

Frank Schleck (CSC) a conservé mardi son maillot jaune de leader à l'issue de la 16e étape du Tour de France, la deuxième du triptyque alpestre, remportée au sprint par le Français Cyril Dessel (AG2R).


Avec un classement général inchangé pour les trois premiers, la haute montagne a accouché d'une souris, mais aussi d'un sourire, celui d'Andy, le frère de Frank, devenu maillot blanc du meilleur jeune.

"Je suis très fier d'Andy. Il sera un futur vainqueur du Tour, il a les capacités et la tête pour ça", a déclaré Frank Schleck, qui pourrait devenir le premier Luxembourgeois vainqueur du Tour de France depuis Charly Gaul en 1958.

"Deux frangins qui portent deux maillots distinctifs, c'est beau, et comme Kim (Kirchen) est aussi dans le coup, trois Luxembourgeois c'est bien", s'est émerveillé Frank Schleck, 28 ans, soit cinq de plus que son cadet.

Les deux ascensions hors catégorie de la journée, le col de la Lombarde et celui de la Bonette, la plus haute route d'Europe avec son altitude de 2.802 mètres, n'ont pas décanté la course. Frank Schleck a conservé ses maigres 7 secondes d'avance sur l'Autrichien Bernhard Kohl (Gerolsteiner) et huit sur l'ex-maillot jaune, l'Australien Cadel Evans (Silence-Lotto).

Carlos Sastre, le coéquipier des frères Schleck à la CSC, est devenu quatrième du Tour (à 49 secondes) grâce aux difficultés rencontrées par Denis Menchov (Rabobank) et Christian Vande Velde (Garmin). Largué dans la descente de la Bonette, le Russe a rétrogradé à la 5e place du général, à 1:13 minute du maillot jaune, l'Américain étant 6e à 3:15.

Dessel, ex-maillot jaune sur le Tour en 2006, a remporté sa première étape dans la Grande Boucle en réglant au sprint un autre Français, Sandy Casar, et l'Espagnol David Arroyo. L'Ukrainien Yaroslav Popovytch, quatrième mousquetaire des échappés, a fini quatrième à trois secondes. Les favoris sont arrivés avec environ 1:30 minute de retard.

"Une victoire sur le Tour, c'est énorme", a déclaré Dessel, vainqueur d'étapes cette saison aux Quatre Jours de Dunkerque, en Catalogne et au Dauphiné Libéré. "J'ai eu un problème à la selle avant le début du Tour, ça a retardé ma préparation. J'ai eu du mal à prendre les bonnes échappées en début de Tour. (Lundi) la journée de repos m'a fait beaucoup de bien, je suis resté à la chambre à me faire masser".

Si l'Allemand Stefan Schumacher (Gerolsteiner), vainqueur du contre-la-montre de Cholet, a été le grand animateur de la journée, il n'a pu, après avoir basculé en tête au col de la Lombarde, en faire de même à la Bonette, repris par le groupe Dessel à six kilomètres du sommet.

Le leader de la formation AG2R a ensuite gagné à l'intelligence.

"J'avais repéré le virage serré à 50 mètres de la ligne et m'étais dit qu'il fallait attaquer à 300-400 mètres. Quand Arroyo a démarré, je l'ai contré et je n'ai pas voulu lever les bras tant je voulais cette victoire d'étape", a déclaré Dessel, qui se rappelait aussi avoir gravi la Bonette à l'âge de 14 ans avec son papa.

"J'avais pas reconnu, voilà l'erreur", a reconnu Sandy Casar, battu d'un souffle.

Le dernier volet des Alpes mercredi pourrait désigner le futur vainqueur du Tour puisque le col du Galibier, la Croix de Fer et la montée finale sur l'Alpe d'Huez, soit trois ascensions hors catégories, sont au programme de cette 17e étape de 210,5km qui partira d'Embrun.

Frank Schleck, vainqueur à l'Alpe d'Huez en 2006, tentera de creuser l'écart sur Cadel Evans, meilleur que lui en contre-la-montre, et qui attend avec impatience les 53 kilomètres face au chronomètre à la veille de l'arrivée samedi entre Cérilly et Saint-Amand-Montrond.

Il pourra compter sur l'aide de son frère Andy, deuxième du Tour d'Italie 2007, qui, sans sa fringale d'Hautacam, aurait pu viser la victoire finale sur les Champs-Elysées dimanche.

"Depuis Hautacam, mon rôle est là (aider Frank)", a reconnu Andy Schleck. "Si demain se passe comme aujourd'hui, je peux garder le maillot (blanc) jusqu'à Paris".

"On va échanger nos maillots demain, pour mettre un peu de confusion", a prévenu Frank Schleck, facétieux. AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Tour de France: Riccardo Ricco a essayé de fuir lors d'un contrôle antidopage   Mer 23 Juil - 12:11

JAUSIERS - Riccardo Ricco a tenté d'échapper aux officiels du contrôle antidopage qui l'escortaient après la 4e étape du Tour de France, où l'Italien a été dépisté positif à l'EPO.

Pierre Bordry, le directeur de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), qui a contrôlé Ricco, a expliqué mardi que le leader de la formation Saunier Duval, a tenté de fausser compagnie au chaperon qui l'accompagnait à l'issue du contre la montre du 8 juillet dernier.

"Quand il a su qu'il allait être contrôlé, il a fui et c'est l'escorte qui l'a rattrapé", a expliqué Pierre Bordry. "Il s'est retrouvé bloqué. Il y avait un embouteillage de voitures et il n'a pu passer à travers les véhicules".

Bordry indique que l'AFLD a demandé des excuses à Ricco.

"Nous lui avons demandé de présenter des excuses à l'AFLD et à ses dirigeants, ce qu'il a fait ainsi que son directeur d'équipe", a dit le patron de l'agence française. "Nous lui avons dit qu'en raison de son comportement, nous allions le contrôler après chaque étape. Il s'est transformé de lui-même en cible".

Après le test positif de Ricco, la formation Saunier Duval s'est retirée du Tour. Ricco et son coéquipier Leonardo Piepoli ont depuis été licenciés. AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Sastre : «La meilleure stratégie»   Jeu 24 Juil - 3:44

Bjarne Riis et ses coureurs n'ont cessé de clamer depuis l'arrivée à Hautacam que l'équipe CSC avait deux leaders. Mercredi, Carlos Sastre a concrétisé ces déclarations en prenant le Maillot Jaune à son coéquipier Frank Schleck. Une première pour l'Espagnol de 33 ans, souvent placé mais rarement gagnant dans les Grands Tours. « Attaquer d'en bas était la meilleure stratégie pour moi, a-t-il expliqué en conférence de presse. J'ai pu adopter le meilleur rythme pour grimper et creuser l'écart. »

« Carlos Sastre, vous remportez l'étape-reine du Tour et prenez le Maillot Jaune. Est-ce le plus beau jour de votre carrière ?
C'est un rêve qui s'est réalisé aujourd'hui. Ce moment, j'en avais rêvé toute ma vie. Il n'aurait pas été possible sans le travail de l'équipe ni la liberté que m'ont donnée Andy et Frank Schleck, ainsi que Bjarne Riis, pour que je puisse attaquer et prendre un maximum d'avance avant les prochaines étapes.

L'étape s'est-elle déroulée selon la stratégie de l'équipe ?
Pas exactement. C'était une étape très longue et très dure. Ce matin, le plan était de durcir la course très rapidement. Dès la montée du Lautaret, nous avons constaté qu'il y avait beaucoup de vent. Alors nous avons voulu profiter des qualités de l'équipe : nous sommes trois bons grimpeurs, Frank (Schleck), Andy (Schleck) et moi. Les autres sont plus puissants. Le plus intelligent était de profiter de leurs qualités de rouleurs. Ils ont roulé pour nous afin que nous ayons encore des réserves au pied de l'Alpe d'Huez avant d'attaquer des coureurs comme Evans ou Menchov qui sont plus forts en contre-la-montre.

Qui a décidé de celui qui allait attaquer, entre Frank Schleck et vous ?
Au pied de l'Alpe d'Huez, j'ai pris la décision personnellement. Avant de partir, j'ai dit à Frank : "J'y vais''. Il m'a répondu : "d'accord''. Je savais que pour un grimpeur pour moi,, la meilleure stratégie était d'attaquer dès le début de la montée, quand la pente est la plus raide. Quand je me suis retrouvé seul à l'avant, mon seul objectif était de gagner un maximum de temps. Derrière, Andy a fait un travail sensationnel pour répondre aux contres de Cadel Evans.

N'avez-vous pas craint la défaillance en attaquant dès le pied de l'Alpe d'Huez ?
Après le gros travail de mes coéquipiers dans la Croix-de-Fer, j'ai vu que tout le monde était fatigué à ce moment-là. Attaquer d'en bas était la meilleure option pour moi : je me connais bien, j'ai pu adopter le meilleur rythme pour grimper et creuser l'écart.

Votre écart sur Cadel Evans (1'34'') est-il suffisant avant le contre-la-montre de 53 kilomètres samedi ? Comptez-vous attaquer d'ici là ?

Sincèrement, je ne sais pas. Je veux d'abord partager ce moment de bonheur avec mes coéquipiers. Je ne veux pas me prendre la tête avec cela pour l'instant. Aujourd'hui, j'ai donné le maximum dans la dernière montée. Maintenant, je pense surtout à me reposer pour arriver le plus frais possible au départ du contre-la-montre.»

Propos recueillis par Anthony THOMAS, à l'Alpe d'Huez

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Tour de France: Carlos Sastre aura une rue à son nom dans sa ville natale   Jeu 24 Juil - 12:14

- L'Espagnol Carlos Sastre, vainqueur mercredi à l'Alpe-d'Huez et maillot jaune du Tour, aura une rue à son nom à Leganés, sa ville natale près de Madrid, a indiqué aux médias espagnols le maire-adjoint de cette localité.

"Nous sommes fiers de lui, c'est un exemple pour tous. Je vais proposer qu'un espace public, une place, une rue, porte son nom", a déclaré Raul Calle, grand amateur de cyclisme.

Sastre est né il y a 33 ans à Leganés et y a vécu jusqu'à 18 ans. Il réside actuellement à El Barraco, une localité proche d'Avila (ouest de Madrid), où une grande fête est déjà prévue pour son retour, même s'il ne gagne finalement pas le Tour.

La presse sportive espagnole saluait jeudi le "géant" de l'Alpe-d'Huez, mais se demandait s'il pourrait défendre son avance sur l'Australien Cadel Evans (1 min 34 s) lors du contre-la-montre de samedi.

S'il y parvenait, il serait le 3e Espagnol à gagner consécutivement la Grande Boucle, après Oscar Pereiro en 2006 et Alberto Contador en 2007.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Tour de France: rien d'interdit dans la voiture du père des Schleck   Jeu 24 Juil - 20:45

AP - Jeudi 24 juillet, 16h30

GRENOBLE - Aucun produit interdit n'a été découvert dans la voiture du père des coureurs cyclistes de l'équipe CSC Franck et Andy Schleck, premiers rôles sur le Tour de France, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Grenoble.

Des agents des douanes avaient auparavant arrêté et fouillé la voiture conduite par Johnny Schleck, le père, ainsi qu'un autre véhicule.

"Deux véhicules ont été fouillés", a déclaré le vice-procureur Raphaël Grandfils, joint par téléphone. "L'un dans lequel rien n'a été trouvé et l'autre véhicule, celui du père de Franck Schleck, dans lequel des produits ont été appréhendés pour vérification. Il s'est avéré qu'il s'agissait de produits non prohibés, des médicaments dont la possession est tout à fait régulière. Aucun procès-verbal n'a été établi, aucune infraction n'a été relevée."

Selon un porte-parole des douanes, les deux voitures avaient été arrêtées au kilomètre 35 de la 18e étape du Tour disputée entre Bourg d'Oisans et Saint-Etienne.

Un seul des deux véhicules, celui du père Schleck, avait été emmené pour des vérifications supplémentaires. Le second, une voiture de presse immatriculée au Luxembourg, avait repris la route du Tour.

Frank Schleck (CSC) a perdu mercredi son maillot jaune. Il est désormais 2e à 1.24 minute de son équipier Carlos Sastre, nouveau leader de la course. Andy Schleck est 12e au général. AP

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Tour de France: Marcus Burghardt remporte la 18e étape, Sastre reste en jaune   Jeu 24 Juil - 20:46

AP - il y a 1 heure 49 minutes

SAINT-ETIENNE - L'Allemand Marcus Burghardt (Team Columbia) a remporté jeudi la 18e étape du Tour de France disputée sur 196,5km entre Bourg d'Oisans et Saint-Etienne, où l'Espagnol Carlos Sastre a conservé le maillot jaune.

L'Allemand de 25 ans a devancé au sprint sur la ligne d'arrivée son compagnon d'échappée espagnol, Carlos Barredo (Quick Step), loin devant le peloton des favoris, après 4 heures, 30 minutes et 21 secondes de course.

Les Français Romain Feillu et Christophe Le Mevel ont pris les troisième et quatrième places de la course.

L'Espagnol Carlos Sastre (CSC), qui a terminé à 6.53 minutes en compagnie de ses rivaux, a conservé la première place du classement général, avec 1.24 minute d'avance sur le Luxembourgeois Franck Schleck (CSC).

Barredo comptait plus de deux heures de retard sur Sastre au général tandis que Burghardt pointait à plus de trois heures au départ de cette étape de transition. Les deux hommes se sont attaqués à tour de rôle dans les dix derniers kilomètres et l'Allemand s'est montré plus fort dans le final.

Burghardt, ancien vainqueur de Gand-Wevelgem et auteur de son premier succès sur le Tour, a signé la cinquième victoire d'étape pour son équipe depuis le départ.

Au général, Sastre devance Schleck de 1.24 minute. L'Autrichien Bernhard Kohl est troisième à 1:33. Le favori de la course, l'Australien Cadel Evans, est quatrième à 1:34.

Vendredi, le peloton se rendra de Roanne à Montluçon sur un parcours de plaines de 165,5 kilomètres. La dernière empoignade entre les premiers rôles aura lieu samedi lors du contre-la-montre entre Cérilly et Saint-Amand-Montrond avant l'arrivée sur les Champs-Elysées dimanche.

L'étape de jeudi a été marquée par la chute de Damiano Cunego. Menton en sang et maillot déchiré, il a été soigné par le médecin de la course avant de repartir et de finir l'étape avec l'aide de ses équipiers. AP

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Tour de France: l'heure de Sylvain Chavanel est arrivée   Ven 25 Juil - 20:24

Par François Thomazeau Reuters - il y a 26 minutes

MONTLUCON (Reuters) - Sylvain Chavanel a ponctué la plus belle saison de sa carrière d'une victoire d'étape dans le Tour de France, vendredi à Montluçon.

Le leader de la formation Cofidis, considéré depuis de longues années comme le coureur tricolore le plus prometteur, s'est joué au sprint de Jérémy Roy, auteur avec lui d'une échappée en duo franco-française dans cette 19e étape.

Chavanel, qui rejoindra la saison prochaine l'équipe belge Quick Step, a franchi un palier cette année en portant le maillot jaune de Paris-Nice, dont il a remporté une étape, tout en brillant dans les semi-classiques belges.

Les deux hommes, partis à la mi-course, ont précédé de 1'13 un peloton réglé au sprint par l'Allemand Gerald Ciolek et au sein duquel l'Espagnol Carlos Sastre a conservé son maillot jaune de leader.

"Ça confirme mon beau début de saison. Sept victoires. Je n'y aurais pas cru ce matin. J'avais le dos bloqué et j'avais dû appeler l'ostéopathe en urgence", a déclaré Sylvain Chavanel, troisième Français vainqueur d'étape cette année.

Son succès est aussi le deuxième de son équipe Cofidis, qui avait vu Samuel Dumoulin l'emporter à Nantes.

Assez décevant dans ce Tour de France malgré quelques barouds sans issue en première semaine, Chavanel jouait sa dernière chance de briller dans cette édition au kilomètre 80, où il sortait du tas avec Jérémy Roy.

SANS CUNEGO

Le terrain bosselé de cette antépénultième étape favorisait les visées du tandem, qui prenait le large et comptait une avance maximale de 5'05 à 35 km du but.

Les deux hommes avaient pris le relais d'une échappée initiale avortée à mi-course, et qui avait permis à l'Allemand Stefan Schumacher de faire à nouveau la preuve de sa combativité.

"J'étais frustré de pas être sorti dans cette première échappée, et prêt à rebondir dans la contre-attaque. J'ai roulé un moment à près de 65 km /h. C'est en étant opportuniste qu'on y arrive", a expliqué Sylvain Chavanel.

Ayant plutôt en ligne de mire le contre-la-montre décisif de samedi, le peloton ne réagissait guère à cette dernière embardée, laissant le leader de l'équipe Cofidis et l'espoir de la Française des Jeux se disputer la troisième victoire française de cette édition.

Roue dans roue jusqu'à Montluçon, les deux hommes se départageaient dans la dernière ligne droite, où le plus expérimenté des deux l'emportait sans coup férir.

"J'avais tout misé sur le sprint. Je suis resté bien concentré. Je suis le plus heureux des hommes", a dit Chavanel.

"C'est mon huitième Tour de France, j'attendais ça depuis longtemps."

Cette étape de 165,5 km était partie de Roanne sans l'Italien Damiano Cunego, insuffisamment remis de sa chute la veille.

Le Tour 2008 se joue samedi dans un chrono de 53 km entre Cérilly et Saint-Amand-Montrond, qui devrait départager Carlos Sastre et le dossard numéro un de cette édition, l'Australien Cadel Evans.

Edité par Julien Prétot

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Tour de France: Sastre reste en jaune, quasiment assuré de remporter la course   Dim 27 Juil - 10:09

Par Jean MONTOIS AFP - Samedi 26 juillet, 19h20

SAINT-AMAND-MONTROND (AFP) - L'Espagnol Carlos Sastre (CSC) a course gagnée dans le Tour de France, samedi, après le contre-la-montre de Saint-Amand-Montrond disputé à la veille de l'arrivée à Paris.

La victoire dans ce chrono de 53 kilomètres est revenue à l'Allemand Stefan Schumacher (Geroslteiner) déjà vainqueur du premier contre-la-montre du Tour à Cholet le 8 juillet.

Schumacher a battu de 21 secondes le champion du monde de la discipline, le Suisse Fabian Cancellara, sur le parcours qu'il a bouclé à près de 50 km/h de moyenne.

Sastre a pris la 12e place de cette 20e étape, à plus de deux minutes et demie de Schumacher. Mais le Castillan n'a lâché que 29 secondes à Evans, seulement septième de l'étape derrière le Russe Denis Menchov.

Fatigué en fin de Tour, l'Australien n'a pu reprendre les 1 min 34 sec de retard qu'il comptait au départ de Cérilly.

Déjà deuxième l'année passée derrière un autre Espagnol (Alberto Contador), Evans s'est situé en-deçà de ses performances habituelles.

"On prévoyait une bataille serrée et ça n'a jamais été le cas", a reconnu le responsable de son équipe (Silence), le Belge Marc Sergeant. "J'ai vu dès le début qu'il n'était pas à l'aise sur son vélo."

Avec 8 secondes d'avance seulement sur son rival après 18 kilomètres, les dés étaient jetés sauf défaillance du maillot jaune. Sastre pouvait même se relever dans les derniers mètres du parcours pour exulter discrètement, à l'image du caractère de ce coureur qui est souvent resté dans l'ombre depuis le début de sa carrière.

Agé de 33 ans, le Madrilène s'était classé troisième du Tour 2006, après le déclassement du vainqueur (Landis). L'année passée, il avait encore terminé quatrième à Paris.

Evans a même dû se donner à fond pour reprendre la seconde qui le séparait de l'étonnant grimpeur autrichien Bernhard Kohl, troisième au départ.

L'Australien a fini par devancer le porteur du maillot à pois du meilleur grimpeur de 16 secondes.

Proche du malaise à l'arrivée comme à l'Alpe-d'Huez mercredi dernier, Kohl (9e de l'étape) devrait être dimanche le premier Autrichien à accéder au podium de la Grande Boucle.

En revanche, le Luxembourgeois Frank Schleck a sombré. Rejoint par Sastre, son coéquipier, parti trois minutes derrière lui, il s'est classé... 54e de l'étape, à plus de cinq minutes et demie du vainqueur.

L'aîné des frères Schleck a rétrogradé de la deuxième à la sixième place du classement général, derrière le Russe Denis Menchov, parti sur des bases rapides avant de baisser de ton ensuite, et l'Américain Christian Vande Velde.

Dans cette étape épargnée par la pluie, que le premier Français a terminé à la 17e place (Moinard), Schumacher s'est imposé pour la deuxième fois dans le Tour.

L'Allemand de 27 ans a porté le maillot jaune pendant deux jours après son succès dans le contre-la-montre de Cholet, disputé sur une distance plus courte (29 km).

Par rapport à ce premier test, le Luxembourgeois Kim Kirchen est resté dans les tout premiers (2e à Cholet, 3e à Saint-Amand-Montrond). Il a pu ainsi revenir dans le Top 10 du Tour (8e) dont a été sorti le Russe Vladimir Efimkin.

A l'exemple de Sastre, le cadet des frères Schleck, Andy, a sauvé son maillot blanc de meilleur jeune. Le Luxembourgeois, qui a déboursé plus de quatre minutes à Schumacher, n'a lâché qu'une quarantaine de secondes au Tchèque Roman Kreuziger.

Pour Sastre (33 ans), nanti d'une avance de 1 min 05 sec sur Evans, il ne reste plus qu'à franchir les 143 kilomètres séparant Etampes de l'arrivée sur les Champs-Elysées à Paris.

Cette formalité accomplie, il donnera à l'Espagne son troisième succès en trois ans, après Oscar Pereiro (2006) et Alberto Contador (2007).

Le Français Sylvain Chavanel (Cofidis) a été désigné samedi coureur le plus combatif du Tour de France 2008 par le jury chargé de décerner le trophée.

Vainqueur de la 19e étape à Montluçon, le champion de France du contre-la-montre a attaqué à plusieurs reprises (Saint-Brieuc, Super-Besse, Nîmes, Digne-les-Bains) pendant l'épreuve.

Au palmarès, Sylvain Chavanel (29 ans) a succédé aux Espagnols Amets Txurruka (2007), David de la Fuente (2006) et Oscar Pereiro (2005).

Richard Virenque (2004) était le dernier Français lauréat de ce prix.

Classement des 15 premiers coureurs après la 20e étape:

1. Carlos Sastre (ESP/CSC) 84h01:00.2. Cadel Evans (AUS/SIL) à 1:05.3. Bernhard Kohl (AUT/GST) 1:20.4. Denis Menchov (RUS/RAB) 2:00.5. Christian Vande Velde (USA/GAR) 3:12.6. Frank Schleck (LUX/CSC) 4:28.7. Samuel Sanchez (ESP/EUS) 6:32.8. Kim Kirchen (LUX/COL) 7:02.9. Alejandro Valverde (ESP/GCE) 7:26.10. Tadej Valjavec (SLO/A2R) 9:12.11. Vladimir Efimkin (RUS/A2R) 10:02.12. Andy Schleck (LUX/CSC) 11:32.13. Roman Kreuziger (CZE/LIQ) 12:49.14. Sandy Casar (FRA/FDJ) 19:23.15. Amaël Moinard (FRA/COF) 23:31.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: TDF: victoire attendue sur les Champs Elysées de l'Espagnol Carlos Sastre   Dim 27 Juil - 19:05

Par Jean MONTOIS AFP - Dimanche 27 juillet, 12h05

SAINT-AMAND-MONTROND (AFP) - L'Espagnol Carlos Sastre (CSC) a course gagnée dans le Tour de France, samedi, après le contre-la-montre de Saint-Amand-Montrond disputé à la veille de l'arrivée à Paris.


Le "7e Magnifique", le "Roi du tour": la presse espagnole célébrait dès dimanche la victoire attendue dans le Tour de France de Carlos Sastre, septième Espagnol à remporter la Grande Boucle.

Le coureur de l'équipe CSC faisait la Une de tous les journaux, le doigt levé vers le ciel alors qu'il terminait son contre-la-montre samedi, en hommage à "Chava", son beau-frère cycliste José Maria Jimenez, mort dans un centre de désintoxication pour drogués.

La victoire dans ce chrono de 53 kilomètres est revenue à l'Allemand Stefan Schumacher (Geroslteiner) déjà vainqueur du premier contre-la-montre du Tour à Cholet le 8 juillet. Schumacher a battu de 21 secondes le champion du monde de la discipline, le Suisse Fabian Cancellara, sur le parcours qu'il a bouclé à près de 50 km/h de moyenne.

Sastre a pris la 12e place de cette 20e étape, à plus de deux minutes et demie de Schumacher. Mais le Castillan n'a lâché que 29 secondes à Evans, seulement septième de l'étape derrière le Russe Denis Menchov. Fatigué en fin de Tour, l'Australien n'a pu reprendre les 1 min 34 sec de retard qu'il comptait au départ de Cérilly. Déjà deuxième l'année passée derrière un autre Espagnol (Alberto Contador), Evans s'est situé en-deçà de ses performances habituelles.

"On prévoyait une bataille serrée et ça n'a jamais été le cas", a reconnu le responsable de son équipe (Silence), le Belge Marc Sergeant. "J'ai vu dès le début qu'il n'était pas à l'aise sur son vélo."

Avec 8 secondes d'avance seulement sur son rival après 18 kilomètres, les dés étaient jetés sauf défaillance du maillot jaune. Sastre pouvait même se relever dans les derniers mètres du parcours pour exulter discrètement, à l'image du caractère de ce coureur qui est souvent resté dans l'ombre depuis le début de sa carrière. Agé de 33 ans, le Madrilène s'était classé troisième du Tour 2006, après le déclassement du vainqueur (Landis). L'année passée, il avait encore terminé quatrième à Paris.

Evans a même dû se donner à fond pour reprendre la seconde qui le séparait de l'étonnant grimpeur autrichien Bernhard Kohl, troisième au départ. L'Australien a fini par devancer le porteur du maillot à pois du meilleur grimpeur de 16 secondes.

Proche du malaise à l'arrivée comme à l'Alpe-d'Huez mercredi dernier, Kohl (9e de l'étape) devrait être dimanche le premier Autrichien à accéder au podium de la Grande Boucle.

En revanche, le Luxembourgeois Frank Schleck a sombré. Rejoint par Sastre, son coéquipier, parti trois minutes derrière lui, il s'est classé... 54e de l'étape, à plus de cinq minutes et demie du vainqueur.

L'aîné des frères Schleck a rétrogradé de la deuxième à la sixième place du classement général, derrière le Russe Denis Menchov, parti sur des bases rapides avant de baisser de ton ensuite, et l'Américain Christian Vande Velde.

Dans cette étape épargnée par la pluie, que le premier Français a terminé à la 17e place (Moinard), Schumacher s'est imposé pour la deuxième fois dans le Tour.

L'Allemand de 27 ans a porté le maillot jaune pendant deux jours après son succès dans le contre-la-montre de Cholet, disputé sur une distance plus courte (29 km).

Par rapport à ce premier test, le Luxembourgeois Kim Kirchen est resté dans les tout premiers (2e à Cholet, 3e à Saint-Amand-Montrond). Il a pu ainsi revenir dans le Top 10 du Tour (8e) dont a été sorti le Russe Vladimir Efimkin.

A l'exemple de Sastre, le cadet des frères Schleck, Andy, a sauvé son maillot blanc de meilleur jeune. Le Luxembourgeois, qui a déboursé plus de quatre minutes à Schumacher, n'a lâché qu'une quarantaine de secondes au Tchèque Roman Kreuziger.

Pour Sastre (33 ans), nanti d'une avance de 1 min 05 sec sur Evans, il ne reste plus qu'à franchir les 143 kilomètres séparant Etampes de l'arrivée sur les Champs-Elysées à Paris.

Cette formalité accomplie, il donnera à l'Espagne son troisième succès en trois ans, après Oscar Pereiro (2006) et Alberto Contador (2007).

Le Français Sylvain Chavanel (Cofidis) a été désigné samedi coureur le plus combatif du Tour de France 2008 par le jury chargé de décerner le trophée.

Vainqueur de la 19e étape à Montluçon, le champion de France du contre-la-montre a attaqué à plusieurs reprises (Saint-Brieuc, Super-Besse, Nîmes, Digne-les-Bains) pendant l'épreuve.

Au palmarès, Sylvain Chavanel (29 ans) a succédé aux Espagnols Amets Txurruka (2007), David de la Fuente (2006) et Oscar Pereiro (2005).

Richard Virenque (2004) était le dernier Français lauréat de ce prix.

Classement des 15 premiers coureurs après la 20e étape:


1. Carlos Sastre (ESP/CSC) 84h01:00.2. Cadel Evans (AUS/SIL) à 1:05.3. Bernhard Kohl (AUT/GST) 1:20.4. Denis Menchov (RUS/RAB) 2:00.5. Christian Vande Velde (USA/GAR) 3:12.6. Frank Schleck (LUX/CSC) 4:28.7. Samuel Sanchez (ESP/EUS) 6:32.8. Kim Kirchen (LUX/COL) 7:02.9. Alejandro Valverde (ESP/GCE) 7:26.10. Tadej Valjavec (SLO/A2R) 9:12.11. Vladimir Efimkin (RUS/A2R) 10:02.12. Andy Schleck (LUX/CSC) 11:32.13. Roman Kreuziger (CZE/LIQ) 12:49.14. Sandy Casar (FRA/FDJ) 19:23.15. Amaël Moinard (FRA/COF) 23:31.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: [Cyclisme] Tour De France 2008   Dim 27 Juil - 19:06

Ayé on a fini de vous souler avec notre Tour qui n intéresse que nous! mdrrr

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Nouveau cas de dopage sur le Tour de France   Lun 28 Juil - 7:59

http://img181.imageshack.us/img181/3213/h9ill1077746fofonovrt8.jpg
AP/LAURENT CIPRIANI
Dmitri Fofonov, le 15 juin 2008.


LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 27.07.08 | 19h20

Jusqu'au dernier jour, le dopage aura poursuivi le Tour 2008. Dimanche 27 juillet, quelques heures après la victoire de Carlos Sastre, sacré sur les Champs-Elysées, un nouveau cas de dopage éclabousse la Grande Boucle. Le Kazakh Dimitri Fofonov, de l'équipe Crédit agricole, a été contrôlé positif à un stimulant interdit sur le Tour de France, l'heptaminol. "Fofonov a été contrôlé positif pour un stimulant à l'issue de la 18e étape", entre Le Bourg-d'Oisans et Saint-Etienne, a annoncé le président de l'Agence française de lutte cotnre le dopage Pierre Bordry. L'heptaminol est un vasodilatateur qui permet d'augmenter le débit aortique.

Fofonov a terminé le Tour à la 19e place au général, juste derrière le Russe Alexandre Botcharov, qui court lui aussi sous les couleurs du Crédit Agricole. Le Kazakh a expliqué à sa formation avoir pris un produit contre les crampes acheté sur Internet. "C'est un non-respect des règles élémentaires", a déclaré Roger Legeay, manager général de l'équipe française, qui a suspendu immédiatement son coureur. "Un coureur ne peut prendre aucun médicament, sans autorisation du médecin de l'équipe, sans lui en avoir parlé", a ajouté Roger Legeay.

Agé de 31 ans, Fofonov avait commencé sa carrière dans la petite équipe belge Collstrop en 1999. Fofonov avait ensuite couru chez Besson Chaussures en 2000, chez Cofidis entre 2001 et 2005 avant d'être recruté par le Crédit Agricole. Il avait remporté la dernière étape du critérium du Dauphiné Libéré à la fin du mois de juin à Grenoble.

QUATRIÈME AFFAIRE

Coureur discret, résidant en Auvergne, il ne s'était pas montré particulièrement offensif durant ce mois de juillet, faisant preuve de régularité en montagne pour terminer dans les 20 premiers du Tour pour la première fois. Ce contrôle positif intervient alors que le manager du Crédit Agricole Roger Legeay est à la recherche d'un repreneur pour son équipe la saison prochaine.

Cette affaire est la quatrième de l'édition 2008. Les Espagnols Manuel Beltran (Liquigas) et Moises Duenas (Barloworld) ont été contrôlés positifs à l'EPO et exclus du Tour. L'Italien Riccardo Ricco, contrôlé positif à une EPO de troisième génération a été exclu du Tour, et toute l'équipe Saunier-Duval a quitté la compétition. Le sponsor s'est désengagé de l'équipe, qui est devenu Scott-American Beef.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: [Cyclisme] Tour De France 2008   Lun 28 Juil - 9:22

On n' a pas complètement fini reste les conclusions ! ;);) lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rinkin
J'ai peur de rien ...
J'ai peur de rien ...


Nombre de messages : 997
Age : 40
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: [Cyclisme] Tour De France 2008   Lun 28 Juil - 11:37

Non ça va aller ! Supprimez ce sujet qui n' aurait jamais du voir le jour ! coupoal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Le Tour de France 2008 a réuni en moyenne 3,4 millions de téléspectateurs   Mar 29 Juil - 9:14

AFP - Lundi 28 juillet, 15h38

PARIS (AFP) - Le Tour de France 2008, qui s'est achevé dimanche, a rassemblé 3,4 millions de téléspectateurs en moyenne chaque après-midi sur France 2, soit 37,9% de part d'audience, selon les chiffres Médiamétrie fournis lundi par la chaîne.


Ces audiences sont stables par rapport à l'édition 2007 qui avait réuni 3,5 millions d'amateurs (38,6% de pda), souligne un communiqué de France télévisions.

Samedi 26 juillet, le contre-la-montre a réalisé un très bon score avec 40% de part d'audience, meilleure performance pour un contre-la-montre depuis l'édition 2006. La traditionnelle arrivée sur les Champs-Elysées dimanche a rassemblé 3,8 millions de téléspectateurs pour 37,8% de pda, avec un pic à 5,2 millions lors du sprint final.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Tour de France: le bilan équipe par équipe   Mar 29 Juil - 9:18



Copyright © 2008 AFP

AFP - Lundi 28 juillet, 19h25

PARIS (AFP) - Trois formations (CSC, Euskaltel, Milram) ont bouclé avec leurs neuf coureurs le Tour de France 2008, dimanche à Paris, où 145 coureurs (sur 180) ont été classés.


Avec 35 abandons ou départ forcés (dont les neuf coureurs de Saunier Duval), cette 95e édition s'est située dans la moyenne des éditions précédentes, hormis l'exception de l'année passée due au retrait de deux équipes (48 en 2007, 37 en 2006, 34 en 2005).

A l'heure du bilan, les satisfactions et les déceptions, équipe par équipe (dans l'ordre du classement des gains):

CSC: triomphe complet. Le maillot jaune pour Carlos Sastre, le blanc de meilleur jeune pour Andy Schleck, le classement par équipes. Bjarne Riis, son manager, doit être satisfait.

Silence: à l'image de son leader, Cadel Evans, l'équipe belge repart avec un sentiment d'inachevé. A l'inverse de 2007, la deuxième place finale de l'Australien semble fade.

Gerolsteiner: deux succès d'étape pour Stefan Schumacher, qui a même surpris ses dirigeants. Bernhard Kohl, révélation du Tour, a ajouté le maillot à pois et une inattendue troisième place.

Rabobank: une étape et le maillot vert pour Oscar Freire, la quatrième place pour Denis Menchov. L'Espagnol, esseulé dans les sprints, a atteint son objectif, au contraire du Russe.

Columbia: carton plein pour l'équipe américaine. Mark Cavendish s'est affirmé, de loin, le meilleur sprinteur. Marcus Burghardt a ajouté une cinquième victoire d'étape au total.

Cofidis: exemplaire de combativité, l'équipe française a animé la plupart des étapes. Pour gagner finalement à deux reprises, grâce à Samuel Dumoulin et Sylvain Chavanel.

Garmin: qui aurait misé sur une cinquième place finale pour Christian Vande Velde ? A 32 ans, l'Américain s'est surpassé par rapport à des coéquipiers plus discrets.

AG2R: à l'écart de l'esbrouffe, les coureurs de Vincent Lavenu ont pris la deuxième place du classement par équipes. C'est dire le niveau de Dessel (1 étape) et des siens.

Caisse d'Epargne: Alejandro Valverde a démarré le Tour en trombe, Luis Leon Sanchez a suivi. Mais le soufflé est retombé à partir des Pyrénées pour l'équipe espagnole.

Crédit Agricole: objectif atteint pour la formation française qui a gagné deux étapes, par Thor Hushovd et Simon Gerrans, tout en gardant en réserve son grand espoir (Rolland).

Euskaltel: Samuel Sanchez (7e) et Mikel Astarloza (16e) se sont montrés dans la montagne. Mais les Basques, habituellement grands animateurs, ont été un peu moins en vue cette année.

Liquigas: Roman Kreuziger et Vincenzo Nibali ont lutté pour le maillot blanc, Filippo Pozzato est passé près du succès d'étape. Mais l'équipe italienne a eu à déplorer le cas positif de Beltran.

Française des Jeux: quatre deuxièmes places à l'arrivée des étapes (Gilbert, Séb. Chavanel, Casar, Roy). La réussite a fui le groupe de Marc Madiot, en échec dans la conclusion.

Milram: l'âge a pesé sur Erik Zabel, encore compétitif mais barré dans les sprints. Quatre de ses coéquipiers se sont signalés également (Knees, Velits, Terpstra, Schröder).

Agritubel: l'échec de Christophe Moreau a été largement compensé par le maillot jaune de Romain Feillu et l'énergie déployée par ses coéquipiers (Bichot, Le Lay et surtout Vogondy).

Quick Step: le sprint de Gert Steegmans sur les Champs-Elysées et le tempérament de Carlos Barredo sauvent le bilan d'une équipe en retrait, à l'image de Stijn Devolder.

Bouygues Telecom: des hauts et des bas pour la formation de Jean-René Bernaudeau qui n'a pas trouvé l'ouverture. A l'exemple de Pierrick Fédrigo et de Jérôme Pineau.

Barloworld: la blessure de Mauricio Soler, trois autres abandons et le contrôle positif de Moises Duenas. La note est salée pour l'équipe britannique qui a présenté un élément d'avenir (Augustyn).

Lampre: l'abandon de Damiano Cunego résume le Tour de l'équipe italienne. Sans son leader, elle a été privée de son meilleur atout malgré la présence des lieutenants (Szmyd, Tiralongo, Bruseghin).

Saunier Duval: le scandale du contrôle positif de Ricco a provoqué le départ de la formation espagnole qui avait marqué une insolente supériorité jusque-là (Ricco, Piepoli, Cobo). Un départ en forme de point final.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Rinkin
J'ai peur de rien ...
J'ai peur de rien ...


Nombre de messages : 997
Age : 40
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: [Cyclisme] Tour De France 2008   Lun 4 Aoû - 13:29

pompom on peut virer à la poubelle c' est terminé ! émarire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Cyclisme] Tour De France 2008   Aujourd'hui à 23:00

Revenir en haut Aller en bas
 
[Cyclisme] Tour De France 2008
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Cyclisme:Tour Med.
» cherche pouliche 2008 ou 2009
» Tour du Cantal 2009
» Un meuble support pour mon tour
» Fourgon prêt pour...Un tour du monde !...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doumie :: Au quotidien :: Loisirs-
Sauter vers: