Doumie

Au lieu d'un site, un forum pour partager...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les médusent envahissent les côtes

Aller en bas 
AuteurMessage
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Les méduses débarquent sur la côte   Sam 14 Juin - 5:41

Au début de la semaine, la plage de la Darse, près de Villefranche-sur-mer, a du être fermée à la baignade pour cause d’invasions de méduses.


Pelagia noctiluca.

Elles sont la ! Les premières méduses ont fait leur apparition sur les côtes méditerranéennes. Et aux dires des experts, Pelagia noctiluca, l’espèce la plus commune en France, devrait s’installer durablement sur les plages de la Côte d’Azur cet été, pour la huitième année consécutive. Cette méduse dont les tentacules mauves urticants causent démangeaisons et brûlures mais parfois aussi des réactions allergiques et asthmatiques semble apprécier la villégiature dans le Sud. Les raisons de cette encombrante occupation sont multiples et pas encore toutes élucidées.

Les spécialistes accusent la surpêche qui élimine ses compétiteurs dans la course à la nourriture, le réchauffement climatique qui favorise les conditions de reproduction et la disparition des ses prédateurs comme la tortue. En clair, la méduse profite de toutes les dérives anthropiques affectant la planète. Sciences et Avenir, dans son numéro du mois de juin, revient plus longuement sur cette problématique et l’utilisation possible de ces « poches d’eau » que sont les cnidaires.

Du côté des stations balnéaires, la lutte s’organise. L’été dernier des villes comme Cannes ou Monaco ont mis en place, la saison dernière, des filets anti-méduses qui ont fait preuve d’une certaine efficacité. Maintenant c’est vers l’espace que les scientifiques se tournent avec un projet de suivi satellitaire des essaims (de plusieurs millions d’individus) afin de prévoir la prochaine marée gélatineuse...


J.I.
Sciences et Avenir.com
13/06/2008
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: La prolifération des méduses témoigne des dérèglements du milieu naturel   Jeu 19 Juin - 11:16



De jeunes méduses (Pelagia noctiluca) en observation, le 11 juin 2008, au laboratoire d'océanographie de Villefranche-sur-Mer

Par Jérôme CARTILLIER AFP - Mardi 17 juin, 14h56

PARIS (AFP) - Etranges animaux gélatineux encore mal connus, les méduses prolifèrent en de nombreux points du globe, notamment en Méditerranée où elles sont de nouveau attendues cet été, témoignant des dérèglements du milieu naturel.
La surexploitation des mers et le réchauffement climatique font partie des principales raisons avancées pour expliquer ce "boom démographique" des méduses qui "occupent aujourd'hui la place de nombreuses autres espèces", selon les termes de Ricardo Aguilar, directeur de recherche au sein de l'ONG Oceana.

"Les populations de méduses explosent partout. Or, la méduse est un excellent marqueur de l'environnement. Plus elle est présente, plus cela veut dire que le milieu s'est modifié", explique Jacqueline Goy, de l'Institut océanographique de Paris.

Le cas de la Méditerranée, excellent bassin d'étude de cet invertébré devenu la hantise du baigneur, est éloquent.

Les scientifiques sont d'accord: les Pelagia noctiluca, dont les piqûres provoquent des brûlures, s'apprêtent une nouvelle fois à envahir les côtes méditerranéennes.

Si leur présence n'est pas, en soi, extraordinaire, la fréquence de leurs apparitions inquiète.

Une analyse sur deux siècles a permis d'établir qu'elles apparaissaient tous les 12 ans et qu'elles restaient en moyenne 5 ou 6 ans. Or, cette année devrait être la huitième consécutive, ce qui suscite des interrogations.

La surpêche est considérée comme un facteur central de la prolifération de cet animal.

"Lorsque des vertébrés tels que les poissons disparaissent, des invertébrés tels que les méduses apparaissent", résume Ricardo Aguilar.

Une pêche excessive réduit le nombre de prédateurs de la méduse - tortues, requins, thons... - et la raréfaction du poisson lui offre plus de zooplancton pour se nourrir.

Or une fois qu'ils ont pris la place, ces animaux sans cerveau lâchent peu de terrain.

"Les méduses sont en compétition avec le poisson pour le plancton mais aussi des prédateurs directs de ce dernier" (dont elles mangent les oeufs et les larves), explique Andrew Brierley, de l'université de St Andrews, en Ecosse. "Il est par conséquent difficile de voir comment les poissons peuvent reprendre leur place lorsque les méduses se sont installées".

Ce dernier a mis en lumière que la surpêche dans l'Océan Atlantique avait provoqué une véritable explosion du nombre de méduses au large de la Namibie.

Même si son impact est très difficile à mesurer, le réchauffement climatique est également considéré comme un facteur-clé: des températures de l'eau plus élevées allongent la période de reproduction de ces invertébrés.

Mais la méduse, difficile à étudier hors de son milieu, a fait l'objet de peu d'études académiques et reste mystérieuse à de nombreux égards.

"Il n'y a que 20% des espèces (de méduses) dont on connaît le cycle de vie", souligne Mme Goy.

L'étude - essentielle - des migrations, qui dépend des vents et des courants, se heurte à un obstacle de taille : les bancs de méduse sont difficiles à observer par satellite.

En outre, l'absence d'exploitation commerciale, à quelques exceptions près en Asie où certaine espèces se mangent, ne favorise pas les investissements financiers dans ce secteur.

Des experts espèrent que l'impact négatif sur le tourisme poussera les gouvernements à investir dans la recherche sur cet animal étrange dont le comportement est un indicateur précieux sur les changements profonds en cours sur la planète: au fond des mers, mais aussi sur terre et dans le ciel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
belle onyx
Complètement déjantée mwa?!?
Complètement déjantée mwa?!?
avatar

Nombre de messages : 1816
Age : 68
Localisation : cote d'azur
Humeur : ONYX mon ange tu nous manque !!!!!
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: re:Les méduses envahissent les cotes   Jeu 19 Juin - 11:20



pleins sur les plages de nice

dééééés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rinkin
J'ai peur de rien ...
J'ai peur de rien ...
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 41
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Les médusent envahissent les côtes   Jeu 19 Juin - 13:22

Ah le retour des soeurs antiques ! koliguyolyif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...
avatar

Nombre de messages : 741
Age : 40
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Méduses : en cas de désagrément cuisant, laver à l'eau de mer, sans frotter   Ven 20 Juin - 12:18



Copyright © 2008 AFP

AFP - Mardi 17 juin, 16h03

PARIS (AFP) - Les méduses qui envahissent les plages et bords de mer contrariant les plaisirs des touristes, provoquent par contact avec leurs tentacules des sensations de brûlures et des réactions allergiques. On peut laver les lésions à l'eau de mer, surtout pas à l'eau douce, en veillant à ne pas frotter.

Bien que plus répandues dans les eaux chaudes, les méduses ne sont pas rares sur les côtes de la métropole française. Peu dangereuses, elles n'entraînent généralement que des signes locaux cutanés (douleur, rougeur...), alors que certaines méduses des océans Indien et Pacifique sont particulièrement toxiques et peuvent tuer en quelques minutes.

Il convient d'abord de calmer la victime et l'empêcher de se frotter les lésions.

Ces dernières ne doivent pas être lavées à l'eau douce car cela risque d'aggraver les symptômes en faisant éclater les tentacules, libérant ainsi plus de venin à partir de cellules urticantes appelées "nématocystes".

Laver à l'eau de mer, sans frotter. Ne pas faire saigner, ni sucer pour aspirer le venin.

Les tentacules visibles seront retirées avec une pince à épiler et une main gantée. Certains spécialistes conseillent de piéger les débris invisibles avec de la mousse à raser ou du sable puis de racler avec un carton rigide ou une carte de crédit.

La toxine étant détruite par la chaleur ("thermolabile"), on peut utiliser de l'eau de mer chaude en évitant de provoquer de véritables brûlures thermiques.

Si les réactions allergiques semblent sévères (gonflement...), il faut aller immédiatement chez le médecin ou à l'hôpital le plus proche, pour un traitement.

A savoir, même mortes, les méduses (ou tentacules coupés) échouées sur une plage peuvent encore nuire, si on les touche, pendant plusieurs semaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rinkin
J'ai peur de rien ...
J'ai peur de rien ...
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 41
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Les médusent envahissent les côtes   Dim 22 Juin - 2:35

Euh tu as planté Gil ! naahaa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Les médusent envahissent les côtes   Dim 22 Juin - 13:19

jéri1fé non! naahaa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les médusent envahissent les côtes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les médusent envahissent les côtes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quand les fourmis envahissent nos plantes...
» Pour ou contre les lentilles d'eau (lemna)
» FOURMIS
» Fourmis
» petits insectes noirs sur mes fenêtres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doumie :: Le monde vivant :: La nature,faune et flore...-
Sauter vers: