Doumie

Au lieu d'un site, un forum pour partager...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Diverses actus histoire et culture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Diverses actus histoire et culture   Sam 7 Juin - 21:52

Le Mémorial de Caen fête ses 20 ans avec Barbara Hendricks et 3.000 enfants

AFP - Vendredi 6 juin, 18h38

CAEN (AFP) - Le Mémorial de Caen a fêté vendredi son 20e anniversaire en présence de la chanteuse américaine Barbara Hendricks, qui a interprété avec trois mille enfants "Imagine" de John Lennon, en hommage aux enfants victimes des guerres dans le monde.


"Ce monde qui est un peu malade a besoin de ces enfants et de leur enthousiasme", a déclaré la cantatrice à la presse après sa prestation.

Avant de chanter, les enfants, âgés de 6 à 13 ans et vêtus de tee-shirts aux couleurs du drapeau colombien, ont demandé la libération de l'otage franco-colombienne Ingrid Betancourt.

Inauguré en 1988, le Mémorial de Caen est consacré aux origines de la Seconde Guerre mondiale et à l'histoire de la seconde moitié du XXe siècle. Il a reçu en 2007 390.000 visiteurs.

Le musée a renoué cette année avec les investissements, après un programme de réductions des coûts de deux millions d'euros lancé en 2006, suite à l'annonce d'un déficit de plus de 600.000 euros. Un nouvel accueil et une nouvelle cafétéria viennent notamment de rouvir.

Une grande exposition sur les attentats du 11 septembre 2001 à New York, organisée en partenariat avec le New York State Museum a ouvert ce vendredi au public. Elle sera visible jusqu'au 31 décembre.

Du 3 décembre au 3 janvier 2009, une exposition organisée en partenariat avec l'Institut de mémoire de l'édition contemporaine présentera la vie quotidienne, l'action et le travail d'écrivains, de poètes, de journalistes et philosophes pendant la Seconde Guerre mondiale


Dernière édition par Nounouch le Dim 8 Juin - 1:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Diverses actus histoire et culture   Sam 7 Juin - 21:54

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: La tour de Pise sauvée   Dim 8 Juin - 1:11


La tour (à droite), construite en deux étapes entre 1174 et 1275, risquait à tout moment de s'effondrer. Crédits photo : ASSOCIATED PRESS

Après quatorze ans de travaux et quatre ans de stabilité, les scientifiques estimentque le campanile ne bougera plus pendant au moins trois siècles.

La tour de Pise a interrompu sa course vers l'abîme. «Nous pouvons dire d'une manière sûre qu'elle est à l'abri pour 300 ans», affirme Michele Jamiol­kowski, ingénieur qui a dirigé le collectif scientifique responsable de la consolidation de l'édifice. En 1993, l'inclinaison par rapport à l'axe vertical avait atteint la limite extrême, 4,47 mètres. La tour, construite en deux étapes entre 1174 et 1275, surplombant de 56 mètres la place des Miracles, risquait à tout moment de s'effondrer.

Des travaux titanesques ont aussitôt démarré : excavation des fondations, coulage de centaines de tonnes de béton pour la stabiliser, cerclage des anneaux, drainage du sol pour alléger la nappe phréatique sur laquelle elle a été érigée.

En quatorze ans, la construction de près de 15 000 tonnes a été redressée d'un demi-mètre. Aujourd'hui, elle ne penche plus que de 3,99 mètres. Elle continue de bouger vers l'ouest, par exemple quand le soleil se lève ou en fonction des mouvements de la nappe phréatique, mais il s'agit d'oscillations physiologiques de faible amplitude.

Dès l'été 2004, le monument avait re­trouvé sa stabilité. Les ex­perts ont cependant attendu quatre ans pour être certains de leurs mesures. Les travaux, qui ont coûté 27 millions d'euros, ont permis de surprenantes découvertes. La tour a été construite sur une opulente villa patricienne du IIIe siècle de notre ère, elle-même érigée sur une nécropole romaine sur­plombant un cimetière étrusque. Deux corps momifiés ainsi que des fragments de mosaïque romaine ont été récupérés.

D'ici à l'automne, les experts veulent la dé­bar­rasser des aménagements obstruant les étages. Il redeviendra alors possible, comme il y a soixante-treize ans, de voir le ciel de l'intérieur, comme dans un gigantesque télescope.

Source : Le Figaro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Rinkin
J'ai peur de rien ...
J'ai peur de rien ...
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 41
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Diverses actus histoire et culture   Mar 10 Juin - 10:27

Qquelqu'un pourrait-il m' expliquer le rapport entre l' Amérique des années 45 et le 11 septembre? Parce-que là franchement c'est à xxxxxxxxxx ! crazy2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Ulysse serait rentré à Ithaque le 16 avril 1178 av. J.-C.   Mer 25 Juin - 14:56

NOUVELOBS.COM | 24.06.2008 | 11:32

En se basant sur des indices relatifs à la position du Soleil et des étoiles mentionnés dans l'Odyssée d'Homère, des savants pensent pouvoir dater le retour d'Ulysse, roi d'Ithaque après la guerre de Troie : ce serait le 16 avril 1178 avant Jésus Christ.

Selon des travaux publiés lundi 23 juin sur le site Internet de l'Académie national de la science, deux savants pensent pouvoir déterminer la date du retour d'Ulysse, roi d'Ithaque, après la guerre de Troie relaté dans "L'Odyssée" d'Homère. Pour appuyer leur hypothèse, les chercheurs se sont basés sur des indices relatifs à la position du Soleil et des étoiles mentionnés par le poète grec.

Hypothèses


Ainsi, ce serait le 16 avril 1178 avant Jésus Christ que le grand guerrier aurait tué un groupe de soupirants qui avaient poussé sa femme à le remplacer en épousant l'un d'eux. Il les a attaqués à coups de flèches, d'épées et de lances.
Marcelo Magnasco de l'Université Rockefeller de New York et Constantino Baikousis de l'Observatoire astronomique de la Plata, en Argentine, ont toutefois admis qu'ils avaient dû faire quelques hypothèses pour aboutir à cette date.
Mais l'interprétation de certains indices figurant dans "L'Odyssée" d'Homère, tels que des références à la position des étoiles et à une éclipse totale de Soleil leur a permis de déterminer le moment où ce concours de circonstances a pu se produire.
Les scientifiques ont ainsi recherché dans l'ensemble de l'Odyssée des références astronomiques spécifiques qui pouvaient être identifiées comme s'étant produites à une date précise.
Ils ont ensuite situé chacune de ces dates par rapport à une date de référence, celle du retour d'Ulysse quand il tue les prétendants qui avaient profité de sa longue absence pour courtiser son épouse, selon l'ouvrage.

Tuerie


Marcelo Magnasco et son confrère Constantino Baikouzis ont ainsi identifié quatre événements astronomiques spécifiques.
Le jour de la tuerie des prétendants, Homère décrit à plusieurs reprises l'ombre produite par le passage de la Lune devant le Soleil, installant sur son passage la nuit en plein jour.
Six jours après le massacre, Homère écrit également que Vénus est visible très haut dans le ciel.
Vingt-neuf jours avant la tuerie, Homère indique que les constellations des Pléiades et de Bouvier (Bootes) peuvent être observées simultanément au coucher du Soleil.
Enfin, 33 jours avant ce même événement, le poète laisse entendre que Mercure est haut dans le ciel au moment de l'aurore.

Une seule date


Astronomiquement, ces quatre phénomènes interviennent à différents intervalles de temps et ne se reproduisent jamais exactement de la même façon.
Les chercheurs ont tenté de déterminer s'il y avait une date dans un créneau de cent ans englobant la date supposée de la chute de Troie qui pourrait correspondre exactement aux intervalles auxquels se sont produits les quatre événements astronomiques mentionnés dans l'Odyssée.
Il n'y en avait qu'une seule : le 16 avril 1178 avant notre ère.

"Homère savait de quoi il parlait"

"Ce que nous aimerions, c'est que le lecteur reprenne "L'Odyssée", la relise et réfléchisse", a déclaré Marcelo Magnasco. Et même si nous sommes conscients que notre compréhension de ces textes est assez imparfaite et si des librairies entières ont été écrites sur les études homériques, il y a toujours de l'espace pour de nouvelles investigations".
"Dans l'hypothèse où notre travail s'avérerait correct, cela tendrait à prouver qu'Homère savait de quoi il parlait", a souligné Marcelo Magnasco. Il a toutefois nuancé que "cela ne prouve pas l'historicité du retour de l'Odyssée". Selon lui, "cela prouve seulement qu'Homère avait des connaissances sur certains phénomènes astronomiques datant d'une époque bien antérieure à la sienne."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Les vestiges des premiers Parisiens mis au jour   Jeu 26 Juin - 7:00

25/06/2008 Le Figaro


L’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) a entamé des fouilles sur un terrain de 5.000 carrés situé rue Henry Farman, au sud du XVeme arrondissement de Paris, là où doit être construit un centre de tris des collectes sélectives dernier cri.
En fouillant le site, les chercheurs de l’Inrap ont mis à jour de nombreux vestiges. Les plus récents remontent au premier âge de Fer, avec des tessons de vases (800-500 av. J.-C.), mais certains remontent au Mésolithique moyen, soit entre 6000 et 8500 ans avant notre ère.
Des vestiges du Mésolithique sur le territoire parisien constituent une « découverte majeure ». Le seul autre site connu du Mésolithique en Ile-de-France se trouve à Rueil-Malmaison. Les vestiges de la rue Farman ont été bien conservés grâce au limon de la Seine qui s’y est déposé.

Selon l’Inrap, ce site aurait en effet accueilli des bivouacs de chasseurs-cueilleurs nomades .
L’arc, inventé il y a 12 000 ans, est caractéristique de ces tribus nomades qui ont cédé leur place aux premiers agriculteurs sédentaires vers 5000 av. J.-C. Les pointes étaient fixées, parfois par paire, au moyen de résine.
Les lamelles utilisées pour confectionner ces pointes étaient arrachées au nucléus de silex ) grâce à un percuteur en grès .
Des fragments d'os d'animaux ainsi qu’un foyer laissent présumer que les nomades se sont établis sur la zone pour des périodes allant de quelques jours à plusieurs semaines. Si le site est aujourd’hui à 250 mètres de la Seine sur sa rive gauche, le fleuve empruntait probablement à l’époque un bras plus ancien qui suit le tracé de l’actuel rue Farman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Un important complexe funéraire découvert près de Sipan au Pérou   Lun 7 Juil - 9:32


DÉCOUVERTE D'UN COMPLEXE FUNÉRAIRE CONSTRUIT IL Y A 1.600 ANS AU PÉROU

Reuters - Dimanche 6 juillet, 10h20


LIMA (Reuters) - Une équipe d'archéologues a déclaré samedi avoir découvert au Pérou un complexe funéraire intact datant de la période précolombienne, construit il y a 1.600 ans, et qui pourrait délivrer de nombreux secrets sur la civilisation m....

L'ensemble architectural, qui a été construit afin d'honorer la sépulture d'un important seigneur, Huaca del Pueblo, a été mis au jour dans la province de Lambayaque, dans une région désertique située à près de 500km de la capitale péruvienne, Lima.

D'après les scientifiques, le site découvert ressemblerait pour beaucoup au vaste et très célèbre complexe de Sipan découvert en 1987 dans la même province.

Jean Luis Arce, version française Olivier Guillemain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Lascaux et sa vallée luttent pour ne pas mourir   Sam 26 Juil - 9:37

Éric Biétry-Rivierre
25/07/2008 pour Le Figaro




Dans la salle des Taureaux de Lascaux, les peintures sont intactes. Le fil électrique visible sur la photo du haut alimente les sondes enregistrant les températures de la roche et de l'air. En bas à droite, un détail de la Vache rouge où la condensation remarquée ces derniers mois a disparu.


L'État, la Région et le département vont investir 19,3 M€ jusqu'en 2013 pour la valorisation de l'ensemble du pays de la Vézère, riche de quinze grottes ornées.

La grotte.

L'État engage 1 M€ jusqu'en 2013 pour des travaux de conservation et de protection. Outre la poursuite du traitement contre les champignons qui endommagent les fresques, le dispositif d'assistance climatique sera revu. Les derniers relevés tendent à prouver que la température extérieure, en hausse, dérégule celle de l'intérieur. À ce jour, la salle des Taureaux et le Diverticule Axial, qui réunissent la majorité des peintures, ne présentent plus aucune moisissure, ni blanche ni noire. Les travaux scientifiques, qui permettent désormais de comprendre comment fonctionne le massif, permettront demain d'éviter de nouvelles perturbations. L'objectif à moyen terme est de rendre possible l'accès ponctuel à la grotte à des scientifiques et à des responsables de la conservation du patrimoine. Vendredi, après avoir visité Lascaux, la ministre de la Culture, Christine Albanel, a appelé à la «vigilance» face à la menace des taches noires.

Le site.

La colline située sur la commune de Montignac va être sanctuarisée. Déjà, tout permis de construire est gelé. Mais ensuite, progressivement, les parcelles appartenant à des propriétaires privés vont être rachetées par la puissance publique ; cela, à l'exception de Lascaux II, la réplique visitable de la grotte, conservée et entretenue dans son état actuel. À défaut d'un accord à l'amiable, une procédure de déclaration d'utilité publique sera engagée. Les aires de stationnement actuelles seront déplacées en contrebas et reliées à l'entrée de Lascaux II par un sentier piétonnier et des navettes à énergie propre. Par ailleurs, le financement pour les études préalables à la conception du futur espace d'interprétation de l'art pariétal, Lascaux III, est acté.

Le centre de recherche.


Le château médiéval et Renaissance de Campagne sera transféré de l'État au département à titre gracieux pour servir de siège administratif au Pôle international de la préhistoire. Outre les bureaux, des résidences de scientifiques amenés à travailler sur les sites de la vallée de la Vézère y seront aménagées. L'État et le département participent conjointement au financement des travaux de rénovation et d'aménagement du domaine. Celui-ci comprend, non seulement, le château, mais aussi le parc et les communs. Le musée. Un centre d'accueil s era ajouté au Musée national de la préhistoire des Eyzies. Il informera sur les quinze sites archéologiques de la vallée de la Vézère, dont Lascaux, tous inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1979. Actuellement, l'exposition «Première humanité, gestes funéraires des Néandertaliens» est visible jusqu'au 12 octobre .

La vallée de la Vézère.


Sur la base d'un diagnostic paysager et environnemental établi l'année dernière, sera établi un projet territorial de développement durable fondé sur la ­gestion de la fréquentation ­touristique, la préservation du patrimoine, le développement économique local et l'amélioration des conditions de vie des habitants. Cet effort porte sur tout le secteur compris entre la limite administrative du département, à l'est, et la confluence de la Dordogne, à l'ouest. Celui-ci a été désigné «première priorité patrimoniale de l'Aquitaine». Par ailleurs, dès le début de l'année prochaine, à la demande de l'Unesco, la France organisera sur deux jours un ­colloque ­international portant sur les grottes ornées. La matière scientifique ainsi réunie servira d'archives sur l'état de l'art de la conservation des cavernes décorées européennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Lascaux: Albanel au chevet d'une grotte malade de ses taches noires   Dim 27 Juil - 10:10

Par Anthony LUCAS AFP - Vendredi 25 juillet, 18h40

MONTIGNAC (AFP) - La grotte préhistorique de Lascaux, dont certaines parties sont menacées par la prolifération de taches noires, a reçu vendredi à Montignac (Dordogne) la visite de la ministre de la Culture Christine Albanel, qui s'est voulue rassurante mais néanmoins "vigilante".


"Nous ne sommes pas dans une situation de péril, mais de vigilance", a affirmé Mme Albanel, qui, pendant une quinzaine de minutes, a pu visiter la grotte, fermée au grand public depuis 1963. Une excursion en petit comité, en compagnie de responsables et de quatre journalistes.

Combinaison blanche sur le dos, la ministre a pu constater que "la splendeur des peintures était là, avec leurs couleurs, leurs mouvements". Mais elle a également pu s'apercevoir qu'il persistait "des problèmes, comme les taches noires", et "que, peut-être, des erreurs ont pu être commises".

Le comité du Patrimoine mondial de l'Unesco, sans inscrire Lascaux sur la liste des "sites en péril", a émis début juillet quelques "préconisations", a-t-elle rappelé. L'Unesco souhaite davantage de transparence sur l'état de santé du site, classé depuis 1979, et sur l'impact des traitements appliqués pour tenter d'endiguer la progression de ces moisissures noires.

"Tout le monde est décidé à agir de façon vigilante, plus qu'auparavant, et à agir en lien avec l'Unesco", a promis la ministre, qui a précisé qu'elle reviendrait sur place d'ici quelques mois pour constater l'évolution.

Les taches noires, apparues il y a un an, sont visibles uniquement dans les parties les plus confinées (Nef, Abside et Passage) mais menacent directement quelques peintures, a précisé Marie-Anne Sire, coordinatrice des interventions autour de Lascaux.

Après un traitement biocide localisé, appliqué en janvier, puis une mise au repos complète de la grotte pendant six mois, les taches noires sont stabilisées à certains endroits mais "ne sont pas maîtrisées dans la zone dite du Passage", a-t-elle ajouté. Un nouveau traitement va être testé sur cette zone en particulier.

"On est en train de passer d'un traitement global à un traitement sur mesure, surface par surface", a expliqué Mme Sire, en rappelant que "le but, pour le moment, n'est pas d'éliminer les taches mais d'empêcher leur développement".

La ministre, soulignant l'importance des "équilibres climatiques dans la grotte", a aussi annoncé le changement du système de climatisation, estimant que le système actuel "n'était peut-être pas le meilleur choix" en raison de la modification du climat interne dans la cavité.

Les travaux engendrés par l'installation du système de climatisation actuel, en 2000, seraient l'une des causes, selon certains connaisseurs du site, du développement de champignons dans une grotte déjà victime d'une attaque de "moisissure blanche" en 2001.

Le projet d'un nouveau système de climatisation pourrait être validé en novembre pour une mise en oeuvre en 2009.

Mme Albanel a par ailleurs annoncé un possible élargissement du comité scientifique à des chercheurs étrangers et l'organisation, début 2009 en France, d'un "grand colloque" sur Lascaux, sous l'égide de l'Unesco.

Depuis 1983, les visiteurs n'ont accès qu'à une copie de la grotte (Lascaux II), l'originale, découverte en 1940, étant fermée au public depuis 1963. Le fac similé, situé à quelques centaines de mètres de l'originale, accueille environ 300.000 visiteurs par an
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Rinkin
J'ai peur de rien ...
J'ai peur de rien ...
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 41
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Diverses actus histoire et culture   Lun 28 Juil - 12:48

ça fait des années que les scientifiques traitent et protègent ... quel souci pour notre patrimoine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Grande, colorée et gauloise... une mosaïque exceptionnelle mise au jour à Alès   Jeu 31 Juil - 7:10

AFP - Mercredi 30 juillet, 20h00

ALÈS (AFP) - Une mosaïque, exceptionnelle car datant de 50 avant notre ère mais aussi pour sa taille et la polychromie de ses motifs, a été mise au jour lors de fouilles sur une colline dominant la ville d'Alès, a-t-on appris mercredi auprès de la responsable des fouilles, Fabienne Olmer.


La mosaïque date de l'époque de César et de la conquête de la Gaule, une période qui correspond au début de la réalisation de mosaïques en Gaule et dans cette région alors en voie de romanisation, a expliqué Fabienne Olmer, chargée de recherches au CNRS, à Lattes, près de Montpellier.

Avec ses quelque 36m2, "c'est la plus grande jamais découverte datant de cette période-là", dans ce qui fut la Gaule, selon Fabienne Olmer.

La mosaïque se trouvait sans doute dans la maison d'un particulier, un Gaulois certainement très riche et possédant un grand pouvoir, a-t-elle souligné.

Autre particularité qui rend cette composition exceptionnelle: ses motifs polychromes. Les petits cubes de calcaire local utilisés pour sa réalisation présentent en effet cinq couleurs différentes.

L'état de la mosaïque est toutefois "très moyen", juge Fabienne Olmer. "On a des décors sur la moitié" de l'oeuvre. Ceux-ci représentent des caissons rectangulaires, avec des motifs - deux aigles, une rosace, des poissons - à l'intérieur. La mosaïque présente aussi un motif central composé de carreaux et de petits triangles. Des rinceaux végétaux - des feuilles de vigne - entourent le motif central.

C'est sur la colline de l'Ermitage, site d'un oppidum gaulois qui domine le Gardon et la ville moderne d'Alès, que cette mosaïque a été mise au jour, souligne le Midi Libre qui a publié cette information dans son édition de mercredi.

La colline occupait une position stratégique car à la frontière du monde romain et du monde gaulois, a expliqué Fabienne Olmer. "Le développement de l'oppidum correspondrait au développement du commerce" entre ces deux régions, a-t-elle ajouté.

Il est probable, a-t-elle noté, que cet oppidum devait être très important dans la mesure où "on trouve habituellement" des mosaïques datant de 50 avant notre ère "dans des centres urbains très importants tels que Marseille, Nîmes ou Narbonne".

Des mosaïques avaient déjà été découvertes sur ce site, "mais il n'en reste presque rien".

Les fouilles, financées par le ministère de la Culture, seront poursuivies l'an prochain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: British Museum : l'année de tous les records   Jeu 31 Juil - 21:28


La salle de lecture du British Museum. Crédits photo : Andreas HUB/LAIF-REA


ENQUÊTE - Avec un million de visiteurs supplémentaires entre mars 2007 et avril 2008, l'institution londonienne est devenue le musée le plus fréquenté au monde après le Louvre. Les raisons d'un succès.

Révolution en Angleterre : l'attraction la plus populaire n'est plus le parc de loisirs de Blackpool. De mars 2007 à avril 2008 (année fiscale en Grande-Bretagne), le British Museum, à Londres, a accueilli 6,049 millions de visiteurs, soit un million de plus que l'année précédente, détrônant les manèges à sensations de la célèbre plage du Lancashire, et doublant même sa voisine, la très tendance Tate Modern (5,23 millions de visiteurs).

Un bond surprenant à l'échelle de ces mastodontes que sont le Metropolitan de New York (plus de 5 millions de visiteurs annuels), le groupe des Musées d'État de Berlin (850 000 pour le seul Pergamon) ou l'Ermitage à Saint-Pétersbourg (2,6 millions).

Et une performance pour l'un des plus anciens musées au monde - sa création re­monte à 1753 -, plus porté sur l'histoire et les civilisations anciennes que sur la peinture ou l'art contemporain. À ce propos, nuançons : depuis 2000, quand Norman Foster a posé une verrière à 100 M£ au-dessus de la cour intérieure, faisant de celle-ci la plus grande place couverte d'Europe (17 000 m²), le British en accueille volontiers. La gros­se pierre philosophale en acier inoxydable de Zhan Wang (2006) dans l'entrée en témoigne.

Mais ce n'est là qu'un des facteurs expliquant le foudroyant succès. Il y en a dix autres que Le Figaro décrypte. Ensemble, et sans aller jusqu'à dire que le British est le plus séduisant musée du monde (le Louvre plafonne depuis 2006 à 8,3 millions de visiteurs), ils permettent de soutenir que l'établissement de Great Russell Street est l'un des plus performants. ­Pre­miers ingrédients de la recette gagnante : 26 000 m² de galeries, six millions d'objets et un accès gratuit aux collections permanentes. Cela pourrait suffire et pourtant, en 2012, s'ouvrira un nouveau développement dans le nord-ouest du bâtiment qui fournira de plus grandes surfaces pour les expositions ainsi que les laboratoires de recherche.

Mais même sans cette extension, lorsqu'on sait que le ­British reçoit 17 000 visiteurs par jour alors qu'il peut s'ouvrir à 25 000, on mesure l'énorme marge de manœuvre qu'il possède. Le Louvre a intérêt à ne pas s'endormir sur ses lauriers.

Les raisons d'un succès


Des expositions sensées. Elles sont en phase avec les grandes questions de notre temps. Celle sur le premier empereur de Chine (du 13 septembre 2007 au 6 avril dernier) conduisait à s'interroger sur la pérennité exceptionnelle de cette puissance. Elle a attiré plus de 850 000 personnes. Même avec des visites jusqu'à minuit, le musée a souvent dû faire face au trop-plein, car la fréquentation avait été initialement estimée à 400 000. Bilan : un succès inégalé depuis l'exposition sur Toutankhamon en 1972 (1,7 million de curieux). Et 2,5 M£ de profits générés. Ces mois-ci, l'évocation de l'empereur romain Hadrien (nos éditions du 12 juillet) semble bénéficier du même intérêt avec 20 000 billets prévendus. Pourquoi ? Hadrien est jusqu'à présent le seul chef d'État à avoir réalisé l'union de la Méditerranée (pendant vingt ans). Pour asseoir la pax romana, qui n'est autre que la mondialisation vue du Tibre, il avait retiré de Mésopotamie (l'actuelle Irak) les troupes que Trajan, son prédécesseur, avait installées. Ce fut bénéfique mais ailleurs, en Judée, il commit l'erreur de réprimer trop violemment la contestation. Cela allait conduire à l'exode et aux conséquences que l'on sait. Voilà autant de résonances avec l'actualité la plus brûlante. Autrement, même de petites expositions sont très fréquentées. Ainsi celle sur la gravure américaine de Hopper à Pollock, qui vient de se terminer. Elle a attiré 200 000 visiteurs. «Le but n'était pas seulement de faire une exposition d'art, mais, par cette présentation d'une forme d'expression grand public, de montrer quelle image l'Amérique ­véhicule d'elle-même», rappelle Neil MacGregor, le directeur de l'institution.

Des thèmes fédérateurs. Ils interpellent aussi bien les nationaux que les étrangers. Hadrien pourrait sembler loin dans le temps comme dans l'espace ? C'est oublier que tous les habitants du Royaume-Uni savent que c'est lui qui, avec son mur défensif, a tracé la séparation entre l'Écosse (hors de l'empire romain) et l'Angleterre (à l'intérieur). À l'attention du public français, qui vient plus nombreux grâce à l'Eurostar, désormais à une station de métro, au nouveau terminal de Saint-Pancras, l'évocation des Mémoires d'Hadrien écrits par Marguerite Yourcenar, une de nos plumes les plus majestueuses, flatte l'ego. Ainsi en est-il pour tous les peuples. L'Angleterre ayant connu d'énormes vagues d'immigrants, le BM se doit de parler à tous. C'est même l'un des rares lieux où chacun peut localiser sa culture dans les départements qui abordent, plus ou moins, tout le globe.

Une muséographie claire. Cela étant, on ne se noie pas dans les vastes et lumineuses galeries. Surtout, les expositions temporaires sont installées depuis peu au centre du site, dans la monumentale rotonde de lecture où Marx rédigea Le Capital. Impossible de la rater, elle s'impose dès l'entrée au cœur du gigantesque atrium. Imaginez une exposition au Louvre directement sous la pyramide… Ajoutez à cela une scénographie facile puisqu'elle épouse le cheminement circulaire de l'endroit et, toujours, un grand souci pédagogique.

Des «must» gratuits. Pour équilibrer le budget, les expositions temporaires sont chères. À 11 ou 12 £ le ticket plein tarif on comprend qu'elles se doivent d'être particulièrement intéressantes. Petit test quand même : essayez de ne pas vous arrêter à la sortie quand vous débouchez directement sur la ­boutique du musée, toujours très achalandée… Autrement, même le portefeuille vide, vous pouvez toujours aller librement admirer les collections permanentes, gratuites comme toutes celles des musées nationaux britanniques. Le BM, ses 350 bénévoles et ses 17 500 amis n'oublient pas leur mission de service civique. Pierre de Rosette, marbres du Parthénon, merveilles d'Orient, d'Asie, d'Océanie, d'Afrique et d'Amérique… Comme si le Louvre, le Quai Branly et le Musée Guimet avaient la même adresse.

Une promotion itinérante. Les grandes expositions sont promues par de petites, itinérantes. Pour Hadrien, la tête de bronze repêchée dans la Tamise au XIXe siècle et conservée au BM a ainsi circulé préalablement dans six villes anglaises.

Des appuis forts. Confident de Tony Blair, Neil MacGregor a convié Gordon Brown à l'ouverture de l'exposition sur le premier empereur de Chine. Et obtenu la présence de Boris Johnson, le ­maire conservateur de Londres, pour le vernissage d'«Hadrien, empire et conflit». Par ailleurs, il peut compter sur les fameux «trustees», ces mécènes gestionnaires qui l'accompagnent pas à pas. La banque Morgan Stanley a appuyé l'événement chinois, le pétrolier BP le romain. Outre les subventions de l'État (44 M£), le BM dispose de trente et un partenaires privés finançant l'établissement à hauteur de 40 M£. Un effort supplémentaire pour les cinq ans à venir permettra l'extension du BM (qui coûtera 135 M£).

Un bon usage des médias. L'exposition chinoise avait été lancée par un documentaire d'une heure sur BBC2 (vu par 4,2 millions de téléspectateurs). Le catalogue (également édité en poche) a été vendu à 54 000 exemplaires. Pour Hadrien, même chose : un somptueux reportage de l'historien Dan Show a été diffusé cinq jours avant l'ouverture. De son côté, Neil MacGregor ne se contente pas d'enseigner à l'université, c'est aussi un pro des médias. En 2010, il présentera une histoire du monde à travers cent objets sur Radio 4. Pour Hadrien, il est allé jusqu'à assurer lui-même tous les commentaires dans l'audioguide.

Des critiques réfutées. Lorsque Neil MacGregor a pris ses fonctions en 2002, le BM avait une image poussiéreuse. Certains voyaient dans cette vieille institution un anachronisme de l'ère victorienne. La question de son identité a alors été franchement posée. Pourquoi, par exemple, conserver les marbres du Parthénon à Londres alors qu'Athènes les réclame ? La vocation première du BM, formulée au siècle des Lumières, a alors été rappelée : un musée universel pour tous, un sanctuaire éclairant l'humanité présente et future. Et, pour réaffirmer ce credo, la King's Library, vaste cabinet de curiosités, a été restaurée dans le style XVIIIe.

Une gestion modernisée. Il y a cinq ans le musée affichait 5 M£ de déficit et le personnel s'était mis en grève pour la première fois. Neil MacGregor a taillé dans le vif. Une personne sur dix est partie et l'effectif est réduit à 950 employés (contre 2 200 agents au Louvre). Simultanément, il a dynamisé ses troupes, invitant à des déjeuners hebdomadaires où l'on parle librement du travail présent et à venir.

Des petits plus. Des gamelles pour chiens d'aveugle disponibles auprès du bureau d'accueil. Des guides gratuits imprimés en gros caractères. Possibilité d'emprunter une loupe contre une caution de 5 £.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Une peinture cachée de Van Gogh découverte sous une de ses toiles   Ven 1 Aoû - 6:00

LEMONDE.FR | 30.07.08

Une équipe internationale a découvert qu'un portrait de femme réalisé par Vincent Van Gogh se cachait depuis cent vingt et un ans sous une célèbre toile du maître néerlandais représentant une prairie verdoyante. L'huile, intitulée Grasgrond (Un coin d'herbe) et peinte en 1887 à Paris, est conservée par le Musée Kröller-Müller d'Otterlo aux Pays-Bas. On sait que, pour des raisons économiques, Van Gogh avait pour habitude de peindre sur certaines de ses œuvres. Les experts estiment qu'un tiers de ses tableaux recèlent une autre œuvre.

Cette découverte a été rendue possible par une nouvelle technique de radiographie, utilisée pour la première fois sur une toile, permettant de révéler une peinture sous une œuvre plus récente. Les procédés généralement utilisés pour révéler les différentes couches de peinture recouvrant une toile, comme les rayons X conventionnels, avaient montré leurs limites.

Le nouveau procédé, détaillé sur un site Internet consacré à ces recherches, consiste à bombarder la toile de radiations de synchrotron pour mesurer la fluorescence des couches de peinture. Par rapport aux anciens procédés, cette technique présente l'avantage de mesurer spécifiquement la fluorescence de chaque élément chimique : chaque type d'atome et chaque pigment de peinture a ainsi pu être identifié, permettant de donner une véritable "photo couleur" du portrait de femme qui se cachait sous la prairie.

Cette reconstitution devrait permettre aux historiens de l'art de mieux comprendre l'évolution du travail de Van Gogh. Les chercheurs ont ainsi pu comparer ce portrait caché avec un autre qui lui est très ressemblant.




Université de technologie de Delft
Grâce à une nouvelle technique, une équipe de chercheurs a découvert un portrait de femme réalisé par Van Gogh sous une de ses toiles représentant une prairie



La toile "Un coin d'herbe" de Vincent van Gogh sous laquelle a été découvert le portait d'une femme.


A gauche, le portrait découvert sous le tableau de la prairie. A droite, une toile similaire peinte par Van Gogh.


Dernière édition par Nounouch le Mar 5 Aoû - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Rinkin
J'ai peur de rien ...
J'ai peur de rien ...
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 41
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Diverses actus histoire et culture   Lun 4 Aoû - 13:05

Ma puce on n' a pas la dernière image ! Pour une fois que tu mets un truc intéressant ! loool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: Diverses actus histoire et culture   Mar 5 Aoû - 20:04

merci loulou mais tu peux aussi ne pas mettre une vanne par message mdrrr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Rinkin
J'ai peur de rien ...
J'ai peur de rien ...
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 41
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: Diverses actus histoire et culture   Mer 6 Aoû - 12:19

bloooondeuh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Des archéologues découvrent le premier théâtre de Shakespeare à Londres   Jeu 7 Aoû - 8:46

AFP - Mercredi 6 août, 17h48

LONDRES (AFP) - Des archéologues ont mis au jour dans l'est de Londres les vestiges d'un théâtre où William Shakespeare a joué ses premières pièces, a annoncé le Musée de Londres mercredi.
Le dramaturge élisabéthain était apparu sur les planches du Théâtre de Shoreditch, dans l'est de Londres, comme acteur jouant avec la troupe Les hommes de Lord Chamberlain, qui a aussi monté certaines de ses premières pièces.

Les experts pensent que les premières représentations de "Richard III", "Un Songe d'une nuit d'été" et "Le marchand de Venise" ont eu lieu dans ce théâtre.

Après un conflit en 1599 avec les locataires, les propriétaires du Théâtre de Shoreditch l'avaient démonté pendant la nuit. Et le bois dont il était fait a été utilisé pour construire un autre théâtre, le Globe, au sud de la Tamise.

Les archéologues du Musée de Londres ont découvert le site du théâtre original, de forme octogonale, lors de travaux destinés à la construction d'un d'un nouveau théâtre.

"C'est un théâtre (dont l'existence) est connue depuis longtemps mais aucun vestige n'avait été jamais trouvé", a observé le porte-parole du musée, Tim Morley à l'AFP.

"C'est le théâtre où s'est produit pour la première fois la troupe d'acteurs dont Shakespeare faisait partie et qui a la première fois mis en scène ses pièces quand il a commencé à écrire", a-t-il remarqué.

Les vestiges devraient être conservés sur le site du nouveau théâtre.

"Découvrir que nous construisions un théâtre pour le 21e siècle là où certaine pièces de Shakespeare ont été montées pour la première fois est une grande source d'inspiration", a déclaré Jeff Kelly, le président de la Tower Theatre Company, qui construit un nouveau théâtre sur le site.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Deux foetus trouvés dans la tombe de Toutankhamon soumis à des tests ADN   Jeu 7 Aoû - 20:27

AFP - Jeudi 7 août, 11h31

LE CAIRE (AFP) - L'Egypte va procéder à des tests ADN sur les momies de deux foetus découverts dans le tombeau du pharaon Toutankhamon, pour tenter d'en savoir plus sur l'arbre généalogique de l'"enfant-roi", a affirmé le service des antiquités égyptiennes, cité jeudi par la presse locale.


Les momies des deux enfants morts-nés avaient été trouvées lors de la découverte en 1922 du tombeau de Toutankhamon par le Britannique Howard Carter. Elles étaient depuis conservées à l'Université du Caire.

Si les restes s'avèrent être ceux des enfants du pharaon et de son épouse Ankhesenpamon, fille de Nefertiti, les tests aideront alors "à identifier la famille du roi Toutankhamon, en particulier ses parents", a affirmé le patron des antiquités égyptiennes, Zahi Hawass, cité par la presse.

Akhenaton est présenté comme le père de Toutankhamon, mais l'identité de sa mère reste controversée. Il pourrait s'agir de la première et célèbre femme d'Akhenaton, Nefertiti, sa seconde épouse, la princesse étrangère Kiya, ou encore Maya, la nourrice de Toutankhamon.

"Les résultats de ces tests aideront à identifier la momie de la reine Nefertiti", a affirmé M. Hawass. La dépouille de Nefertiti n'a jamais été identifiée.

Proclamé pharaon à l'âge de neuf ans, Toutankhamon a régné dix ans sur l'Egypte, il y a 3.300 ans. Il est considéré comme le 12e pharaon de la XVIIIe dynastie d'Egypte.

L'un des deux foetus décourts dans le tombeau de Toutankhamon, le 6 août 2008 au Caire

ça ressemble pas à un foetus mais bon le temps....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Diverses actus histoire et culture   

Revenir en haut Aller en bas
 
Diverses actus histoire et culture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soleil, histoire et culture au Yucatán
» Trinidad de Cuba, sortie d’un livre d'histoire
» histoire de la noix
» Culture de Paphiopedilum delenatii
» cassia floribunda [conseils de culture]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doumie :: Out.... :: Kéjenfé?-
Sauter vers: