Doumie

Au lieu d'un site, un forum pour partager...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Santé] La Leucose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: [Santé] La Leucose   Dim 27 Avr - 14:07

QU'EST CE QUE LA LEUCOSE FÉLINE?

La leucose féline est la première cause de mortalité non accidentelle chez le chat. Elle est due à une infection par le virus leucémogène félin (FeLV). Extrêmement contagieuse, cette maladie grave d'évolution lente mais fatale touche entre 2 et 10 % de la population féline. Les chats porteurs du FeLV ne présentent aucun danger pour la santé humaine. S'il est extrêmement contagieux pour les chats, ce virus est absolument inoffensif pour l'homme.

1. COMMENT SE PROPAGE-T-ELLE? (par l'urine, les déjections, les larmes, la salive)

Transmission entre chats adultes :
- Partage de la gamelle
- Bagarre
- Partage de la litière

Transmission de la mère au chaton :
- Passage transplacentaire
- Passage par le lait
- Passage par le léchage

2. COMMENT SE MANIFESTE-T-ELLE?

La leucose évolue sur plusieurs années. La forme de la maladie peut varier énormément d'un chat à l'autre : les animaux atteints par le virus présentent un ou plusieurs symptômes, d'abord discrets et passagers, puis graves aboutissant au décès.

Symptômes discrets et passagers : fièvre, ganglions volumineux, extinction de voix.
Virus présent (animal en bonne santé) : quelques mois à quelques années sans symptômes
Déclaration de la maladie : Symptômes graves (Plaies qui ne guérissent pas, maladies respiratoires, gastro-entérite, gingivites, tumeurs (lymphosarcomes), anémie, leucémie.

3. QUE FAIRE CONTRE LA LEUCOSE?

Il n'existe pas de traitement spécifique. La prévention par la vaccination est le seul moyen efficace pour lutter contre cette maladie. Pour être correctement protégé, votre chat doit subir un rappel tous les ans.

- Primovaccinations
1ère injection possible dès l'âge de 9 semaines
2ème injection 15 à 20 jours après la 1ère injection.

- Rappel annuel
Injection de rappel indispensable pour garantir une protection efficace contre le virus.


Dernière édition par Nouch'Doum' le Mer 21 Mai - 7:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Que peut-il arriver si le chat est infecté par le FeLV?   Dim 27 Avr - 14:08

Quand nous sommes exposés à un virus, comme celui de la grippe, par exemple, deux choses peuvent se produire. Soit que notre système immunitaire réponde à ce défi et nous protège, soit qu'il en soit incapable et nous contractons la grippe. Plusieurs facteurs interviennent pour influencer l'infection dans un sens ou dans l'autre et déterminer si nous allons être malades ou non.

* La quantité de virus (Quelqu'un nous aurait-il éternué directement dans la figure?)
* La souche virale (Certaines souches sont plus virulentes que d'autres)
* L'état de notre système immunitaire (Sommes-nous traités avec des médicaments immunosuppresseurs?)
* L'âge (Les sujets très jeunes ou très âgés sont plus réceptifs à l'infection)
* La présence d'autres infections qui peuvent affaiblir notre organisme.


Les issues


Le comportement du virus dans le chat n'est pas tout noir ou tout blanc. Au lieu des deux alternatives décrites plus haut (à savoir, est-on malade ou non), il y a quatre issues possibles pour les chats infectés par FeLV. Leur compréhension permet de mieux saisir les différentes situations qui peuvent se produire chez le chat.
ISSUE 1: IMMUNITÉ
Le chat bâtit une réponse immunitaire et se débarrasse de l'infection. C'est l'issue la plus souhaitable, car pour le chat l'infection ne sera pas permanente. Au cours de ce défi viral, le chat peut montrer quelques signes de la maladie. Fièvre, peu d'appétit, léthargie et glandes douloureuses (nouds lymphatiques) dans le cou, qui peuvent subsister entre 3 et 10 jours. Cette issue représente environ 40% des cas de confrontation avec le virus du FeLV. Cette issue est plus probable chez le chat adulte que chez le jeune.

ISSUE 2: INFECTION

Le système immunitaire du chat est dépassé par le virus.

C'est là, l'issue la moins souhaitable parce que le chat va devenir infecté en permanence par le virus. Les trois tests de détection du FeLV seront positifs et resteront positif pour le reste de la vie du chat.

Quoique légèrement malade pendant quelques jours (voir le chapitre précédent), le chat se rétablira normalement et semblera normal pendant des semaines, des mois ou des années. Finalement, la plupart des de ces cas mourront d'une maladie associée au FeLV, mais jusqu'à 50% d'entre eux peuvent vivre normalement, en santé pendant 2 à 3 ans et 15% jusqu'à 4 ans. Vacciner ces chats ne cause aucun problème, mais ne les aide pas plus pour autant.

On estime à 30%, le taux de chats confrontés au FeLV, qui seront dans cette catégorie. Bien que l'infection soit plus fréquente chez le chaton, beaucoup de chats adultes resteront infectés en permanence. Alors que le principal mode de transmission soit la morsure (salive) au cours d'une bataille, un contact direct et quotidien avec un chat infecté par FeLV résultera souvent par la transmission du virus. Les chats non infectés exposés sont à risque et devraient être vaccinés, bien que le contact quotidien avec le virus pourra, chez certains d'entre eux, résulter par un échec de la vaccination.

ISSUE 3: LATENCE

Le chat et porteur du virus mais il nous est difficile de le détecter.

À l'inverse des autres virus, le FeLV ne tue pas directement les cellules du chat ou ne les rend pas directement cancéreuses. Au lieu de cela, il insère une copie de son matériel génétique (appelé ADN) dans les cellules du chat; ces cellules vont par la suite se transformer en cellules cancéreuses ou en cellules qui ne fonctionneront plus normalement. Dans l'issue 3, la modification génétique dans les cellules du chat ne seront pas détecté avant 2½ ans en moyenne, pendant cette période le chat aura semblé totalement normal.

Au cours des premiers stades de l'infection, les tests sanguins ELISA donneront des résultats positifs, mais deviendront négatifs au bout de 2 à 4 semaines plus tard. À partir de cet instant, les tests ELISA et IFA resteront négatis de façon persistante. Le test PCR, un nouveau moyen de diagnostic, peut détecter l'infection latente. Cependant, ce test coûte assez cher et n'est pas encore aisément disponible, ce sont les raisons pour lesquelles il n'est pas couramment utilisé.

La perspective du patient souffrant d'une infection latente est pour nous très frustrante. On estime que 30% des cas de leucémie vont être des cas latents; cet état laisse le chat dans une situation précaire. Certains chats vont rejetter les cellules anormales, mettant fin, ainsi à l'état de latence. Chez d'autres chats ces cellules anormales vont donner lieu à des récidives de FeLV et le chat retombe dans l'Issue 2 qui est presque toujours fatale.

Voici les situations qui peuvent se présenter pendant l'état de latence :
Les chats en infection latente produiront une lecture négative à n'importe quel test de détection de leucémie. La vaccination ne les protégera pas. Ils peuvent, plus tard, contracter une maladie associée à FeLV, plus particulièrement à la suite d'un stress ou à l'administration de stéroïdes. Le stress qui activera l'infection latente peut être dû à une gestation et l'allaitement, une surpopulation, un déménagement, un conflit de territoire, une mauvaise nutrition et d'autres maladies.
Le lymphosarcome est la forme normale de cancer produite par FeLV. Les chats atteints de lymphosarcome sont habituellement positifs au test FeLV. Les chats en infection latente peuvent avoir un lymphosarcome et être négatifs au test. On pense, également, que certains chats peuvent éliminer le lymphosarcome , mais seulement après que la transformation des cellules se soit produite. Ceci pourrait expliquer la possibilité de chats négatifs au test mais atteints de lymphosarcome.
Des chattes gestantes en infection latente peuvent être négatives au test (même si elles ont été vaccinées) et passer le FeLV aux petits en les allaitant. Ces petits seront dans l'Issue 2 le plus souvent.

ISSUE 4: PORTEUR IMMUN

Le chat est devenu un porteur immun. Le FeLV est a envahi certaines cellules de la peau. Malgré sa multiplication, il ne peut en sortir parce que le chat produit des anticorps dirigés contre le virus. L'aspect du chat sera tout à fait normal exception faite des résultats aux tests. Le chat immun porteur du virus sera positif au test ELISA et négatif au test IFA.

Il est très peu probable que cette situation se produise, on estime que cela se produit dans 1 à 2% des cas. Ces chats peuvent redevenir des patients de l'Issue 2, en infection active ou développer une infection latente, l'Issue 3. La raison principale qui semble expliquer cette théorie réside dans l'incohérence des résultats des tests. Sinon, il n'y a pas de test spécifique qui puisse les détecter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
 
[Santé] La Leucose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» santé fragile et diagnostique mystère...
» Virus mortel pour le chat : La Leucose (FelV)
» Le poids santé
» Article du Cheval santé
» Soucis de santé pour une tortue venue du maghreb...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doumie :: Le monde vivant :: Les animaux :: Les minous-
Sauter vers: