Doumie

Au lieu d'un site, un forum pour partager...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Cinéma] Sur la toile ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Tabarly   Ven 13 Juin - 7:43

Date de sortie : 11 Juin 2008
Réalisé par Pierre Marcel
Avec Eric Tabarly
Film français.
Genre : Documentaire
Durée : 1h 30min.
Année de production : 2008
Distribué par Pathé Distribution


"On souhaite s'approcher de ceux que l'on admire, pour les écouter, les connaître. Mais ces hommes-là ne racontent pas leur histoire, ils la vivent. Rencontrer Eric est déconcertant. Un homme de discrétion et d'humilité. Une présence, imposante. Des mots simples et un humour pudique. Je regrette de ne pas l'avoir mieux connu. Mais si je l'avais connu davantage, en aurais-je su beaucoup plus ?
Parrainé par l'Association Eric Tabarly, le film de Pierre Marcel évoque le parcours hors norme du marin et son extrême sensibilité. S'appuyant sur une documentation unique d'archives radiophoniques et audiovisuelles, françaises et étrangères, professionnelles et amateurs, inédites pour la plupart, le documentaire nous fait revivre les courses au large, les arrivées discrètes ou triomphales, en solitaire ou en équipage, au long des trente cinq années de suprématie des Pen Duick sur toutes les mers du monde.
Tabarly : la symbiose parfaite entre un homme, un bateau et la mer. Si Tabarly ne voulait pas être un homme à messages, il demeure pour toujours exemplaire. Jacques Perrin, producteur."

CRITIQUES :

Le Figaroscope
- Emmanuèle Frois

C'est une véritable traversée à laquelle on prend part. (...) La grande force du documentaire de Pierre Marcel repose sur le style de la narration (...) la sobriété, la ligne pure du récit.

Ouest France
- La rédaction


Avec délicatesse et sensibilité, humour et finesse, de précieuses confidences sans jamais se défaire de l'immense retenue dans laquelle il [Eric Tabarly] aura toujours voulu abriter son existence.

Télérama
- Jérémie Couston

(...) le héros, c'est Eric [Tabarly], qui se raconte, la modestie en bandoulière, accompagné par le piano carillonnant de Yann Tiersen.

Le Monde
- Thomas Sotinel


Cet assemblage de séquences d'archives, tout à la gloire du navigateur breton, est aussi un voyage dans l'histoire des médias (...) [et] au brouillage des frontières entre publicité et information.


TéléCinéObs
- Jean-Philippe Gueran

Pierre Marcel ne réussit pas à percer le mystère de cet homme secret.


Première
- Julien Walter

On aimerait en savoir plus, mais Pierre Marcel laisse tout le monde sur le sable. Dommage ...

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Les Ruines   Ven 13 Juin - 7:46

Date de sortie : 11 Juin 2008
Réalisé par Carter Smith
Avec Jonathan Tucker, Jena Malone, Laura Ramsey
Film américain.
Genre : Thriller, Epouvante-horreur
Durée : 1h 31min.
Année de production : 2008
Interdit aux moins de 12 ans
Titre original : The Ruins
Distribué par Paramount Pictures France

Durant leurs vacances à Cancun, Amy, sa meilleure amie Stacy et leurs petits amis respectifs, Jeff et Eric, font la connaissance d'un touriste allemand, Mathis, et de son copain grec, Dimitri. Lorsque le frère de ce dernier disparaît mystérieusement à l'intérieur d'une pyramide maya, le groupe décide d'explorer la ruine, recouverte d'une étrange plante grimpante. Pourchassés par une tribu hostile, les six jeunes sont contraints de gagner le sommet de la pyramide, déclenchant du même coup l'ire et les appétits d'une monstrueuse plante carnivore...

CRITIQUES :


TéléCinéObs
- Bernard Achour


[Les aventures de ce groupe de jeunes] Moins paniquantes que le roman dont elles sont tirées, elles dégagent cependant une originalité, un suspense et une puissance visuelle à marquer d'une pierre rouge sang.

Le Monde
- Jean-François Rauger

Ce qu'il y a de plus remarquable dans le film est lié à la manière dont il ne recule pas devant la représentation d'une violence hyperréaliste assez étonnante. (...) les possibilités plastiques d'un réalisme sanglant (...) expriment (...) ainsi (...) quelque chose de troublant.

Mad Movies
- Rurik Sallé

Les Ruines se démarque de ses concurrents de qualité (...), revêtant les oripeaux d'un cauchemard irrémédiable : (...) en ça, il est étonnant, cruel, et très noir.


Première
- Mathieu Carratier

(...) huis clos parano, survival, intense, thriller viscéral, fable écolo, "Les Ruines" assure sur tous ces tableaux, s'imposant comme la bonne surprise fantastique de la saison.


Ouest France
- La rédaction


Juste un petit film d'horreur sur un canevas archi-classique pour assurer quelques frissons dans les salles en ce début d'été.


L'Ecran Fantastique
- Yann Lebecque

Le réalisateur filme honnêtement sans jamais enthousiasmer (...). Les Ruines est (...) une série B horrifique nerveuse et souvent éprouvante, ni plus, ni moins.

Télérama
- La rédaction


(...) un jeu de massacre assez typique du film d'horreur à l'américaine, avec gentils étudiants se faisant dézinguer un par un.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Nouvelle donne   Ven 13 Juin - 7:50

Date de sortie : 11 Juin 2008
Réalisé par Joachim Trier
Avec Espen Klouman Høiner, Anders Danielsen Lie, Viktoria Winge
Film norvégien.
Genre : Drame
Durée : 1h 43min.
Année de production : 2006
Titre original : Reprise
Distribué par Malavida

Depuis l'enfance, Erik et Phillip, unis par une profonde amitié, ont pour ambition de devenir écrivains. Alors que le manuscrit d'Erik est rejeté, celui de Phillip est publié et le jeune homme devient du jour au lendemain une figure de la scène culturelle norvégienne.
Six mois plus tard, Erik et ses amis vont chercher Phillip à l'hôpital psychiatrique...

CRITIQUES :


Paris Match
- Alain Spira

Cette fresque speedée et spleenée d'une génération postadolescente en quête d'absolu et de références godille entre Godard et Bret Easton Ellis, en surfant sur une vague qui, si elle n'est pas franchement nouvelle, a au moins le mérite d'être très vivifiante.

Libération
- Didier Péron


Désireux de s'approcher du caractère intempestif, moderne, des premiers Godard, il a peut-être réalisé un portrait étonnant de ses propres ambitions, qu'ainsi il exorcise en les réalisant.


L'Humanité
- Vincent Ostria

Malgré des effets de montage et de récit pas forcément utiles (...), malgré des naïvetés (...), ce tableau d'une jeunesse artiste qui se cherche un style en s'inspirant de la new wave des années 1980 (Joy Division et consorts) a une certaine grâce.

TéléCinéObs
- Nicolas Schaller

Ambitieux, cet instantané d'une certaine jeunesse Scandinave actuelle se révèle au final trop volatile. Ce que ne devrait pas être la carrière de son prometteur réalisateur.

Le Figaroscope
- La rédaction


(...) [un] drame grinçant et parfois terriblement lucide.

Télérama
- Jérémie Couston

La narration est bousculée par d'innombrables flash-back et d'audacieuses scènes fantasmatiques (...). La complexité du scénario s'accompagne d'un remarquable travail sur le son (...)

Le Monde
- Isabelle Regnier


Le film finit par se limiter à cela : une sorte de roman d'apprentissage à plusieurs voix (...). La littérature et l'art ne servent finalement que de toile de fond chic à ce film qui reste à la surface des choses et des êtres.


Première
- Véronique Le Bris

(...) un scénario alambiqué et une réalisation compliquée faîte de ruptures de rythme et de ton (...) on suit difficilement les errements psychologiques des personnages (...)

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: La Soledad   Ven 13 Juin - 7:52

Date de sortie : 11 Juin 2008
Réalisé par Jaime Rosales
Avec Sonia Almarcha, Petra Martinez, Nuria Mencia
Film espagnol.
Genre : Drame
Durée : 2h 13min.
Année de production : 2007
Distribué par Bodega Films

Récits croisés de deux destins urbains :
Adela a décidé de commencer une nouvelle vie. Elle quitte sa petite ville de province pour s'installer à Madrid avec son bébé. Malgré les difficultés qu'implique un tel changement, elle trouve un travail et noue de nouvelles amitiés. C'est alors qu'un attentat terroriste brise sa vie.
Antonia est propriétaire d'un petit supermarché à Madrid. Elle mène une vie tranquille, entourée de son compagnon et de ses trois filles. La paix familiale se brise lorsque sa fille ainée lui demande de l'argent pour s'acheter un appartement.

CRITIQUES :


Paris Match
- Christine Haas


Sa [Jaime Rosales] méditation sur la vie est aussi une formidable proposition de cinéma non conventionnel.

Télérama
- Cécile Mury


Tissé de gestes furtifs, de dialogues sobres, le film de Jaime Rosales doit beaucoup à l'interprétation de ses comédiens.


Le Monde
- Jean-Luc Douin


Pourquoi est-on hypnotisé d'emblée par l'histoire ingrate de ces deux individus ordinaires (...) ? Grâce au talent de Jaime Rosales, jeune cinéaste espagnol adepte d'un réalisme ontologique et soucieux de recherche formelle.

Première
- Chistophe Narbonne

(...) Jaime Rosales un cinéaste d'envergure (...) il nous interroge sur notre propre rapport à des choses aussi essentielles que l'amour, le deuil, et plus généralement les relations humaines.


TéléCinéObs
- Bernard Achour


[Le film] se distingue par une très impressionnante maîtrise technique. Revers de la médaille : le côté ostentatoire de sa mise en forme le réduit à un exercice de style où la vie ne palpite que trop rarement.


Elle
- Héléna Villovitch


Le dispositif du double écran, séduisant au début, a tendance à perdre peu à peu le charme de la nouveauté.


Le Figaroscope
- La rédaction

Pittoresque.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Hannah Montana et Miley Cyrus : le concert événement en 3 D   Ven 13 Juin - 7:54

Date de sortie : 11 Juin 2008
Réalisé par Bruce Hendricks
Avec Miley Cyrus, Paul Becker, Billy Ray Cyrus
Film américain.
Genre : Documentaire, Musical
Durée : 1h 14min.
Année de production : 2008
Film pour enfants à partir de 10 ans
Titre original : Hannah Montana and Miley Cyrus : Best of Both Worlds Concert
Distribué par Walt Disney Studios Motion Pictures France



Un concert événement de la jeune pop star Hannah Montana filmé et projeté en 3-D.

CRITIQUES :

Le Figaroscope
- La rédaction

A 15 ans, Miley est une formidable bête de scène. Elle va enflammer le jeune public de 6 à 14 ans (...).


Première
- Véronique Le Bris

Pas sûr que les fans français se régalent: ni les séquences hors concert ni les chansons (...) ne sont sous titrées (...) c'est frustrant.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Les Hommes   Ven 13 Juin - 7:57

Date de sortie : 11 Juin 2008
Réalisé par Ariane Michel
Film français.
Genre : Documentaire
Durée : 1h 35min.
Année de production : 2007
Distribué par Shellac

Aux confins d'une mer gelée, un bateau s'approche de la terre. Des silhouettes humaines en sortent, elles paraissent étranges. La glace, les pierres et les bêtes du Groënland assistent depuis leur monde immuable au passage de scientifiques venus un été pour les étudier.

CRITIQUES :


Télérama
- Cécile Mury


Outre la beauté austère des images (...), cette oeuvre expérimentale propose ainsi une réflexion subtile sur la place de l'homme dans un monde qu'il oublie trop souvent de partager.

Elle
- Florence Ben Sadoun

Sans voix off pour nous commenter ces images, ces cris d'animaux, nous observons les hommes observer, et ça fait du cinéma.


Première
- Isabelle Danel


(...) le spectateur est plongé au coeur de la nature et redécouvre l'usage de ses yeux, de ses oreilles (...) voilà l'essence et le sens de ce film quasi sans paroles, aussi simple que gonflé.


L'Humanité
- Vincent Ostria


Elle [Ariane Michel] en tire d'abord de fascinants leitmotivs sonores et des paysages d'une formidable abstraction. Puis elle s'intéresse aux animaux et aux hommes, qu'elle ne traite pas différemment des pierres (...)

TéléCinéObs
- Xavier Leherpeur


Un documentaire reposant sur le seul principe d'une beauté hypnotique.


Ouest France
- La rédaction

(...) aux antipodes de la séduction, du pittoresque, de l'anecdote. (...) Si vous avez envie d'expérience au cinéma....


Le Monde
- Isabelle Regnier


Une expérience sensorielle, un voyage mental. La plasticienne qui réalise ici son premier long métrage a pris le parti de filmer les hommes auxquels son titre fait référence (...) comme des intrus dans cette nature encore intacte. Un geste fort, tant sur le plan artistique qu'écologique.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: La Finale en or   Ven 13 Juin - 7:59

mdrrr mdrrr mdrrr mdrrr mdrrr mdrrr mdrrr mdrrr mdrrr
Date de sortie : 11 Juin 2008
Avec Thierry Roland, Jean-Marc Ferreri
Film français.
Genre : Documentaire
Durée : 2h.
Année de production : 2008
Distribué par CielEcran



La victoire de la France contre le Brésil lors de la Coupe du monde de football en 1998, revue dix ans après et commentée par Thierry Roland et Jean-Marc Ferreri.



czaqw czaqw czaqw czaqw czaqw czaqw czaqw czaqw czaqw czaqw czaqw czaqw

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Le Privé   Ven 13 Juin - 8:00

Date de sortie : 02 Novembre 1973
Date de reprise : 11 Juin 2008
Réalisé par Robert Altman
Avec Elliott Gould, Nina Van Pallandt, Sterling Hayden
Film canadien, américain.
Genre : Policier
Durée : 1h 52min.
Année de production : 1973
Titre original : The Long Goodbye
Distribué par Action Cinémas / Théâtre du Temple

En pleine nuit, Terry Lennox demande à son ami Philip Marlowe, un détective privé, de le conduire de toute urgence au Mexique. Ce dernier accepte, mais à son retour il est fraîchement accueilli par la police. Sylvia, l'épouse de Lennox, a en effet été retrouvée assassinée et Marlowe est inculpé pour meurtre.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Les Alpes   Ven 13 Juin - 8:02

Date de sortie : 11 Juin 2008
Réalisé par Stephen Judson
Avec John Harlin (III), Adèle Hammond, Siena Harlin
Film américain.
Genre : Documentaire
Durée : 40min.
Année de production : 2007
Titre original : The Alps
Distribué par Les Productions de la Géode

L'Eiger, dont le sommet culmine à près de 4000 mètres est à la fois respecté et redouté des alpinistes pour son terrible climat. John Harling III est un montagnard averti, il sert de guide aux spectateurs dans sa découverte de l'Eiger, encordé avec deux autres grimpeurs chevronnés, Robert Jasper, qui a déjà accompli l'ascension une douzaine de fois, et son épouse Daniela. Il entreprend cette ascension sur les traces de son père John Harlin II, meilleur alpiniste américain de son époque, 27ème victime du Mont Eiger en 1966. Il tentait d'ouvrir une nouvelle voie sur la face nord, lorsque sa corde cassa à 400 mètres du sommet provoquant une chute mortelle. Hanté et fasciné depuis ce jour par l'Eiger, John Harlin III, qui n'avait que neuf ans lors de cet accident, revient sur les lieux de son enfance et confie : "Il y a de nombreuses ascensions que j'ai voulu effectuer, mais l'Eiger est l'unique sommet où je pressentais qu'il fallait le vaincre par sa paroi nord". Il s'est donc préparé à affronter ses démons intérieurs et à honorer le souvenir de son père dans une escalade qui dépasse le simple exploit physique. Le cadre splendide de cette aventure rend magnifique la rencontre entre un homme et les Alpes.

CRITIQUES :

Le Figaroscope
- La rédaction

Le cadre de cette aventure rend magnifique la rencontre entre un homme et les Alpes.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: [Cinéma] Sur la toile ...   Ven 13 Juin - 8:02

Nounouch a écrit:
mdrrr mdrrr mdrrr mdrrr mdrrr mdrrr mdrrr mdrrr mdrrr
Date de sortie : 11 Juin 2008
Avec Thierry Roland, Jean-Marc Ferreri
Film français.
Genre : Documentaire
Durée : 2h.
Année de production : 2008
Distribué par CielEcran



La victoire de la France contre le Brésil lors de la Coupe du monde de football en 1998, revue dix ans après et commentée par Thierry Roland et Jean-Marc Ferreri.



czaqw czaqw czaqw czaqw czaqw czaqw czaqw czaqw czaqw czaqw czaqw czaqw


loool loool loool loool loool loool loool loool loool loool loool

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: [Cinéma] Sur la toile ...   Ven 13 Juin - 14:35

Nounouch a écrit:
Date de sortie : 11 Juin 2008
Réalisé par Pierre Marcel
Avec Eric Tabarly
Film français.
Genre : Documentaire
Durée : 1h 30min.
Année de production : 2008
Distribué par Pathé Distribution


"On souhaite s'approcher de ceux que l'on admire, pour les écouter, les connaître. Mais ces hommes-là ne racontent pas leur histoire, ils la vivent. Rencontrer Eric est déconcertant. Un homme de discrétion et d'humilité. Une présence, imposante. Des mots simples et un humour pudique. Je regrette de ne pas l'avoir mieux connu. Mais si je l'avais connu davantage, en aurais-je su beaucoup plus ?
Parrainé par l'Association Eric Tabarly, le film de Pierre Marcel évoque le parcours hors norme du marin et son extrême sensibilité. S'appuyant sur une documentation unique d'archives radiophoniques et audiovisuelles, françaises et étrangères, professionnelles et amateurs, inédites pour la plupart, le documentaire nous fait revivre les courses au large, les arrivées discrètes ou triomphales, en solitaire ou en équipage, au long des trente cinq années de suprématie des Pen Duick sur toutes les mers du monde.
Tabarly : la symbiose parfaite entre un homme, un bateau et la mer. Si Tabarly ne voulait pas être un homme à messages, il demeure pour toujours exemplaire. Jacques Perrin, producteur."

CRITIQUES :

Le Figaroscope
- Emmanuèle Frois

C'est une véritable traversée à laquelle on prend part. (...) La grande force du documentaire de Pierre Marcel repose sur le style de la narration (...) la sobriété, la ligne pure du récit.

Ouest France
- La rédaction


Avec délicatesse et sensibilité, humour et finesse, de précieuses confidences sans jamais se défaire de l'immense retenue dans laquelle il [Eric Tabarly] aura toujours voulu abriter son existence.

Télérama
- Jérémie Couston

(...) le héros, c'est Eric [Tabarly], qui se raconte, la modestie en bandoulière, accompagné par le piano carillonnant de Yann Tiersen.

Le Monde
- Thomas Sotinel


Cet assemblage de séquences d'archives, tout à la gloire du navigateur breton, est aussi un voyage dans l'histoire des médias (...) [et] au brouillage des frontières entre publicité et information.


TéléCinéObs
- Jean-Philippe Gueran

Pierre Marcel ne réussit pas à percer le mystère de cet homme secret.


Première
- Julien Walter

On aimerait en savoir plus, mais Pierre Marcel laisse tout le monde sur le sable. Dommage ...

top de chez top yop
Je vais voir Sagan ce soir je vous dirai de quoi il en retourne ! ;);)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: [Cinéma] Sur la toile ...   Ven 13 Juin - 14:43

Petite Nounouch si besoin ton Giloulou prend le relais le temps que tu règles tes affaires! Je m' occupe de la presse de l' actualité et du cinoche ! Envoie-moi tes sources et je te le fais avec plaisir! J'ai terminé c'est la fin des exams ... angcal1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rinkin
J'ai peur de rien ...
J'ai peur de rien ...


Nombre de messages : 997
Age : 40
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: [Cinéma] Sur la toile ...   Jeu 19 Juin - 13:41

bonho On est jeudi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: La Personne aux deux personnes   Ven 20 Juin - 11:16


Gilles Gabriel, chanteur des 80's en plein come-back, est tué dans un accident de voiture causé par Jean-Christian Ranu, comptable à la COGIP. Mais Gilles Gabriel n'est pas totalement mort : son esprit bien vivant a atterri dans le corps de Ranu, qui ne comprend pas qui est cette personne qui parle dans sa tête. Gilles, lui, n'a aucun contrôle des mouvements de son hôte. Gilles et Ranu vont vite se rendre à l'évidence : ils n'ont rien en commun, sauf ce corps qu'ils vont devoir partager. C'était déjà compliqué chacun de leur côté... alors maintenant, à deux dans la même personne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Le Témoin amoureux   Ven 20 Juin - 11:18


Pour Tom, la vie est belle. Ses affaires marchent, il a d'excellents amis et aucune jeune femme ne lui résiste. Pourtant, malgré ses copains et ses flirts, Tom n'a qu'une seule meilleure amie : Hannah.
Lorsque Hannah part en voyage d'affaires pour six semaines en Ecosse, Tom se surprend à trouver sa vie bien vide. C'est décidé : quand Hannah rentrera, il la demandera en mariage.
Mais à son retour, Hannah lui annonce la grande nouvelle : elle est fiancée à un bel et riche Ecossais. Lorsque la jeune femme demande à Tom d'être son garçon d'honneur, celui-ci accepte, avec le secret espoir d'empêcher ce mariage et de la conquérir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Speed Racer   Ven 20 Juin - 11:19


Speed Racer est un as du volant, un fonceur instinctif et intrépide qui enchaîne les victoires. Né pour ce sport à haut risque, il n'y a connu qu'un seul rival : son propre frère, le légendaire Rex Racer, fauché en pleine gloire et dont il est aujourd'hui l'héritier.
Loyal à la firme de son père, Pops Racer, concepteur de sa puissante Mach 5, Speed a rejeté une alléchante proposition des Royalton Industries. Après s'être attiré par ce refus la haine du fanatique Royalton, Speed découvre que certaines des plus grandes courses américaines sont truquées par une poigné d'hommes d'affaires, manipulant les meilleurs pilotes pour booster leurs profits. Et puisque Speed refuse de courir sous ses couleurs, Royalton veillera à ce que la Mach 5 ne remporte plus une seule course...
Pour sauver l'entreprise familiale et sa carrière, Speed n'a d'autre issue que de battre Royalton à son propre jeu. Soutenu par sa famille et sa fidèle compagne Trixie, le pilote s'associe à un ancien rival, le mystérieux Racer X, pour remporter la course mythique qui coûta la vie à son frère : le terrifiant rallye "Crucible"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Sans Sarah rien ne va !   Ven 20 Juin - 11:20


Peter Bretter va de galère en galère... Non seulement, il n'arrive pas à percer comme musicien, mais sa petite amie Sarah Marshall, star du petit écran, vient de le larguer. Désespéré, il décide de se rendre à Hawaï pour se changer les idées. Mais une fois sur place, il est plongé en plein cauchemar : son ex est descendue dans le même hôtel que lui... accompagnée de son nouveau petit ami, chanteur de rock à succès.
Peter tentera de noyer son chagrin dans les cocktails et de se consoler auprès de Rachel, une ravissante employée de l'hôtel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Eldorado   Ven 20 Juin - 11:22


Yvan, dealer de voitures vintage, la quarantaine colérique, surprend le jeune Elie en train de le cambrioler. Pourtant, il ne lui casse pas la gueule. Au contraire, il se prend d'une étrange affection pour lui et accepte de le ramener chez ses parents au volant de sa vieille Chevrolet.
Commence alors le curieux voyage de deux bras cassés à travers à un pays magnifique, mais tout aussi déjanté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: La Troisième partie du monde   Ven 20 Juin - 11:23


Emma, une jeune femme mystérieuse, se découvre peu à peu un pouvoir étrange : à son contact, ses amants disparaissent.
François, astronome spécialisé dans l'étude du phénomène des trous noirs, rencontre Emma dans un aéroport. Il tombe aussitôt amoureux de cette jeune femme belle et fascinante. Une idylle se noue entre les deux jeunes gens. Mais au bout de quelques jours, François disparaît sans laisser de traces.
Avec l'aide de Michel, le frère de François, Emma cherche à percer le mystère de cette disparition - sans se douter qu'elle y est peut-être pour quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: La Nouvelle vie de Monsieur Horten   Ven 20 Juin - 11:24


Odd Horten parcourt la même ligne de chemin de fer depuis si longtemps qu'il a fini par s'installer dans une routine confortable. Mais, après 40 années de bons et loyaux services, l'heure de la retraite a sonné pour ce cheminot de 67 ans. Sa vie solitaire et bien rangée est bouleversée par plusieurs questions dérangeantes. Comment Horten a-t-il pu se laisser entraîner dans une situation aussi embarrassante alors qu'il devrait fêter sa retraite ? Aura-t-il un jour l'occasion de prendre l'avion ? Finira-t-il par vendre son bateau auquel il tient tant ? Comment s'est-il retrouvé en chaussures rouges à hauts talons ? Survivra-t-il à une virée nocturne avec un type aux yeux bandés au volant ? La seule certitude, c'est que Horten va au-devant d'aventures hors du commun et de rencontres insolites. Quitte à trouver sur sa route un nouveau chien et une femme aimée jadis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: La Capture   Ven 20 Juin - 11:28


Rose ne ment presque jamais. Elle a une élégance naturelle et une sincérité que peu de filles de 20 ans possèdent. Pourtant, ni ses amis ni son amoureux ne connaissent son lourd passé. Elle a très bien su le cacher, même si elle reste toujours hantée par la violence de son père. Elle vit avec son amoureux Nathan à Montréal.
Après deux ans d'absence, elle revient visiter sa mère et son frère Félix dans sa banlieue natale. Le contexte familial n'a pas changé. Leurs destins la préoccupent et elle décide donc d'intervenir dans leur vie.
Avec l'aide de deux garçons, Rose séquestre son père dans un appartement loué à cette fin. La jeune fille va essayer de le changer par la beauté. Mais la volonté implacable de Rose rencontre la résistance immuable du père. C'est donc Rose qui change et qui devient peu à peu le chef de famille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Roc & Canyon   Ven 20 Juin - 11:29


Dans le train qui les mène en colonie, des adolescents se jaugent du coin de l'oeil. Caché derrière un rideau de cheveux, Augustin garde obstinément son baladeur sur les oreilles. Plus délurées, Chloé et Marion ont déjà convié le grand et beau Gabriel à jouer aux cartes. Le soir, sous la tente, Marion confie à sa copine qu'elle pense sans arrêt à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: A Casa de Alice   Ven 20 Juin - 11:31



Alice, la quarantaine est manucure dans un salon de beauté. Elle vit dans la banlieue de Sao Paulo et partage un appartement avec sa mère Dona Jacira, son mari Lindomar, un chauffeur de taxi, et ses trois fils, Lucas, Edinho, et Junior.
A la maison Dona Jacira s'occupe du ménage. Elle lave, repasse, fait la cuisine et nettoie en écoutant son émission de radio préférée. Carlinhos Abranches, le présentateur de l'émission soulage la solitude de la vieille femme qui se rend compte qu'elle perd progressivement la vue.
Lucas, le fils aîné, conservateur invétéré, est à l'armée, et ambitionne de devenir lieutenant, afin de pouvoir adopter le comportement autoritaire de ses supérieurs. Lors de ses temps libres, il gagne secrètement un peu d'argent en passant du temps avec un homme âgé.
Edinho, le deuxième enfant, est le petit fils le plus tendre de Dona Jacira, ce qui ne l'empêche pas d'avoir droit à ses besoins et ses envies d'une nouvelle paire de baskets ou d'un walkman.
Junior, le plus jeune, est le plus fragile, et le plus proche d'Alice. Lucas est un adolescent-type, en manque d'affection et troublé par l'éveil de sa sexualité.
Après 20 ans de mariage, pas plus Lindomar qu'Alice n'espèrent se réconcilier. Le chauffeur de taxi garde le peu de ses pulsions sexuelles pour des aventures, de préférence avec des adolescentes. Alice fait semblant d'ignorer les infidélités de son mari.
Lorsque réapparaît Nilson, un ancien petit ami d'Alice, elle voit en lui la possibilité d'exaucer ses rêves de romantisme, et de changer sa vie sentimentale et ses finances. Une fois de plus, elle vit d'illusions qui ne la mèneront pas à grand-chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: La Dernière chasse   Ven 20 Juin - 11:32


En 1883, dans des paysages grandioses du Dakota, deux anciens compagnons font équipe dans une campagne de chasse aux bisons. Charley, au tempérament cruel, sadique et raciste s'oppose à Sandy, plus humain et sensible, qui tente sans cesse de calmer les instincts meurtriers de son associé. Tandis que l'un prend de plus en plus conscience que tuer des animaux équivaut à conduire les Indiens à la famine, l'autre massacre sans pitié une de leur famille en gardant pour lui la seule survivante. Cette dernière qui hait Charley se rapproche petit à petit de Sandy qui lui témoigne attention et tendresse. Dès lors, la rivalité des deux hommes ne fait que s'envenimer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...


Nombre de messages : 741
Age : 39
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: Re: [Cinéma] Sur la toile ...   Ven 20 Juin - 11:32

Plus de détails sur http://www.allocine.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Cinéma] Sur la toile ...   Aujourd'hui à 5:06

Revenir en haut Aller en bas
 
[Cinéma] Sur la toile ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Abri en toile cirée
» Une étoile va briller ce soir dans notre ciel, Lucky
» tissu ou toile metallique
» ma petite armée d'étoile de mer ( en photo)
» BILDIM / Impressions de vos photos sur Support Bois et Toile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doumie :: Au quotidien :: Loisirs-
Sauter vers: