Doumie

Au lieu d'un site, un forum pour partager...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Cinéma] Sur la toile ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: [Cinéma] Sur la toile ...   Sam 10 Mai - 6:45

IRON MAN

Justicier Marvel
Tony Stark, inventeur de génie, vendeur d'armes et playboy milliardaire est kidnappé en Afghanistan. Forcé par ses ravisseurs à fabriquer une arme redoutable, il construit en secret une armure hi-tech révolutionnaire qu'il utilise pour s'échapper.
Comprenant la puissance de cette armure, il décide de l'améliorer et de l'utiliser pour faire régner la justice et protéger les innocents.

Date de sortie : 30 Avril 2008
Réalisé par Jon Favreau
Avec Robert Downey Jr., Terrence Howard, Gwyneth Paltrow
Film américain.
Genre : Fantastique, Action
Durée : 2h 5min.
Année de production : 2008
Distribué par SND


CRITIQUES :


L'Ecran Fantastique
- Gilles Penso

Une mise en scène ultra-dynamique, un casting extraordinaire, des effets spéciaux hallucinants. (...) Iron Man est probablement le meilleur film de super-héros depuis Spider-Man 2.

TéléCinéObs
- Olivier Bonnard

Porté par la performance de Robert Downey Jr, illuminé par la présence de Gwyneth Paltrow, le film est sexy et marrant (...) Vivement la suite !

Paris Match
- Christine Haas

Avec un mélange de réalisme et d'humour, Jon Favreau transforme cette saga de la BD en péripétie cinématographique. Il orchestre un beau film (...) dont on attend la suite avec impatience.

Le Figaroscope
- Olivier Delcroix

Jon Favreau a su relever le défi. Robert Downey Jr. s'empare avec force et charisme du personnage. Les effets spéciaux, époustouflants, font le reste.


Ouest France
- La rédaction

Il [Jon Favreau] conduit son récit avec assurance puisque le scénario lui donne matière à jouer avec les ambiances et les atmosphères.

Télé 7 Jours
- Julien Barcilon

(...) l'atout maître de ce grand spectacle (...) repose sans conteste sur son acteur vedette, Robert Downey Jr. L'ex-enfant terrible d'Hollywood est aux superhéros ce que Johnny Depp est aux pirates (...)

Elle
- Florence Ben Sadoun

[On] entre de plein fouet dans ce film d'aventure et d'effets spéciaux et [on] en sort même avec le sourire. Enfin un film de superhéros qui prend le temps d'installer son personnage avant de lui faire accomplir les prouesses les plus stupéfiantes.


Libération
- Sébastien Delahaye
:
Iron Man, honnête divertissement, manque parfois de saveur (...) Le principal intérêt semble se trouver dans (...) les scènes d'action. Et là, le film se débrouille très correctement.

Télérama
- Jérémie Couston

Conscient de l'absence de méchant consistant, le réalisateur néglige les grands duels habituellement associés au genre et laisse le champ libre à ce cabotin de Robert Downey Jr. dont l'insolence et l'humour décalé suffisent à rendre le film savoureux.

Le Parisien

Barème AlloCiné :
Robert Downey Jr. (...) est souvent très drôle dans ce rôle pas immédiatement sympathique. Mais l'histoire, prévisible, manque de rythme et de suspense.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: CASH   Sam 10 Mai - 6:51


Un arnaqueur évite les agressifs. Et encore plus les agressifs armés.
Solal a oublié cette règle. Résultat, il est mort, assassiné par un mauvais perdant.
L'affaire aurait dû en rester là. Mais Solal a un frère : Cash. Et Cash a décidé de le venger. A sa manière. En élaborant une arnaque de haut vol.
Toutefois, l'adversaire est sur ses gardes. Et Cash et ses amis se sont peut-être attaqués à plus fort qu'eux... Dans ce genre d'opération, les alliances se font et se défont, les complices sont parfois des traîtres et les traîtres des complices. A la fin, une seule chose compte : qui est le pigeon ?

Date de sortie : 23 Avril 2008
Réalisé par Eric Besnard
Avec Jean Dujardin, Jean Reno, Valeria Golino Plus...
Film français.
Genre : Comédie, Policier
Durée : 1h 40min.
Année de production : 2007
Distribué par TFM Distribution

CRITIQUES :

Elle
- Anne Diatkine

Un polar haletant et grand public, sans violence excessive ni vulgarité pénible, [même si] on n'a rien compris à ce jeu où chacun est la dupe de l'autre.


Le Parisien
- Hubert Lizé et Alain Grasset

Reposant sur un scénario bien ficelé et une réalisation efficace, Cash réussit à tenir en haleine le spectateur jusqu'au dénouement final.


Le Figaroscope
- La rédaction

(...) Le film joue sur le leurre et les apparences pour confondre le spectateur. Mais le scénario astucieux manque un peu de virtuosité. Peut mieux faire !


Le Monde
- Thomas Sotinel

La complexité de la situation jure violemment avec la psychologie sommaire des personnages et surtout le peu d'effort mis dans la mise en scène [des] entreprises criminelles.


Télérama
- Guillemette Odicino

A l'exception d'une vente de charité cocasse et d'un face-à-face à peu près glamour sur un yacht, ce manège de pigeons, de chats et de souris n'est qu'un divertissement plaqué or, à l'image de son casting.

Première
- Matthieu Carratier

Le charme opère par instants, mais l'exercice de style en manque trop pour être totalement convaincant.


Libération
- La rédaction

Jean Dujardin et Jean Reno cabotinent chacun dans leur coin en attendant le gros chèque.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: DEUX JOURS A TUER   Sam 10 Mai - 6:56


Antoine Méliot, la quarantaine, a tout pour être heureux : une belle épouse, deux enfants adorables, des amis sur lesquels il peut compter à tout instant, une jolie demeure dans les Yvelines et de l'argent. Mais un jour, il décide de tout saboter en un week-end : son bonheur, sa famille, ses amis. Que s'est-il passé chez cet homme pour qu'il change si étrangement de comportement ?
Date de sortie : 30 Avril 2008
Réalisé par Jean Becker
Avec Albert Dupontel, Marie-Josée Croze, Pierre Vaneck Plus...
Film français.
Genre : Drame
Durée : 1h 25min.
Année de production : 2007
Distribué par Studio Canal

CRITIIQUES :

Paris Match
- Alain Spira

Quoi demander de mieux au cinéma qu'un film qui vous prend par le col et vous secoue de la première à la dernière image, en vous faisant faire le tour complet des montagnes russes des sentiments ?


Le Figaroscope
- Brigitte Baudin

(...) Un film sensible, poignant, bouleversant (...).


Le Parisien
- Pierre Vavasseur

Porté par l'interprétation sans fialle d'Albert Dupontel, (...) Deux jours à tuer est profondément humain, puissant et lumineusement émouvant.


Elle
- Anne Diatkine

Jean Becker tente un pari difficile car le spectateur n'est jamais en empathie avec le personnage qui occupe l'écran. Dommage que l'âpreté du thème soit servie par une mise en scène et des dialogues un peu plats.

Première
- Christophe Narbonne

Ce portrait brut de décoffrage inscrit enfin le cinéma de Becker dans la modernité (...). Le film ne convainc pourtant qu'à moitié. La fin déçoit par son évidence, (...) [et] la mécanique trop bien huilée (...) ne sonne pas toujours juste.


Le Monde
- Jacques Mandelbaum

L'écriture du film évente l'effet de surprise bien avant [le] moment fatidique, et (...) la nature [du] mystère est tel qu'on aurait mieux aimé ne pas le voir à ce point instrumentalisé.

Télérama
- Aurélien Ferenczi

On pourrait arguer que le personnage a plutôt raison sur le fond (...) et tort sur la forme (...). Mais c'est justement l'inverse que soutient Jean Becker au terme d'une manipulation éhontée (...)

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: 15 ANS ET DEMI   Sam 10 Mai - 6:59


Philippe Le Tallec, brillant scientifique vivant aux Etats-Unis depuis 15 ans, décide de rentrer en France s'occuper de sa fille Eglantine. Il espère profiter de cette occasion pour tisser des liens avec cette jeune fille et rattraper le temps perdu, mais elle a bien d'autres préoccupations que de passer du temps avec son père...
Le séjour s'annonce très différent de ce qu'il avait imaginé, et Philippe est totalement dépassé. Il va se résoudre à faire un improbable stage de rééducation pour pères en difficulté, animé par Jean-Maxence, un célèbre auteur de méthodes en tous genres...

Date de sortie : 30 Avril 2008
Réalisé par François Desagnat, Thomas Sorriaux
Avec Daniel Auteuil, Juliette Lamboley, François Damiens Plus...
Film français.
Genre : Comédie
Durée : 1h 37min.
Année de production : 2007
Distribué par Gaumont Distribution


Le Figaroscope
- La rédaction

Une petite fable gentillette sur les conflits de génération et les pères enfants confrontés à des enfants adultes... A méditer avec le sourire.

Le Monde
- Isabelle Regnier

Sans atteindre au sublime, loin de là, cette petite comédie se distingue par la manière concrète dont elle s'inscrit dans son époque. Daniel Auteuil est au mieux de lui-même.

Télérama
- La rédaction

Noyés dans les clichés sur l'adolescence et ses tourments, leurs [les réalisateurs] nouveaux gags ne changent pas la donne.


Elle
- Michel Palmiéri

C'est pitié de retrouver Daniel Auteuil dans cette sinistre pochade où la vulgarité le dispute à la bêtise. Les deux réalisateurs poursuivent leur entreprise décérébrante avec une constance qui impose le mépris.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: LES CHRONIQUES DE SPIDERWICK   Sam 10 Mai - 7:04



Après son divorce, Helen Grace a dû quitter New York avec ses jumeaux, Jared et Simon, et sa fille, Mallory, pour trouver refuge dans l'ancienne résidence de son grand-oncle, l'éminent naturaliste Arthur Spiderwick. Une nouvelle vie commence pour les Grace dans cette bâtisse isolée, un rien sinistre, où les trois enfants ne tardent pas à faire d'étranges rencontres. Après avoir mis à jour la cachette d'un espiègle farfadet, Jared découvre au grenier un somptueux ouvrage, rédigé par Arthur Spiderwick et orné d'illustrations d'animaux fantastiques de toutes espèces : Le Guide Arthur Spiderwick du monde merveilleux qui vous entoure. Bravant les avertissements solennels de son ancêtre, Jared ouvre le précieux livre, qui lui dévoile un univers merveilleux, peuplé de gobelins, de fées, de trolls, de sylphes délicats, d'oiseaux exotiques et de porcins voraces. Mais un ogre maléfique du nom de Mulgarath hante aussi ce Monde Invisible qu'il souhaite contrôler. Pour cela, il doit s'emparer du Guide. Prêt à tout pour parvenir à ses fins, le rusé Mulgarath tend un piège diabolique aux trois enfants, puis se lance avec sa meute hurlante à l'assaut de la Résidence...

Date de sortie : 16 Avril 2008
Réalisé par Mark Waters
Avec Freddie Highmore, Sarah Bolger, Mary-Louise Parker Plus...
Film américain.
Genre : Fantastique
Durée : 1h 37min.
Année de production : 2007
Film pour enfants à partir de 6 ans
Titre original : The Spiderwick Chronicles
Distribué par Paramount Pictures France

CRITIQUES :



Le Monde
- Isabelle Regnier

Plutôt bien mené par Mark Waters (...), ce conte de fées moderne, de facture relativement modeste, allie plaisamment un imaginaire emprunté à l'heroic fantasy avec la trame classique d'un roman d'apprentissage.


TéléCinéObs
- Bernard Achour

Si l'intrigue sent le déjà-vu, son traitement séduit par une violence certes très relative, mais inattendue dans un contexte aussi enfantin, (...) et on ressort tout content.

Le Parisien
- Philippe Lemaire

Le jeune Freddie Highmore est convaincant et les thèmes sous-jacents traités en finesse. Distrayant.

Ouest France
- La rédaction

Rien de très original dans un scénario qui recycle au premier degré, avec tout juste ici ou là un zeste de détachement ironisant, tous les ingrédients du genre.

Télérama
- Mathilde Blottière

Rythmé, inventif, drôle, le récit est boosté par des effets spéciaux de pointe. Le discours sur l'adolescence (...) est un peu moins convaincant.

Elle
- Héléna Villovitch

On nous a déjà fait le coup du vieux grimoire magique. N'empêche qu'on se laisse entraîner dans cette aventure. A noter le frimousse du jeune Freddie Highmore.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: HORTON   Sam 10 Mai - 7:07



Imaginatif et extravagant, Horton est un éléphant qui sait prendre la vie du bon côté. Lorsqu'il entend un appel au secours en provenance d'un tout petit grain de poussière flottant dans les airs, son sang ne fait qu'un tour : il est convaincu que même s'il ne peut pas la voir, il existe une forme de vie sur ce petit bout de rien.
Horton ne se trompe pas : c'est même une ville qui y est installée, Zouville, et cette cité et ses microscopiques habitants, les Zous, sont en grand danger ! Mais lorsque Horton répand la nouvelle auprès des autres animaux de la jungle de Nool, personne ne le croit. Certains menacent même de détruire le grain de poussière !
Horton décide alors de tout faire pour protéger ses nouveaux amis et si leur monde est minuscule, leurs aventures s'annoncent gigantesques...

Date de sortie : 02 Avril 2008
Réalisé par Jimmy Hayward, Steve Martino
Avec Dany Boon, Jim Carrey, Steve Carell
Film américain.
Durée : 1h 35min.
Année de production : 2008
Film pour enfants à partir de 3 ans
Titre original : Horton Hears a Who!
Distribué par Twentieth Century Fox France

CRITIQUES :

Le Parisien
- Catherine Balle

(...) Ce film au graphisme très réussi multiplie les gags autour de personnages très attachants.

Le Monde
- Jacques Mandelbaum

Un hymne typiquement américain à la pure fantaisie, et aux moyens qu'il convient d'adopter pour donner au plus grand nombre l'envie d'y croire. (...) aucun génie particulier, si ce n'est celui de gagner encore une fois le pari.

Elle
- Héléna Villovitch

Visuellement, c'est un bonheur de textures, de matières et de couleurs. Un petit bémol, cependant, concernant la vision de la femme, euh... de la femelle dans cette histoire.


Première
- Gérard Delorme

L'histoire de Horton l'éléphant est remarquable par sa capacité à transmettre des idées abstraites (...) avec des moyens purement visuels. L'arme secrète du film: ses interprètes (...), qui animent les personnages avec une vitalité exceptionnelle.


Le Figaroscope
- Emanuelle Frois

(...) Horton rempli malgré tout d'une joyeuse fantaisie, s'adresse particulièrement aux petits qui seront attirés par cet éléphant au coeur tendre comme de la pâte à modeler.

Cahiers du Cinéma
- Hervé Aubron

D'un monde à l'autre, le film joue d'une confusion inusitée entre les figures du montage alterné et du champ-contrechamp. Le va-et-vient, à se prolonger, finit toutefois par devenir mécanique.


Télérama
- La rédaction

(...) fable mollassonne censée initier nos enfants à l'infiniment grand et à l'infiniment petit (...)

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: LE GRAND ALIBI   Sam 10 Mai - 7:11



Pierre Collier est mort... Assassiné chez le sénateur Henri Pages au cours d'un week-end de villégiature.
Sa femme, Claire, est la coupable désignée. Elle a été arrêtée un revolver à la main à côté de la victime. Sans doute a-t-elle des raisons d'avoir voulu se venger de son mari volage.
Pourtant, les apparences peuvent être trompeuses. L'arme n'est pas celle du crime, et chaque invité devient un suspect potentiel. Esther la maîtresse de Pierre, Léa son amour de jeunesse humiliée, Philippe son rival. Et pourquoi pas le sénateur en personne, passionné par les armes à feu ?
Une affaire complexe à résoudre pour le lieutenant Grange, surtout lorsqu'un deuxième meurtre la fait rebondir...

Date de sortie : 30 Avril 2008
Réalisé par Pascal Bonitzer
Avec Miou-Miou, Lambert Wilson, Valeria Bruni Tedeschi
Film français.
Genre : Thriller
Durée : 1h 33min.
Année de production : 2007
Distribué par UGC

CRITIQUES :


Le Monde
- Thomas Sotinel

Avec le concours d'un ensemble d'acteurs dont l'entrain fait plaisir à voir, (...) Bonitzer manie [la classique mécanique policière] avec sûreté, baladant le spectateur tout en respectant les règles du jeu.

Elle
- Héléna Villovitch

Il y aura des surprises et des rebondissements, de l'humour et des retournements, tant dans l'action que dans le casting. Signalons un Mathieu Demy particulièrement pétillant (...).


Télérama
- Louis Guichard

Il manque une nécessité, une obsession dans ce petit théâtre aigrelet et coupé du monde - il y a plutôt des marottes, un savoir-faire, du bon goût.

Ouest France
- La rédaction

(...) On pourra trouver un peu trop sage et appliquée son adaptation. La critique sociale à laquelle il se livre sur une troupe de nantis pourrait aussi le rapprocher d'un Claude Chabrol, mais là encore la comparaison n'est pas en sa faveur.


Première
- Didier Roth-Bettoni

Pascal Bonitzer (...) a tendance a pointer en priorité les mesquineries et les bassesses humaines. Le jeu des ambitions et des jalousies ici à l'oeuvre s'y prêtent bien, faisant de ce grand alibi une comédie certes un peu vaine mais vraiment cruelle.

20 Minutes
- Caroline Vié

Au charme suranné des petits meurtres britanniques, Pascal Bonitzer a préféré un univers parisien à mi-chemin entre " Au théâtre ce soir " et " Faites entrer l'accusé ". Si au moins on ressortait du film avec l'envie de relire les livres de la grande dame anglaise...

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: DISCO   Sam 10 Mai - 7:14



Endetté jusqu'au cou dans une affaire de water bed, Didier Travolta, 40 ans, vit au Havre dans le quartier populaire du Grand Large chez sa maman : Madame Graindorge. Il reçoit une lettre de la mère de son fils Brian, 8 ans, qui vit en Angleterre, lui signifiant qu'il ne pourra pas recevoir le petit cette année s'il n'est pas capable de lui payer des vacances, des vraies vacances, c'est à dire loin des Docks, des PMU et des grandes surfaces.
Jean-François Jackson et son associée "La Baronne" viennent de réouvrir le mythique Gin Fizz et de fonder la "Gin Fizz Academy" afin de relancer ce qui fit sa légende, les concours de danse Disco.
Le premier prix : un voyage de deux semaines pour deux personnes en Australie, au pays des kangourous. Didier Travolta décide alors de rechausser les boots et de reformer son trio de danse, celui qui faisait mal dans les années 80 dans la région du Havre : les BEE KINGS.
Le disco est de retour !
Après avoir retrouvé et décidé ses anciens partenaires, Neuneuil, vendeur chez Darty et Walter, grutier-docker syndicaliste, de reprendre pour la bonne cause le chemin du Dance Floor, Didier Travolta se lance à fond dans l'aventure. Mais les années ont passé. Les BEE KINGS sont rouillés.
Son passeport pour le succès s'appelle France Navarre de retour de New York, professeur de danse classique.

Date de sortie : 02 Avril 2008
Réalisé par Fabien Onteniente
Avec Franck Dubosc, Emmanuelle Béart, Gérard Depardieu
Film français.
Genre : Comédie
Durée : 1h 43min.
Année de production : 2008
Distribué par Studio Canal

CRITIQUES :


Libération
- Eric Loret

Loin de la beaufitude à laquelle son nom est associé, Onteniente se révèle moins réellement comique que tragique contrarié, lunatique résigné.

Paris Match
- Alain Spira

Seuls Darty et Buffalo Grill jouent bien leur rôle dans ce jeu de dupes démagogique. Heuresuement, il y a la musique qui nous replonge dans une nostalgie colorée.

Première
- Jean-Baptiste Drouet

[Fabien Onteniente] renforce l'ensemble avec la nostalgie standard des années disco, une pluie de bons sentiments et des placements de produits qui parlent au plus grand nombre. Ajoutez le fédérateur Dubosc, et vous obtenez une comédie formatée pour cartonner !

Ouest France
- La rédaction

Ici une démarche très primaire reste toujours celle de la farce. Convenue, épaisse et lourdingue. Des personnages pantins, des plaisanteries éculées, des visions simplistes. Et des interprètes en pleine caricature (...).

Télérama
- Louis Guichard

Sans rythme ni progression, le film bâcle ses numéros de danse, et même ceux qui sont supposés être bâclés.


Elle
- Françoise Delbecq

Pourquoi faire rimer nostalgie avec moquerie ? En taillant des costards (...) à tous les gens qui s'y intéressent même des années plus tard, [Fabien Onteniente] ôte ses lettres de noblesse au genre qu'il semble défendre: le genre populaire.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: 27 ROBES   Sam 10 Mai - 7:18



Jane a toujours été plus douée pour prendre soin du bonheur des autres que du sien. Toute sa vie, elle s'est évertuée à rendre ses proches heureux, et les 27 robes de demoiselle d'honneur qui remplissent son armoire sont autant de preuves de son dévouement.
Lors d'une soirée mémorable, Jane parvient à faire la navette entre deux réceptions de mariage, l'une à Manhattan, l'autre à Brooklyn, sous les yeux ébahis de Kevin, un journaliste qui réalise que l'histoire de cette accro aux mariages pourrait lui apporter la gloire qu'il espère tant.
Pour compliquer les choses, la vie parfaitement réglée de Jane est bouleversée par l'arrivée de sa petite soeur, Tess. George, le patron de Jane, tombe très vite sous le charme de Tess, et cette dernière demande tout naturellement à sa soeur d'organiser leur mariage. Mais cette fois, les choses se compliquent, car Jane est elle-même secrètement amoureuse de George...

Date de sortie : 23 Avril 2008
Réalisé par Anne Fletcher
Avec Katherine Heigl, Edward Burns, James Marsden
Film américain.
Genre : Comédie
Durée : 1h 40min.
Année de production : 2007
Titre original : 27 Dresses
Distribué par Twentieth Century Fox France

CRITIQUES :



TéléCinéObs
- Xavier Leherpeur

(...) Mais cette comédie américaine fonctionne, sans autre ambition que de distraire et de nous attendrir à coups de bons sentiments.


Le Parisien
- Alain Grasset

Sur des dialogues pétillants, ce film sans prétention bourré de situations drôles et justes est à voir de préférence entre copines célibataires.

Première
- Matthieu Carratier

Katherine Heigl, de tous les plans, (...) livre une performance imparable qui devrait aisément la consacrer nouvelle reine de la "rom-com".

Télérama
- La rédaction

(...) la comédie sentimentale américaine de saison, aussi imprévisible, mais pas moins savoureuse qu'une pièce montée industrielle. A consommer avec modération.

Le Figaroscope
- La rédaction

Gentiment bêta.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: BIENVENUE CHEZ LES CH'TIS   Sam 10 Mai - 7:22


Philippe Abrams est directeur de la poste de Salon-de-Provence. Il est marié à Julie, dont le caractère dépressif lui rend la vie impossible. Pour lui faire plaisir, Philippe fraude afin d'obtenir une mutation sur la Côte d'Azur. Mais il est démasqué: il sera muté à Bergues, petite ville du Nord.
Pour les Abrams, sudistes pleins de préjugés, le Nord c'est l'horreur, une région glacée, peuplée d'êtres rustres, éructant un langage incompréhensible, le "cheutimi". Philippe ira seul. A sa grande surprise, il découvre un endroit charmant, une équipe chaleureuse, des gens accueillants, et se fait un ami : Antoine, le facteur et le carillonneur du village, à la mère possessive et aux amours contrariées. Quand Philippe revient à Salon, Julie refuse de croire qu'il se plait dans le Nord. Elle pense même qu'il lui ment pour la ménager. Pour la satisfaire et se simplifier la vie, Philippe lui fait croire qu'en effet, il vit un enfer à Bergues. Dès lors, sa vie s'enfonce dans un mensonge confortable...

Date pré sortie : 20 Février 2008
Date de sortie : 27 Février 2008
Réalisé par Dany Boon, Christopher Robba
Avec Kad Merad, Dany Boon, Zoé Félix
Film français.
Genre : Comédie
Durée : 1h 46min.
Année de production : 2007
Film pour enfants à partir de 6 ans
Distribué par Pathé Distribution

CRITIQUES :



Le Parisien
- Pierre Vavasseur

Bien écrit, excellement joué (...) il y a longtemps qu'on n'avait pas autant ri ni été aussi ému par des choses simples et des amitiés vraies.

Elle
- Héhéna Villovitch

Blagues récurrentes, calembours douteux et héros hyper typés évoquent un "Astérix dans le Nord-Pas-de-Calais" plutôt sympa (...).

TéléCinéObs
- Nicolas Schaller

Catégorie futur prime-time de TF1, Bienvenue chez les Ch'tis fait figure de comédie honnête et plutôt efficace.

Télérama
- Cécile Mury

(...) Dany Boon (...) insuffle suffisamment d'humanité et de tendresse à ses personnages pour rendre ces clichés digestes, voire savoureux.

Première
- Christophe Narbonne

Au début (très réussi), Boon enchaîne les situations grotesques (...), épingle les préjugés (...) et met en valeur les comédiens (...). Mais très vite (...) la tension dramatique et les effets comiques retombent (...), soulignant les limites d'un script répétitif.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: JACKPOT   Sam 10 Mai - 7:26



Joy vient de se faire larguer. Jack vient de se faire virer. Ils ne se connaissent pas mais, après une nuit de folie à Las Vegas, la ville de tous les possibles... ils se réveillent... mariés. Ils sont d'accord pour se séparer à l'amiable... mais tout change quand Jack gagne 3 millions de dollars aux machines à sous avec une pièce prêtée par Joy. Pour garder le jackpot, chacun va alors tenter de se rendre insupportable pour dégouter l'autre et le pousser au divorce.

Date de sortie : 07 Mai 2008
Réalisé par Tom Vaughan
Avec Cameron Diaz, Ashton Kutcher, Rob Corddry
Film américain.
Genre : Comédie, Romance
Durée : 1h 40min.
Année de production : 2008
Titre original : What Happens in Vegas
Distribué par Twentieth Century Fox France

CRITIQUES :

Le Monde
- Thomas Sotinel

Dans le grand marasme de la comédie sentimentale américaine, Jackpot s'élève un peu au-dessus du lot, grâce à Ashton Kutcher et Cameron Diaz.


Le Parisien
- Guilaume Sérina

Jackpot est un divertissement qu'il faut prendre comme tel, ni plus, ni moins. Les clichés s'enchaînent jusqu'à une fin prévisible, mais on sourit, et on rit même, sans s'ennuyer.


Elle
- Héléna Villovitch

Disons-le tout net. L'intrigue est invraisemblable, les personnages sont impossibles, le script se révèle truffé de répliques même pas à la limite du scabreux... et pourtant, on s'amuse pas mal !


Télérama
- La rédaction

Faute de vivacité dans l'écriture et la mise en scène, c'est une comédie pataude.


Ouest France
- La rédaction

(...) un désolant nanar promis à rejoindre la longue liste des inepties produites en série par l'industrie hollywoodienne.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: LES AVENTURES DE IMPY LE DINOSAURE   Sam 10 Mai - 7:30


Horatio Tibberton, fantasque scientifique et zoologue, vit et travaille sur la petite île volcanique de Titiwou. Il donne des cours de langues à Tim, son fils adoptif ainsi qu'à une bande de joyeuses créatures : Ping le pingouin, Monty le varan, Shoe le pélican et Solomon le morse. Peg la truie est la maîtresse de maison et s'occupe de tout ce petit monde qui vit heureux sur cette île paisible.
Un jour, un iceberg s'échoue sur la plage et oh ! surprise, il contient un oeuf préhistorique congelé duquel émerge une étrange créature verte : Impy, un petit dinosaure de l'âge de glace. Le roi Pumponell, apprenant la nouvelle en son pays, décide de pourchasser Impy le petit dinosaure pour l'ajouter à ses trophées. La vie tranquille des habitants de Titiwou est alors à jamais perturbée...

Date de sortie : 07 Mai 2008
Réalisé par Holger Tappe, Reinhard Klooss
Avec Roger Carel, Valentin Maupin, Pierre-François Pistorio
Film allemand.
Genre : Animation
Durée : 1h 16min.
Année de production : 2007
Film pour enfants à partir de 3 ans
Distribué par Océan Films

CRITIQUES :

Le Monde
- Jacques Mandelbaum

Adapté d'un classique de la littérature enfantine allemande, Impy pêche par la lourdeur du récit et la laideur du trait.


Télérama
- La rédaction

Un peu mièvres mais plutôt gentillettes, "Les Aventures de Impy le dinosaure" (...) L'animation est plutôt réussie.


Le Parisien
- Renaud Baronian

Doté d'un graphisme en 3D pas très réussi, le film s'avère tout de même assez plaisant au final, grâce à son rythme nerveux et son univers un peu zinzin.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: TU PEUX GARDER UN SECRET   Sam 10 Mai - 7:33



Mais que s'est-il passé dans la tête de Delphine pour qu'un soir elle ose affirmer devant deux de ses collègues qu'elle a une liaison avec son patron ?
En 24 heures, la rumeur fait le tour de la boîte. Elle s'est mise dans une situation intenable. D'autant plus que le patron, bel homme, marié, père de famille, n'a jamais entendu parler d'elle... Qui plus est, il vit déjà, en secret, une liaison torride avec une maîtresse flamboyante !
Si la rumeur lui parvient, elle va inévitablement se faire virer... Pour se sortir de ce mauvais pas, Delphine fait appel à ses deux meilleures amies, Cathy et Manon, qui vont mettre au point avec elle des stratagèmes plus fantaisistes et extravagants les uns que les autres. Quiproquos, malentendus et méprises se succèdent sur un rythme effréné pour voir peu à peu Delphine se métamorphoser, perdre son incorrigible maladresse et contre toute attente trouver enfin l'âme soeur...

Date de sortie : 07 Mai 2008
Réalisé par Alexandre Arcady
Avec Juliette Arnaud, Christine Anglio, Corinne Puget
Film français.
Genre : Comédie, Romance
Durée : 1h 46min.
Année de production : 2007
Distribué par Wild Bunch Distribution

CRITIQUES :

Le Figaroscope
- La rédaction

Un petit vaudeville où chacun retrouve ses marques (...). Léger et anodin.

Télérama
- La rédaction

Le tout donne l'impression persistante de subir un téléfilm poussif et grossier de TF1.

Le Parisien
- Charlotte Moreau

On n'aurait pas pardonné cette paresseuse pochade à grand monde. (...) Leur [les trois actrices] seul abattage réussit à transformer le naufrage en sympathique déroute.


Le Monde
- Jean-Luc Douin

Bête et poussif.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: BATAILLE A SEATTLE   Sam 10 Mai - 7:37



En 1999, de gigantesques manifestations se sont opposées à la tenue de la conférence de la toute-puissante Organisation Mondiale du Commerce à Seattle. Jamais l'opposition n'avait été aussi forte, aussi frontale et aussi violente...
Bataille à Seattle nous plonge au coeur de ces événements à travers le point de vue de plusieurs personnes, manifestants, policiers, délégués de l'OMC, médecins. Ces cinq jours qui ébranlèrent le monde et marquèrent spectaculairement la naissance d'un altermondialisme planétaire livrent enfin leurs secrets et leurs enjeux...

Date de sortie : 07 Mai 2008
Réalisé par Stuart Townsend
Avec Charlize Theron, Andre Benjamin, Martin Henderson
Film américain.
Genre : Action
Durée : 1h 40min.
Année de production : 2007
Titre original : Battle in Seattle
Distribué par Metropolitan FilmExport

CRITIQUES :


Première
- Véronique Le Bris

(...) un premier film étonnament équilibré tout en étant engagé. Il mêle plusieurs histoires personnelles (...) et révèle (...) une pléiade de jeunes acteurs vraiment convaincants (...)


Le Figaroscope
- La rédaction

On n'évite hélas pas la caricature et le parti pris dans ce qui aurait pu être un docu-fiction plus nuancé.


Ouest France
- La rédaction

(...) il y a de la convention jusqu'à la caricature dans un méli-mélo de situations archi-prévisibles.(...) un propos plein de bonnes intentions, et qui malgré tout ne manque pas d'efficacité.


Le Monde
- Thomas Sotinel

Grâce à l'utilisation de bandes d'actualité, le film retrouve parfois l'intensité des combats de rue. Mais ses efforts pédagogiques (...) sont de toute façon ruinés par la banalité confondante de ses tentatives d'évasion en direction de la fiction.

Télérama
- Pierre Murat

Stuart Townsend est comédien. Plutôt bon (...) C'est aussi, visiblement, le mec le plus généreux qui soit (...) Bref, il est adorable... Adorable, mais clichetonneux.

Elle
- Philippe Trétiack

Si l'on voit le monde comme un champ de bataille où s'ébattent méchants nantis d'un côté et victimes gonflées d'idéal de l'autre, alors, oui, on aimera ce navet. Car c'en est un.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: GAL   Sam 10 Mai - 7:40



Espagne, années 80 : le pays est meurtri quotidiennement par les attentats de l'ETA, mouvement séparatiste basque, auxquels répond la violence du GAL, Groupe Antiterroriste de Libération. Manuel Mallo et Marta Castillo, journalistes d'un quotidien national, sont contactés par une taupe qui dit pouvoir leur amener la preuve des liens unissant le GAL à de hauts responsables du gouvernement espagnol. De quoi provoquer le scandale du siècle, à condition d'être prêt à risquer sa vie pour l'info...

Date de sortie : 07 Mai 2008
Réalisé par Miguel Courtois
Avec José Garcia, Natalia Verbeke, Bernard Le Coq
Film espagnol.
Genre : Drame, Policier
Durée : 1h 45min.
Année de production : 2006
Titre original : Gal
Distribué par EuropaCorp Distribution

CRITIQUES :


Le Figaroscope
- Brigitte Baudin

Ce passionnant thriller politique sur le pouvoir, l'argent, la pcorruption, repose sur des faits bien réels mais mal connus.

Paris Match
- Alain Spira

Faute d'être une réussite cinématographique, "GAL" a au moins le mérite d'offrir un bon intérêt pédagogique.


Ouest France
- La rédaction

(...) un scénario bien mal bâti. (...) des chutes de rythme et de tension dommageables pour l'intérêt que l'on peut porter à l'intrigue, secouée par une bande-son parfois incongrue.


TéléCinéObs
- Bernard Achour

Par la faute (...) d'une construction chaotique, il faut se contenter d'un polar au demeurant efficace, (...) mais très en deçà du brûlot attendu et revendiqué.

Télérama
- La rédaction

L'histoire d'amour très maladroite entre deux super-journalistes (...) ne contrebalance pas l'enquête alambiquée qu'ils mènent (...)

Première
- Didier Roth-Bettoni

Ce sujet politique et polémique nécessite un long doigté dont est loin de faire preuve Miguel Courtois.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: TEETH   Sam 10 Mai - 7:43



Dawn est une adolescente qui essaie tant bien que mal de contenir sa sexualité naissante en étant une des membres les plus actives du club de chasteté de son lycée. Etrangère à son propre corps, la prude découvre que son vagin a la particularité d'avoir des dents...


Date de sortie : 07 Mai 2008
Réalisé par Mitchell Lichtenstein
Avec Jess Weixler, Hale Appleman, Josh Pais
Film américain.
Genre : Comédie, Epouvante-horreur
Durée : 1h 36min.
Année de production : 2007
Interdit aux moins de 12 ans
Distribué par TFM Distribution

CRITIQUES :


Première
- Stéphanie Lamome

Une satire incisive du puritanisme américain, dont l'hypocrisie obscurantiste apparaît comme le seul véritable danger. Attention, ça risque de vous la couper !

Paris Match
- Christine Haas

Avec humour, il [Mitchell Lichtenstein] renverse la dynamique habituelle des films d'horreur pour en faire un fantasme de revanche féminine.

TéléCinéObs
- Nicolas Schaller

Teeth est une drôle de série B, un poil gore et finalement très morale, où seuls les mâles qui pensent à mal se font émasculer. Peine à jouir, s'abstenir.

Ouest France
- La rédaction

Le scénario d'un goût parfois douteux n'est pas très consistant. Juste de quoi nourrir une petite série B horrifique et humorisante.


Télérama
- Jérémie Couston

Stylistiquement, on baigne dans l'élégant cocon du cinéma indépendant américain, mais les scènes de violence sexuelle sont aussi dérangeantes que les lents travellings dans les rues de cette banlieue du Middle West surplombée par deux réacteurs nucléaires...


Elle
- Philippe Trétiack

L'ensemble est assez ridicule, mais la scène du gynéco rassurant sa patiente (...) est tordante. Pince-sans-rire, s'abstenir.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: WONDERFUL TOWN   Sam 10 Mai - 7:46


Date de sortie : 07 Mai 2008
Réalisé par Aditya Assarat
Avec Anchalee Saisoontorn, Ton Supphasit Kansen, Dul Yaambunying
Film thaïlandais.
Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h 32min.
Année de production : 2007
Distribué par Memento Films

Dans la petite ville de Takua Pa, au sud de la Thaïlande, Ton, un jeune architecte, a été chargé de surveiller les travaux de reconstruction d'une chaîne hôtelière, au bord de la plage récemment ravagée par le tsunami. Dès son arrivée de Bangkok, il choisit, dans l'arrière-pays, un hôtel modeste, tenu par Na, une jeune femme discrète, au charme délicat. Peu à peu, elle et lui vont tisser des liens de tendresse et vivre un amour empreint de pudeur et de retenue. Mais cela ne va pas être du goût de tout le monde, et du frère de Na en particulier, un voyou paresseux, père d'un jeune enfant dont la jeune femme s'occupe avec dévouement.

CRITIQUES :


Paris Match
- Christine Haas

La guitare mélancolique, la palette délavée, les dialogues minimalistes, l'ambiance méditative reflètent l'état d'esprit d'une population émotionnellement figée qui tente de se reconstruire.


Ouest France
- La rédaction

Un beau sujet traité avec délicatesse et tact, en pointillés. Pour effleurer les choses, plutôt que les marteler.

Télérama
- Louis Guichard

Ce trait subtilement romanesque est le reflet d'une remarquable unité harmonique, maintenue d'un bout à l'autre du film.

TéléCinéObs
- Bernard Achour

On ne voit aucune image du tsunami (...), mais son écho hante chaque seconde de ce film sobrement déchirant (...) Ou quand la colère de la nature se transforme en séisme humain.

Elle
- Philippe Trétiack

Le beau film d'Aditya Assarat narre l'idylle maladroite d'un architecte et d'une tenancière d'hôtel sans clients. Envoûtant.

Première
- Julien Welter

Dommage que la conclusion en rajoute (...) dans ce premier film pourtant sobre.


Le Figaroscope
- La rédaction

Roméo et Juliette dans l'après-tsunami ou comment le bouleversement peut succéder à la catastrophe. Une parabole à méditer.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: AGNUS DEI   Sam 10 Mai - 7:49


Date de sortie : 07 Mai 2008
Réalisé par Lucia Cedron
Avec Leonora Balcarce, Mercedes Morán, Jorge Marrale
Film français, argentin.
Genre : Drame
Durée : 1h 30min.
Année de production : 2007
Distribué par Ad Vitam

En 2002, en pleine crise économique argentine, Arturo, un vétérinaire de 77 ans, est enlevé à Buenos Aires. Guillermina, sa petite-fille de 30 ans, est contactée par les ravisseurs. Pour faire face à la situation et obtenir la libération de son grand-père, elle est contrainte de faire appel à sa mère Teresa, fille d'Arturo. Celle-ci vit toujours en France où elle a dû s'exiler avec sa fillette en 1978, après la mort de son mari. Ce retour en Argentine, sous la contrainte des événements, pèse à Teresa en constante contradiction avec sa terre natale.
Alors que mère et fille cherchent l'argent nécessaire au paiement de la rançon, des faits tragiques survenus dans le passé trouvent, peu à peu, un écho dans le présent.

CRITIQUES :


Le Figaroscope
- La rédaction

Pour son premier film, Lucia Cedron met des habits neufs au cinéma politique, en mêlant habilement présent et passé, avec un sens efficace du suspens.


Elle
- Françoise Delbecq

On regarde ce film comme une enquête, un drame psychologique. Le travail de "reconnaissance" entre les deux femmes est fort bien traité et suscite une véritable empathie (...).


Première
- Isabelle Danel

Malgré quelques maladresses de forme, Agnus Dei parvient à reconstituer la complexité des liens et des forces en présence. [Une] tragédie qui touche à l'universel.


Télérama
- Mathilde Blottière

Maladroit quand elle [Lucia Cedron] le martèle, avec des séquences inutiles sacrifiant au pathos, Agnus Dei émeut lorsqu'il valorise le jeu de ses deux remarquables actrices.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: DRILLBIT TAYLOR : GARDE DU CORPS   Sam 10 Mai - 7:51


Date de sortie : 07 Mai 2008
Réalisé par Steven Brill
Avec Owen Wilson, Troy Gentile, Josh Peck
Film américain.
Genre : Comédie
Durée : 1h 42min.
Année de production : 2008
Titre original : Drillbit Taylor
Distribué par Paramount Pictures France
Alors qu'ils pensaient avoir engagé un garde du corps à bas prix, pour les protéger dans leur nouveau lycée, Filkins, Ronnie et Ryan vont découvrir à quel point les apparences peuvent être trompeuses.

CRITIQUE :


Télérama
- La rédaction

Dialogues tout juste drôles, gags foireux, absence de rythme : le premier faux pas de l'écurie Judd Apatow (...)

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: SI LOIN   Sam 10 Mai - 7:53


Date de sortie : 07 Mai 2008
Réalisé par Tania Hermida
Avec Pancho Aguirre, Tania Martinez, Fausto Miño
Film équatorien.
Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h 32min.
Année de production : 2006
Titre original : Qué tan lejos
Distribué par Medula Films
Esperanza (Espoir), une jeune touriste espagnole en quête d'aventure rencontre Teresa, une étudiante équatorienne au coeur brisé se faisant surnommer Tristeza (Tristesse). Elles partageront toutes les deux un voyage à travers l'Equateur.
En auto-stop, au coeur d'une grève nationale, seules ou accompagnées, les deux femmes entreprendront un périple hors du commun. Pleine de péripéties et de rencontres pittoresques, cette traversée leur fera découvrir un pays de contrastes et de surprises. Et au delà de leur attentes, entre les Andes et la mer, c'est un autre monde qu'elles vont découvrir...

CRITIQUES :



TéléCinéObs
- Francois Forestier

Une rareté, donc. Mais aussi une très jolie réussite : (...) Si loin est une formidable leçon d'amitié.

Le Figaroscope
- La rédaction

Un magnifique voyage au coeur des Andes au seuil du Pacifique.

Télérama
- Pierre Murat

On les [les deux héroïnes] suit, donc, sans déplaisir, même si on les quitte sans grand regret...

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: J'AIMERAIS PARTAGER LE PRINTEMPS AVEC QUELQU'UN   Sam 10 Mai - 7:56



Date de sortie : 07 Mai 2008
Réalisé par Joseph Morder
Avec Joseph Morder, Alain Cavalier, Stanislav Dorochenkov
Film français.
Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h 25min.
Année de production : 2007
Distribué par Baba Yaga Distribution

"A la demande du Festival Pocket Films, j'entreprends le tournage d'un journal filmé avec téléphone portable caméra. La période du tournage entre février et mai 2007 voit se dérouler plusieurs évènements : des dates anniversaires importantes, le récent emménagement dans un nouvel appartement, des voyages, la vente de l'appartement familial, la campagne des élections présidentielles, la rencontre avec Sacha. Et pourtant la grande question que pose ce projet est la découverte de ce qui peut devenir un nouveau langage cinématographique." Joseph Morder

CRITIQUES :



Télérama
- Mathilde Blottière

Drôle d'expérience que cette plongée fiévreuse et maladroite dans l'intimité d'une personne.

Première
- Didier Roth-Bettoni

Le tout est réuni de façon joyeuse, souvent mélancolique (...), parfois colérique (...), dans ce récit généreux qu'il serait dommage de réduire à un gadget.


Le Monde
- Isabelle Regnier

Tourné avec un téléphone portable, ce journal intime retrace, avec intelligence et humour, l'année 2007.

Libération
- Gérard Lefort

J'aimerais... est un fragment de discours amoureux, mais lui-même diffracté (...) Morder a cette liberté et cette belle fantaisie de laisser-aller.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: MOI QUI AI SERVI LE ROI D'ANGLETERRE   Sam 10 Mai - 7:59


Date de sortie : 07 Mai 2008
Réalisé par Jiri Menzel
Avec Ivan Barnev, Oldrich Kaiser, Julia Jentsch
Film tchèque.
Genre : Comédie, Historique
Durée : 2h.
Année de production : 2006
Titre original : Obsluhoval jsem anglického krále
Distribué par CTV International

Prague. Jan Dite quitte, tant bien que mal, la prison dans laquelle il a purgé une peine de près de quinze ans. Alors qu'il s'installe dans un ancien village allemand abandonné dont les habitants ont été chassés après la Seconde Guerre mondiale, il se souvient de sa jeunesse et de sa grande ambition d'alors : devenir millionnaire.

CRITIQUES :


Paris Match
- Alain Spira

Cynique, candide, cruelle et sensuelle, préférant au rouge du sang des victimes le noir d'un humour corrosif, cette comédie humaine et dramatique (...) est un film à consommer en salle.


Le Figaroscope
- Marie-Noelle Tranchant

Malgré quelques longueurs, Jiri Menzel signe une adaptation inventive, truculente et ironique (...).


Ouest France
- La rédaction

Entre brulesque, drame et fantastique (...). Une diversité de regards et d'approches qui entretiennent un trouble dérangeant, au-delà d'un rire souvent grinçant.


Elle
- Françoise Delbecq

C'est brillant, enlevé: il faut y aller !

Télérama
- La rédaction

(...) le film est le plus souvent maladroit, surtout quand il aborde des thèmes délicats comme l'argent volé aux Juifs déportés.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: LOIN DE SUNSET BOULEVARD   Sam 10 Mai - 8:01


Date de sortie : 07 Mai 2008
Réalisé par Igor Minaev
Avec Sergueï Tsiss, Youlia Svejakova, Igor Dmitriev
Film français, russe.
Genre : Drame, Historique
Durée : 2h 10min.
Année de production : 2005
Titre original : Far from Sunset Boulevard
Distribué par Zelig Films Distribution

URSS, fin des années 80. Un couple de vieux artistes soviétiques est assiégé dans sa datcha par une meute de journalistes. Ils ne comprennent pas pourquoi. Il s'agit de Constantin Dalmatov, réalisateur de films à succès sous Staline, et de sa femme, Lidia Poliakova, qui était aussi l'actrice principale de ses oeuvres. Pris de panique, croyant que l'on vient les arrêter, ils commencent alors à brûler les traces de leur passé glorieux...

CRITIQUES :


Le Figaroscope
- La rédaction

(...) Un mélange détonant de glamour hollywoodien et d'atmosphère soviétique.


Télérama
- Pierre Murat

Cette peur diffuse finit par s'infiltrer jusque dans les intrigues à l'eau de rose qui ravissaient les foules et dont Minaïev fait mesurer, peu à peu, l'angoissante gaieté forcée.

Première
- Isabelle Danel

La reconstitution d'époque, le mélange de réalité et de fiction, ainsi que le jeu distancé des acteurs, tiennent plus de l'imagerie kitsch que de la fresque escomptée.

Le Monde
- Jean-Luc Douin

Grandiose et parodique, Loin de Sunset Boulevard alterne un ton de feuilleton romanesque et l'inventaire de scènes de genre codées (...).


L'Humanité
- Jean Roy

Retour dans le passé du cinéma et de la société soviétiques avec une comédie musicale lucide liée aux errements de l'époque.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
belle onyx
Complètement déjantée mwa?!?
Complètement déjantée mwa?!?


Nombre de messages : 1816
Age : 67
Localisation : cote d'azur
Humeur : ONYX mon ange tu nous manque !!!!!
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: RE:(Cinéma) Sur la toile...   Sam 10 Mai - 11:02



de beaux films a voir tout ca yop
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!


Nombre de messages : 6193
Age : 35
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Le Journal d'une baby-sitter   Jeu 15 Mai - 14:42

Date de sortie : 14 Mai 2008
Réalisé par Robert Pulcini, Shari Springer Berman
Avec Scarlett Johansson, Paul Giamatti, Laura Linney
Film américain.
Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h 44min.
Année de production : 2006
Titre original : The Nanny Diaries
Distribué par TFM Distribution


On ne naît pas baby-sitter, on le devient...
Annie Braddock est une jeune femme d'origine modeste, tout juste sortie du collège. Pressée par sa mère d'entrer dans la vie active, elle obtient un poste de nounou dans une famille huppée de Manhattan, les X. Un monde insoupçonné s'ouvre alors à elle, exotique et déroutant, semé de pièges et d'embûches.
Car la vie chez les X n'a rien d'un long fleuve tranquille : Madame est une bourgeoise radine, hyperactive et maniacodépressive et Monsieur, un tyran de la plus belle espèce. Par chance, leur fils, Grayer, est un adorable gamin auquel Annie s'attache immédiatement, s'efforçant de lui apporter tout l'amour dont le privent ses parents.
Avec un humour et un stoïcisme à toute épreuve, Annie réussit à surmonter toutes les crises, jouant à la perfection son rôle d'esclave corvéable à merci. Mais, côté coeur, quelques surprises l'attendent lorsqu'un bel étudiant de Harvard entreprend de faire sa conquête...

CRITIQUES :

Le Parisien
- Hubert Lizé

On craque pour cette comédie acidulée dans l'univers impitoyable des yuppies new-yorkais, qui nous vaut quelques scènes de moeurs croquignolettes.

Télérama
- Raphaëlle Simon

Les réalisateurs ne font pas que dans les bons sentiments, ils aiment aussi les mauvais : ça donne quelques scènes plutôt croustillantes, servies par un bon casting.


Le Figaroscope
- Dominique Borde

La comédie dramatique aussi acide soit-elle est (...) assez prévisible et on attend sans surprise les déconvenues de la femme méprisante et du mari lointain (...).


Première
- Mathieu Carratier

(...) un film de nounou un peu bof-bof qui aligne trop de banalités pour se démarquer du flot continu de chick flicks (films pour filles) déferlant sur nous à longueur d'année.

Le Monde
- Jean-Luc Douin

Pas de surprises dans cet inventaire de clichés, sinon celle de découvrir (...) que le syndrome Mary Poppins fait encore ravage. Dans le rôle de Madame X, (...) Laura Linney s'offre une parodie de Julie Andrews.

_________________
http://www.secondechance.org
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Cinéma] Sur la toile ...   Aujourd'hui à 5:07

Revenir en haut Aller en bas
 
[Cinéma] Sur la toile ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 9Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Abri en toile cirée
» Une étoile va briller ce soir dans notre ciel, Lucky
» tissu ou toile metallique
» ma petite armée d'étoile de mer ( en photo)
» BILDIM / Impressions de vos photos sur Support Bois et Toile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doumie :: Au quotidien :: Loisirs-
Sauter vers: