Doumie

Au lieu d'un site, un forum pour partager...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ANIMAL et SOCIETE

Aller en bas 
AuteurMessage
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: ANIMAL et SOCIETE   Ven 9 Mai - 10:54

Prochaines rencontres ANIMAL et SOCIETE : l’amélioration du sort des animaux en jeu

Du 15 mars 2008...

Citation :
Un communiqué du Ministère de l’Agriculture confirme l’organisation des « rencontres Animaux et Société » qui seront lancées le 14 mars prochain par Michel BARNIER.

La tenue d’une telle instance, réclamée depuis de nombreuses années par les associations de protection animale, au premier rang desquelles la SPA, devrait permettre d’aborder les questions relatives au traitement des animaux, à leur bien-être et à leur protection, qu’ils soient domestiques, libres, sauvages ou de rente, ou encore utilisés pour l’expérimentation ou les loisirs.

La SPA, par la voix de Caroline LANTY, sa présidente, se réjouit de l’espoir ainsi soulevé par cette nouvelle :

« Nous en attendons des mesures fortes et de progrès pour que dans une société évoluée, la détermination à mettre fin à des souffrances inutiles sur des êtres sensibles soit traduite concrètement ; il y a une véritable urgence à agir dans ce sens, le sort des animaux n’a cessé de se détériorer au nom de la rentabilité et du profit.

Je ne peux que souscrire à la formule du Président de la République selon laquelle : « La défense du bien-être animal constitue un enjeu majeur de notre civilisation » ; il serait très décevant, à cette occasion, de ne pas opérer un véritable changement dans nos pratiques vis-à-vis de l’animal, j’espère qu’une réelle volonté de rompre avec les archaïsmes présidera à ces réunions et permettra de redonner à l’animal sa dignité », poursuit Caroline LANTY qui participera à ces travaux et en suivra attentivement les conclusions.

Source : SPA


Dernière édition par Nounouch le Mer 16 Juil - 0:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Rencontres Animal et Société ou Rien A Signaler... pour l'instant !   Ven 9 Mai - 10:55

Citation :
Alors que les rencontres « Animal et Société » ont été lancées en mars par le ministre de l’Agriculture, à l’initiative du Président Nicolas Sarkozy, les associations de défense des animaux qui participent à ces travaux interviennent aujourd’hui auprès de Michel Barnier pour dénoncer certains dysfonctionnements observés lors des premières réunions de travail.

Les ONG signataires* attendent de ces rencontres la mise en place d’un ensemble cohérent, fiable, de qualité, contrôlable et contrôlé, éliminant tous les archaïsmes au profit d’une valorisation du bien-être animal. Leur objectif : que la France, pays des Droits de l’Homme, devienne aussi le pays du respect de l’animal et de ses droits.

Pour cela, il est impératif d’adopter, parmi les nombreuses revendications portées par les associations de défense des animaux, quelques mesures prioritaires :

Création d’une haute autorité à la condition animale œuvrant de manière transversale et indépendante ; Reconnaissance du caractère d’être sensible de l’animal (domestique et sauvage) dans le Code civil en le distinguant des biens meubles ;
Réorientation de l’Education par la création de programmes d’enseignement pluridisciplinaire au respect de la nature et à la connaissance des animaux, depuis les classes primaires jusqu’au niveau supérieur, et notamment dans les établissements et Grandes Ecoles qui forment la haute fonction publique et à la magistrature ;
Développement de méthodes alternatives en expérimentation animale passant par le soutien de la plateforme nationale nouvellement créée en France ;
Reconnaissance d’un droit d’objection de conscience pour tout élève qui refuse, dans une démarche éthique ou scientifique, de participer à une expérimentation animale ;
« Moralisation » du commerce des animaux de compagnie passant notamment par une : interdiction de la vente des animaux par petites annonces et en animaleries ;interdiction de la vente des animaux exotiques ;
Application stricte de la réglementation concernant l’obligation des municipalités à disposer d’une fourrière animalière, fourrière qui devra être rattachée à un refuge pour permettre, passé le délai légal, la mise à l’adoption des animaux ;
Soutien à la mise en place d’une campagne de stérilisation des animaux de compagnie afin d’enrayer la « surpopulation » et limiter les abandons ;
Révision de la réglementation sur le transport en limitant strictement la densité des chargements et la durée de transport des animaux vivants ;
Interdiction progressive des animaux sauvages dans les cirques, autres spectacles itinérants et delphinarium (certificat de capacité limité aux animaux déjà identifiés, aucune délivrance de certificat pour de nouveaux animaux, interdiction de tout transfert d’animaux sauvages d’un établissement fixe à un établissement mobile) ;
Condamnation de tous les sévices graves sur animaux et application de l’article 521-1 du Code Pénal sur tout le territoire sans aucune dérogation (interdiction des courses de taureaux et combats de coqs), ainsi que des articles R 654-1 et R 655-1 ;
Respect de l’étourdissement préalable des animaux avant tout type d’abattage sans exception lors d’un abattage rituel…

En ce qui concerne les élevages, mais aussi les refuges des associations de protection animale, il convient de mettre en œuvre l’article L214-1 du Code rural qui précise que : « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce ». Aucun système d’élevage (porcs, poulets de chair, poules pondeuses, etc.) ne pourra subsister s’il n’apporte pas la preuve que les impératifs biologiques des espèces élevées sont bien respectés.

Source : LPO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Brigitte Bardot "plus que déçue" à l'issue des rencontres "Animal et Société"   Mer 9 Juil - 21:42

AP | 09.07.2008 | 17:59

Le résultat des rencontres "Animal et Société" tenues sous l'égide du ministère de l'Agriculture ont "plus que déçu" Brigitte Bardot, qui a estimé mercredi qu'elles ont validé la vision selon laquelle "l'animal n'est qu'un bien de consommation ou un outil de recherche". Aussi l'ancienne actrice accuse Nicolas Sarkozy de ne pas avoir tenu sa promesse de réformer le statut des animaux.

Le chef de l'Etat "n'a pas tenu sa promesse et les rencontres 'Animal et Société' (censées remettre à plat la relation homme-animal) ne débouchent sur aucune avancée, alors qu'il s'y était personnellement engagé le 27 septembre", a déploré Brigitte Bardot dans un entretien téléphonique accordé à l'Associated Press.

Le rapport de la première phase d'"Animal et Société", rencontres nées d'une lettre de mission de Nicolas Sarkozy au ministre de l'Agriculture Michel Barnier et auxquelles étaient conviés plusieurs ministères concernés, "n'aboutissent à rien", estime Brigitte Bardot.

Ainsi, le statut de l'animal n'a selon la Fondation Bardot pas été réformé, puisque l'animal reste "un être sensible" dans le code rural, mais "un meuble" dans le code civil. La Fondation avait demandé à M. Sarkozy une harmonisation du statut de l'animal au regard des trois codes (rural, civil, pénal), avec la création d'une "haute autorité" de la condition animale.

Même sentiment chez Ghislain Zuccolo, directeur de la Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF), pour qui "l'aboutissement de ces rencontres n'est pas une victoire pour les animaux". "Force est de constater que la volonté de ménager la susceptibilité des organisations professionnelles a fait perdre à ces rencontres beaucoup de leur intérêt", a-t-il jugé dans un communiqué.

La Fondation Bardot et sa présidente se disent "affligées" du résultat du rapport Barnier, dont les rencontres se sont tenues entre mars et juin derniers. "Il est bien évident que le gouvernement nous renvoie le symbole dramatique que l'animal n'est qu'un bien de consommation ou un outil de recherche", note-t-elle.

La Fondation s'étonne aussi que le ministère de l'Agriculture ait annoncé l'édition d'un guide "afin de promouvoir les bonnes pratiques dans la corrida". Elle se dit par ailleurs atterrée du renvoi vers des "comités devant étudier la question" des étudiants en médecine opposés aux expérimentations animales, comme cela existe par exemple aux Pays-Bas ou en Italie.

Quant à l'abattage rituel, "puisque je ne peux plus m'exprimer dans ce pays sans être traînée devant les tribunaux, ma Fondation saisit directement la Commission européenne afin qu'une procédure soit engagée contre la France qui détourne allègrement la réglementation européenne sur l'abattage des animaux", a tempêté Brigitte Bardot.

Et l'ancienne actrice de conclure: "La souffrance, je l'apprivoise car il me faut continuer le combat. Mais comme je ne me montre plus, les pires rumeurs circulent à mon sujet, et j'en suis bien consciente. Mais ma souffrance n'est rien, comparée à celle de millions d'animaux exploités, égorgés ou mutilés. Alors je serai là, encore et toujours et ce, jusqu'à mon dernier souffle". AP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Bilan du Grenelle de l'animal : l'électronarcose écartée, la formation des sacrificateurs renforcée   Ven 11 Juil - 0:24

Trente-quatre mesures pour mieux protéger l'animal au quotidien ont été présentées le 8 juillet dernier dans le cadre des Rencontres "Animal et Société". Pour l'abattage rituel, il s'agira de mieux former les sacrificateurs et d'améliorer la contention des animaux dans les abattoirs. L'électronarcose n'est plus à l'ordre du jour mais son intérêt sera de nouveau débattu au sein de la commission nationale de suivi du Grenelle de l'animal, mise en place en septembre prochain. Le Conseil français du culte musulman sera invité à dialoguer.

Trente-quatre mesures protégeant l'animal au quotidien ont été dévoilées le 8 juillet dernier à l'occasion d'une conférence de presse organisée par le ministère de l'Agriculture et de la Pêche. Les propositions concernent les animaux de compagnie, d'expérimentation, d'attraction et de consommation. Elles sont issues des travaux de réflexion engagés depuis quatre mois dans le cadre du Grenelle de l'Animal. Les discussions autour de l'abattage rituel, au sein du troisième groupe « animal, économie et territoires », ont donné lieu à deux mesures principales, excluant pour le moment toute proposition sur l'électronarcose. Selon le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche, la première est la mise en place d'un « programme de formation spécifique « protection animale » dans les abattoirs », à destination de l'ensemble des intervenants dans les abattoirs c'est à dire les abatteurs, les services de contrôle et les sacrificateurs rituels. Cette proposition intégrera aussi la « modification de l'arrêté portant sur l'agrément des sacrificateurs pour prendre en compte, lors de la délivrance de la carte professionnelle, des compétences techniques en matière de protection animale ». La deuxième mesure concerne la « bonne contention des animaux dans les abattoirs » et se traduira sous la forme d'une « circulaire précisant les caractéristiques des équipements de contention pour l'abattage ». Jérôme Bignon, député de la Somme et président du groupe de travail concerné, a réaffirmé à Saphirnews que les deux axes de l'abattage rituel sont « la formation des sacrificateurs et l'inspection des abattoirs », et que « l'électronarcose ne sera pas utilisée pour l'instant » faute de consensus mais « les acteurs acceptent de poursuivre la démarche ». A ces mesures concrètes s'ajoute la création d'une commission nationale de suivi des rencontres « Animal et Société », rattachée au Ministère de l'Agriculture. Elle permettra « aux acteurs concernés de suivre l'ensemble des travaux engagés à la suite des Rencontres ».

Consensus scientifique


Bilan du Grenelle de l'animal : l'électronarcose écartée, la formation des sacrificateurs renforcée
La commission nationale de suivi sera créée dès le mois de septembre et réunira tout ou une partie des participants des tables rondes. Parallèlement, une expertise scientifique collective sur la perception de la douleur par l'animal va être confiée à l'Institut National de la recherche Agronomique (INRA). Cette étude appréhendera notamment la souffrance animale au stade de l'abattage. Thierry Tuot, conseiller d'Etat et vice-président du premier groupe de travail du grenelle de l'animal, qui est déjà pressenti pour la présider, réaffirme la nécessaire mise à plat des données scientifiques : « Dans un premier temps, il faudra demander aux scientifiques de rassembler toutes les informations possibles, toutes les études déjà menées. Il faut un consensus scientifique. Ensuite, il faudra reprendre la discussion avec le conseil français du culte musulman (CFCM) et avec les autres représentants religieux. Si le discours scientifique sur l'abattage rituel fait consensus, cela donnera une base « dépassionnée » au débat. Après, nous nous mettrons d'accord avec les représentants des différents cultes, notamment sur la formation des sacrificateurs. Les pouvoirs publics ne vont pas s'immiscer mais peut-être peuvent-ils aider dans ce domaine ou même faire l'objet d'un partenariat ». Une charte nationale des devoirs de l'homme envers l'animal sera également élaborée. Selon le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche, elle rappellera en particulier les grands principes existants dans la réglementation française et communautaire, le rôle et les devoirs des différents acteurs, la nécessité de promouvoir les bonnes pratiques et les chartes de qualité ainsi que le besoin d'informer le public sur l'animal.


http://www.saphirnews.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Rencontres animal & société - La SPA attend "des avancées concrètes"   Sam 12 Juil - 21:57

A l’issue des "Rencontres animal et société", qui ont pris fin le 30 juin dernier, la SPA (Société protectrice des animaux) indique dans un communiqué qu'elle attend « des avancées concrètes de la part du gouvernement concernant la protection des animaux ».
« Malgré l’espoir suscité chez les acteurs du bien-être animal, malgré l’investissement des associations, la SPA reste sceptique quand à l’engagement de l’Etat sur certains sujets tels que la corrida, les animaux sauvages ou la reproduction des animaux de compagnie par les particuliers », déclare la société, qui attend désormais des engagements concrets.

Le rapport final des "Rencontres animal & société" sera remis mardi 8 juillet à l’ensemble des participants. Michel Barnier, le ministre de l’Agriculture, rendra public des mesures immédiates « destinées à améliorer le sort des animaux en France ».

Source : Milfeuille Presse / TV Agri

Auteur : E.M.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: ANIMAL et SOCIETE   Sam 12 Juil - 21:58

Mardi 8 juillet 2008, le Ministre de l’Agriculture, Michel Barnier a reçu l’ensemble des participants des groupes de travail des rencontres "Animal et Société". Thèmes abordés : abattage des animaux ; accueil des animaux abandonnés ou saisis ; animaux présentant un risque ; animaux utilisés dans les spectacles ; commerce et élevage des animaux de compagnie ; contrôle et inspection ; corrida et jeux taurins ; Education, formation, information ; élevage des animaux de rente ; gestion des populations animales citadines ; recherche et expérimentation animale ; régime juridique de l’animal ; Rôle social de l’animal ; structure nationale de suivi des rencontres "Animal et Société" et le transport des animaux. Le résultat des rencontres "Animal et Société" ont "plus que déçu" Brigitte Bardot, qui dénonce que "l'animal n'est qu'un bien de consommation ou un outil de recherche". Brigitte Bardot accuse l'ex-candidat, Nicolas Sarkozy, devenu Président de la République, de ne pas avoir tenu sa promesse de réformer le statut des animaux. La Fondation Brigitte Bardot estime que le statut de l'animal n'a pas été réformé, "un être sensible" dans le code rural et "un meuble" dans le code civil. Brigitte Bardot avait demandé à Nicolas Sarkozy une harmonisation du statut de l'animal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ANIMAL et SOCIETE   

Revenir en haut Aller en bas
 
ANIMAL et SOCIETE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zutt!! J'ai oublié son nom (fleur, plante,animal...)
» Quel animal...
» Connaissez vous cet animal ?
» Notre premier animal de compagnie
» Quel animal êtes-vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doumie :: Le monde vivant :: La nature,faune et flore...-
Sauter vers: