Doumie

Au lieu d'un site, un forum pour partager...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Environnement] L'Afrique du Sud autorisée à abattre des éléphants à partir de jeudi

Aller en bas 
AuteurMessage
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: [Environnement] L'Afrique du Sud autorisée à abattre des éléphants à partir de jeudi   Mer 30 Avr - 19:37

Citation :
Par Fran BLANDY AFP - Mercredi 30 avril, 12h22

JOHANNESBURG (AFP) - Un moratoire de 13 ans sur l'abattage des éléphants sera levé jeudi en Afrique du Sud où l'appétit des pachydermes menace la biodiversité, mais, afin de ne pas trop heurter l'opinion, la décision devrait être appliquée avec mesure.


Après des années d'atermoiements, Pretoria a décidé en février d'autoriser à nouveau à partir du 1er mai l'abattage des éléphants, dont la population est passée de 8.000 à 18.000 pendant les 13 ans de répit.

Cette mesure, justifiée par les ravages que ces énormes mangeurs causent à leur environnement, a été entourée de précaution par le ministre de l'Environnement, Marthinus van Schalkwyk.

"Notre ministère a reconnu la nécessité de conserver l'abattage comme option de gestion (de la population) mais a fait en sorte que cela reste une mesure en dernier recours qui ne puisse être acceptée que sous de strictes conditions", avait-il dit en février.

L'abattage ne pourra être retenu qu'en cas d'échec des tentatives de contraception ou de déplacement des populations.

L'organisme SANParks qui gère les réserves nationales, où vivent la grande majorité des élephants, n'a d'ailleurs pas encore décidé s'il allait se saisir de cette possibilité.

"Nous trancherons au cours d'un processus de planification. Nous devons être très minutieux", a déclaré à l'AFP la porte-parole de SANParks, Wanda Mkutshulwa.

Malgré tout, la reprise possible de l'abattage a causé une forte émotion chez les défenseurs des animaux, particulièrement sensible à la méthode retenue pour tuer les pachydermes.

Les éléphants seront tués par un tireur d'élite qui, depuis un hélicoptère, essaiera de les abattre avec une seule balle au cerveau. Les familles et troupeaux seront tous tués en même temps, à l'écart d'autres groupes, pour éviter les traumatismes.

"Dire que nous allons les tuer en masse est une chose terrible", s'est émue Michelle Pickover, de l'organisation Animal Rights Africa qui prévoit d'introduire un recours en justice pour empêcher l'abattage.

"Le processus pour faire de l'abattage un moyen en dernier recours n'est pas bien défini", a-t-elle plaidé en accusant la directive gouvernementale "de rendre l'usage de l'abattage facile pour les gestionnaires" des parcs naturels.

Son association entend également lancer une campagne internationale pour demander aux touristes de boycotter l'Afrique du Sud au moment de la prochaine Coupe du Monde de football.

"2010 va arriver rapidement et nous voulons utiliser cette date. Nous voulons décourager les gens de venir chez nous", a-t-elle dit à l'AFP.

L'ancienne actrice française Brigitte Bardot, ardente défenseur de la cause animale, a également écrit au président Thabo Mbeki pour lui demander de renoncer à la mesure, en se disant "scandalisée par la reprise de cette tuerie".

La semaine dernière, des spécialistes des éléphants venus du monde entier se sont réunis en Afrique du Sud pour discuter des moyens de contrôler les dégâts causés par ces animaux.

Tout en soulignant que "les éléphants sont capables d'apprendre, qu'ils ressentent la peur, la souffrance et apparemment le sentiment de perte", ils ont estimé que l'abattage ne pouvait être exclu.

"L'abattage et le déplacement sont les seules options efficaces pour réduire la densité de population dans les endroits où il est urgent de le faire", ont-ils écrit dans un rapport.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Pour sauver les derniers éléphants 17 états africains signent la Déclaration de Bamako   Ven 9 Mai - 10:57

19 février 2008

Citation :
Les représentants de 17 états africains ont signé au Mali après deux jours de discussion un document important, la Déclaration de Bamako sur les Éléphants.

Les pays de l’aire de répartition de l'éléphant africain signataires sont : le Mali, le Niger, le Sénégal, le Burkina Faso, la Sierra Leone, la Guinée Bissau, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, le Togo, le Nigeria, le Ghana, le Libéria, la République Centrafricaine, le Rwanda, le Sud Soudan, l'Ethiopie et le Kenya. Ce sont les gouvernements du Mali et du Kenya qui ont accueilli cette réunion.

Le Ministre de l’environnement du Mali, Agatham AG Alhassan, a exprimé tout son appui à cet accord et a déclaré : "Avec des ressources humaines et financières très limitées, nous faisons non seulement face aux défis du changement climatique, mais aussi aux méthodes cruelles utilisées par les braconniers pour abattre les éléphants et détruirent leurs habitats considérés jusqu’alors comme des zones de sécurité."

Cette réunion est le symbole de l'unité des pays mentionnés ci-dessus, dans la lutte pour la conservation de l’éléphant et contre le trafic de l'ivoire. Depuis de nombreuses années les représentants de ces pays travaillent de très près sur ces questions. Cette formalisation renforce à présent leur coopération.

"C'est une action significative pour les états de l’aire de répartition de l'éléphant africain," a dit Patrick Omondi, le Chef du Kenya Wildlife Service. " Non seulement nous adoptons une attitude commune contre l'abattage de nos éléphants aujoud’hui menacés, mais nous discutons aussi ensemble de l'importance d’une politique forte pour la conservation de l’éléphant et des stratégies de gestion, qui sont essentielles pour le maintien des populations d'éléphant et par voie de conséquence pour la promotion du tourisme."

"Il est satisfaisant de penser que les pays partageant la même opinion conviennent d'un mécanisme pour mettre en oeuvre les décisions prises à la 14ème Conférence des Parties de la CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore menacées d'extinction) dans le respect du commerce international de l'ivoire et en particulier du développement d'un Plan d’Action sur l’Elephant Africain pour sa conservation," a souligné P.Omondi.

Kevin Shields, le Directeur du Programme Faune et Habitat d’IFAW (Fonds international pour la protection des animaux- www.ifaw.org ) qui a facilité la tenue de cette réunion, a salué les délégués pour leurs réalisations. "Votre passion, votre engagement et la foi ont dans le passé porté leurs fruits, ce fut le cas en juin dernier. Et, aujourd'hui, vous avez commencé un voyage pour sauver cette grande espèce qu’est l’éléphant. C'est un périple laborieux, mais réalisable. Cela pourrait être la seule occasion de donner de l'espoir et un avenir pour les éléphants et leur habitat."

Source : IFAW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: IFAW et eBay France annoncent une diminution de 98% de la vente d’objets en ivoire sur eBay.fr   Ven 9 Mai - 11:00

Citation :
La vente d’objets en ivoire sur eBay.fr a diminué de 98% depuis un an, c'est-à-dire depuis le début de la collaboration entre, IFAW (Fonds international pour la protection des animaux – www.ifaw.org) et eBay France.

Il y a un an IFAW-France et Ebay France décidaient, pour mettre fin au commerce illicite d’espèces sauvages menacées d’extinction ou de leurs produits dérivés sur internet, tels que l’ivoire pour lequel 20 000 éléphants sont braconnés chaque année afin de satisfaire la demande issue des pays d’Asie mais aussi d’Europe, de collaborer ensemble.

> Un an plus tard, IFAW et eBay France dressent un bilan positif de cette collaboration et comptent activement poursuivre ensemble ce combat.

> eBay France a toujours lutté contre la vente d’espèces protégées sur son site. Mais pour aller plus loin, IFAW et eBay France ont souhaité réunir leurs efforts et leurs expertises.

> Ainsi, en capitalisant sur ses équipes Sécurité, sur ses investissements technologiques importants et sur l’expertise d’IFAW, eBay France a été en mesure de proposer à IFAW un dispositif personnalisé de sensibilisation des utilisateurs d’eBay.fr :

> Un message d’alerte qui apparaît avant toute mise en vente d’un objet en ivoire potentiellement frauduleux et renvoyant vers la nouvelle réglementation et vers la page perso d’IFAW

> Un règlement « Animaux et parties animales » complété pour donner des informations précises aux utilisateurs sur les objets autorisés ou interdits à la vente

> Une « Page perso », disponible en permanence sur le site, expliquant le combat d’IFAW et délivrant des messages de sensibilisation et des recommandations

> Un renforcement et un meilleur paramétrage des outils de filtrage grâce à l’expertise d’IFAW

> Une revue manuelle par l’équipe sécurité d’eBay de toutes les annonces qui tombent dans ce filtre

> Ces nombreuses mesures ont porté leurs fruits puisque «L’expansion du commerce illicite des produits dérivés d’espèces sauvages sur Internet est alarmante. Pour combattre cette tendance, IFAW a souhaité collaborer avec eBay, leader mondial du e-commerce. Nous avons apprécié son attitude responsable et proactive dans cet objectif commun » déclare Céline Bienvenu, chargée de campagne au sein d’IFAW France.

> Du côté d’eBay, on note le même enthousiasme : « Nous sommes très satisfaits des résultats de notre partenariat avec IFAW. Il nous donne toutes les raisons d’être optimistes quant à la diminution drastique du phénomène sur internet. Et en tant qu’entreprise soucieuse de faire appliquer la réglementation sur son site, nous sommes déterminés à renforcer toujours davantage nos mesures », explique Alexander Von Schirmeister, Directeur général d’eBay France.

> Source : IFAW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: RDC: 14 éléphants tués en quinze jours dans le parc des Virunga, selon des ONG   Ven 9 Mai - 11:11

AFP - Jeudi 1 mai, 19h04

Citation :
KINSHASA (AFP) - Quatorze éléphants ont été abattus depuis le 14 avril dans le parc national des Virunga situé dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé jeudi l'ONG de protection de la faune Wildlife Direct, qui met en cause la libéralisation du commerce de l'ivoire.


Selon l'Institut congolais de conservation de la nature (ICCN), cité par un communiqué de Wildlife Direct, quatre éléphants ont été tués par des rebelles hutus rwandais des FDLR, cinq par les Forces armées congolaises (FARDC), trois par des éléments de la milice locale Maï Maï Pareco et deux par des villageois.

"C'est le mois le pire que nous enregistrons depuis longtemps en terme d'abattage d'éléphants", a déclaré Alexandre Wathaut, directeur de l'ICCN dans la province du Nord-Kivu, où se trouve le parc national des Virunga.

L'ICCN a interpellé les autorités militaires congolaises ainsi que les groupes armés pour "mettre fin à ce massacre". "Nous appelons la communauté internationale à s'engager dans la résolution des problèmes politiques de la région, pour la sécurité des populations et pour la faune sauvage unique des Virunga", a ajouté M. Wathaut.

Pour Emmanuel de Merode, directeur de Wildlife Direct, "la recrudescence des tueries d'éléphants dans les Virunga s'inscrit dans le cadre de massacres à l'échelle du bassin du Congo", alimentés notamment par "la libéralisation du commerce de l'ivoire, sous pression sud-africaine, et la présence accrue d'opérateurs chinois sur le terrain, qui répondent à une demande massive en ivoire dans leur pays".

Pour l'ONG, la levée ce jeudi d'un moratoire de 13 ans sur l'abattage des éléphants en Afrique du Sud vient nourrir les inquiétudes quant à une relance importante du commerce légal de l'ivoire, susceptible d'encourager les trafics.

En RDC, le Nord-Kivu est depuis des années le théâtre de conflits entre armée, milices locales et étrangères. Un cessez-le-feu signé en janvier par tous les groupes armés congolais de la région est violé presque quotidiennement et d'importantes parties de la province sont sous contrôle de milices.

Classé au patrimoine mondial par l'Unesco (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture), le parc des Virunga ne comptait plus en 2006 que 350 éléphants, contre 3.500 en 1959, selon Wildlife Direct.

Ce parc, qui compte de nombreuses espèces rares et protégées, abrite plus de la moitié des quelque 700 derniers gorilles des montagnes encore en liberté - qui vivent à cheval entre l'est de la RDC, le Rwanda et l'Ouganda voisins.

Au total en 2007, dix gorilles des montagnes ont été tués et deux portés disparus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Le calvaire des élephants de Bangkok   Jeu 15 Mai - 17:27

Autrefois symbole vénéré du royaume (jusqu’en 1919 un éléphant blanc figurait sur le drapeau de Thailande) les éléphants sont aujourd’hui souvent transformé en attractions ambulantes dans les rue de Bangkok.


Impossible de ne pas croiser leur chemin au moins une fois, si vous passez dans un des quartiers touristiques de Bangkok : accompagnés de son “mahout” , le noble animal déambule l’oeil mi-clos au beau milieu des néons et des karaokés hurlants de soi cowboy. Un spectacle bien peu réjouissant, mais qui n’empêche les touristes de payer 20 à 40 baht pour avoir le droit de nourrir le pachyderme. Au cas où vous ne le sauriez pas, les éléphants sont interdits de séjour à Bangkok…. Il y a même une brigade de police spécialisée, la Stray Elephant Task, crée en 2006 pour renvoyer les éléphants chez eux, et dont le peu d’efficacité ne décourage pas les cornacs venus à Bangkok attiré par l’argent. Une bonne journée peut rapporter près de 2000 baht à un cornac, alors qu’un salaire mensuel non qualifié est aux alentours de 8000 baht par mois.

Le gouvernement thailandais estime qu’il y a 3837 éléphants domestiqués en Thaïlande aujourd’hui, dont une infime partie se promène dans Bangkok - habituellement pas plus de une demi-douzaine chaque soir - mais ils sont difficiles à manquer. De nombreux Thaïlandais estiment qu’ils sont comme un rappel quotidien des inégalités en Thaïlande : une preuve physique et imposante du fossé entre la pauvreté des provinces et la richesse de Bangkok. Croiser un éléphant dans une rue de Silom, devant une vitrine de Gucci ou de Prada à quelque chose de surréaliste….

Les Mahouts viennent avec leurs éléphants à Bangkok pour les mêmes raisons que les fils et filles de cultivateurs de riz qui viennent tenter leur chance comme serveurs, ou masseuses à Bangkok: Ils ont besoin d’argent.

Pourtant la Thaïlande a au moins huit lois distinctes qui pourraient être utilisés pour arrêter les éléphants dans la ville, allant des règles de circulation (code de la route) aux violations de la protection de la faune, en passant pas la santé publique et la propreté urbaine.

Les éléphants sont à part en Thailande : pendant des siècles ils ont été considérés comme des bêtes nobles, utilisées sur les champs de bataille.Au 19ème siècle, le Roi Mongkut a offert deux éléphants au gouvernement américain, en pensant qu’il pourrait aider à cimenter une amitié naissante entre les deux pays.

Avant l’invasion automobile, les éléphants étaient les symboles de la richesse et utilisés comme bête de somme dans la Thaïlande rurale, particulièrement prisés pour leur aide dans la jungle. Ce n’est qu’à la fin des années 1980, lorsque le gouvernement a interdit l’exploitation forestière, que des centaines d’éléphants se sont retrouvés au chômage.

Dans les rues de Bangkok, les éléphants provoquent près de 20 accidents par mois, les pachydermes se brisent souvent une patte, ou se blessent sur des plaques d’égouts ou en dérapant sur un trottoir.

Le ministère thaïlandais de l’Environnement a proposé d’offrir entre 50.000 et 100.000 baht (de 1.050 et 2.100 euros) aux cornacs pour employer leurs animaux dans des patrouilles contre l’exploitation forestière illégale, mais sans remporter le succès attendu. Aujourd’hui la plupart de ces éléphants font peine à voir : ils tombent malades ou se blessent, leurs propriétaires n’ont pas les moyens de financer leur traitement médical.

thaïlande.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Le Laos, Pays du million d'élephants, craint de perdre ses derniers pachydermes   Jeu 15 Mai - 17:29

AP | 04.04.2008 | 12:00

Jadis célèbre pour ses troupeaux d'éléphants, le Laos qui était surnommé "Prathet Lane Xane" (Pays du million d'éléphants) ne compterait plus que 700 animaux sauvages. Tant bien que mal, plusieurs ONG se battent pour repousser le spectre de la disparition de l'espèce.

"Beaucoup de gens en Asie disent que les éléphants font partie de leur patrimoine national", observe Connie Speight, une militante américaine qui a voyagé à dos d'éléphant à travers la jungle et a "adopté" neuf pachydermes. "Mais je leur réponds: 'c'était votre patrimoine et que faites-vous pour le protéger? Souvent très peu". Agée de 83 ans, cette enseignante à la retraite est revenue au Laos pour tenter de sauver les derniers individus.

La condition des éléphants au Laos apparaît meilleure que dans la plupart des douze autres pays où vit l'animal: ils bénéficient de forêts vastes et une population humaine clairsemée. Mais comme ailleurs, c'est une course contre la montre. Les éléphants sont menacés par les braconniers, les constructeurs de barrages, les bûcherons et les paysans.

"La situation va devenir franchement dramatique dans une dizaine d'années si rien ne change", prévient Sébastien Duffillot, co-fondateur de l'ONG française ElefantAsia. A ce rythme de déclin, les éléphants laotiens sauvages pourraient avoir disparu dans 50 ans, a-t-il ajouté.

Les éléphants domestiqués seraient environ 570, soit une baisse de 20% au cours de la dernière décennie.

Au total, le Fonds mondial pour la nature (WWF) estime qu'il reste 25.000 éléphants sauvages en Asie et 15.000 domestiqués. Il y a un siècle, la Thaïlande à elle seule en comptait plus de 100.000.

Connie Speight a assisté récemment à un festival de l'éléphant organisé par l'ONG de Sébastien Duffillot visant à "rendre hommage à cet animal emblématique du Laos". Lors de cet événement de trois jours, une soixantaine d'éléphants ont démontré leurs talents, en transportant du bois, en participant à des cérémonies bouddhistes et des processions.

A leur âge d'or, les éléphants faisaient office de camion, de taxi et de char d'assaut. Le Laos, aujourd'hui communiste, était un royaume qui avait réussi à conserver son indépendance en offrant des éléphants à la Chine et au Vietnam.

Les organisateurs ont émis le souhait que ce festival annuel, qui a eu lieu la première fois en 2007, parviennen à convaincre les propriétaires d'éléphants d'utiliser leur animal pour l'industrie touristique plutôt que pour l'exploitation du bois.

De nombreux jeunes de Paklay, une ville située sur le Mékong, ont touché pour la première fois la trompe d'un éléphant pendant ce festival, en leur offrant des fruits ou de la nourriture.

Connie Speight espère que d'autres éléphants pourront comme Mae Dok, un des neuf éléphants qu'elle parraine, voyager à travers la campagne comme "ambassadeur", apportant ainsi des livres aux enfants scolarisés.

Après avoir travaillé toute sa vie à l'exploitation du bois, Mae Dok, "Mme Fleur", a repris une vie de pachyderme et serait enceinte, ce qui ravit Connie Speight, étant donné le nombre déclinant de femelles en âge de procréer. ElefantAsia avance que dans 15 ans, il ne restera plus que 46 femelles domestiquées de moins de 20 ans. AP

Nouvel Obs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Vil Coyote
ça bulle ...
ça bulle ...
avatar

Nombre de messages : 741
Age : 40
Date d'inscription : 07/06/2008

MessageSujet: La Coalition pour l'Éléphant d'Afrique se prononce pour la conservation et refuse le commerce de l'ivoire   Jeu 26 Juin - 13:18

Les pays de l'aire de répartition de l'éléphant d'Afrique qui se sont réunis à Mombasa, au Kenya, ont dénoncé l'importance exagérée accordée au commerce de l'ivoire dans le cadre de la CITES. En effet, ils ont déclaré que leur préférence irait à la conservation des éléphants et à la diminution des obstacles tels que les conflits entre les hommes et les animaux sauvages. Ils prônent l'application de la loi, la constitution d'une capacité de gestion pour les états de l'aire de répartition de l'éléphant et l'établissement de mécanismes de transfert local et transfrontalier des éléphants.

Dans un communiqué lu par le délégué du Mali, Alpha Maiga, les états de l'aire de répartition se sont également opposés à une recommandation du Secrétariat de la CITES désignant la Chine comme partenaire pour le commerce de l'ivoire. Ils sont résolus à faire une communication officielle dans ce sens lors de la réunion du 57ème Comité Permanent de la CITES, qui se tiendra en juillet 2008 à Genève. Tant que la vente exceptionnelle approuvée par la CdP 14 n'a pas eu lieu et que les effets de cette vente n’ont pas été enregistrés et analysés, aucune autre attention ne doit être accordée à la poursuite du commerce et aux partenariats commerciaux a déclaré la Coalition pour l’Eléphant d’Afrique.

Le Directeur du Kenya Wildlife Service, Julius Kipng’etich, a pressé les états de l'aire de répartition à renforcer la confiance et éliminer la méfiance qui semble diviser les Africains en ce qui concerne les éléphants et la conservation. "Nous construisons un cadre de travail en équipe pour la gestion de la biodiversité en Afrique. A long terme, nous espérons renforcer la collaboration entre les états, au point de pouvoir débattre des résolutions de la Coalition au plus haut niveau sur le continent : l'Union Africaine (UA).

Parmi les autres points forts de la réunion figure un appel à former un comité ministériel afin de coordonner le Plan d'Action sur l'Éléphant d'Afrique, les collectes de fonds et la mobilisation des ressources ainsi que le partage d'expertise technique entre les états, ce que le Dr Noah Wekesa, Ministre de la Faune du Kenya a qualifié d'aubaine pour les éléphants, étant donné le défi auquel la plupart des pays d'Afrique sont confrontés pour financer la conservation.

James Isiche, Directeur régional d'IFAW (Fonds international pour la protection des animaux – www.ifaw.org), qui a animé la réunion de la Coalition, a déclaré que les efforts de collaboration pourraient donner un énorme coup de fouet à la capacité de conservation. "

"Les solutions telles que le partage d’expertise, de ressources et de structures comme l’Africa Elephant Fund répondent à certains défis auxquels sont confrontés les états de l'aire de répartition dans le cadre de la gestion de leurs populations d'éléphants. IFAW et la Coalition se sont serrés les coudes car nous partageons les mêmes valeurs." a-t-il déclaré.

Source : IFAW
2008-06-25 22:11:00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: [Environnement] L'Afrique du Sud autorisée à abattre des éléphants à partir de jeudi   Jeu 3 Juil - 10:02

Personne n a balancé Babar c est louche bloooondeuh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Rinkin
J'ai peur de rien ...
J'ai peur de rien ...
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 41
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: [Environnement] L'Afrique du Sud autorisée à abattre des éléphants à partir de jeudi   Jeu 3 Juil - 12:31

Ce soir Guil me montre comment mettre des images ! respect Patience ! pitoune
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: [Environnement] L'Afrique du Sud autorisée à abattre des éléphants à partir de jeudi   Jeu 3 Juil - 20:37

ça va on a le temps en une quinzaine de séances de 3 heures tu devrais y arriver! czaqw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Rinkin
J'ai peur de rien ...
J'ai peur de rien ...
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 41
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: [Environnement] L'Afrique du Sud autorisée à abattre des éléphants à partir de jeudi   Ven 4 Juil - 9:53

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rinkin
J'ai peur de rien ...
J'ai peur de rien ...
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 41
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: [Environnement] L'Afrique du Sud autorisée à abattre des éléphants à partir de jeudi   Sam 5 Juil - 10:36

jéri1fé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rinkin
J'ai peur de rien ...
J'ai peur de rien ...
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 41
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: [Environnement] L'Afrique du Sud autorisée à abattre des éléphants à partir de jeudi   Sam 5 Juil - 10:37

corde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rinkin
J'ai peur de rien ...
J'ai peur de rien ...
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 41
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: [Environnement] L'Afrique du Sud autorisée à abattre des éléphants à partir de jeudi   Sam 5 Juil - 10:37

jlavédi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rinkin
J'ai peur de rien ...
J'ai peur de rien ...
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 41
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: [Environnement] L'Afrique du Sud autorisée à abattre des éléphants à partir de jeudi   Sam 5 Juil - 10:45

Pas de panique Babar a construit son refuge !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rinkin
J'ai peur de rien ...
J'ai peur de rien ...
avatar

Nombre de messages : 997
Age : 41
Date d'inscription : 14/05/2008

MessageSujet: Re: [Environnement] L'Afrique du Sud autorisée à abattre des éléphants à partir de jeudi   Sam 5 Juil - 11:06

Observez sa joie à l ' idée d ' aller dans son refuge !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Re: [Environnement] L'Afrique du Sud autorisée à abattre des éléphants à partir de jeudi   Dim 6 Juil - 8:36

aaffraid

une suffisait! choking
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Nounouch
Blond Power!!!!!!
Blond Power!!!!!!
avatar

Nombre de messages : 6193
Age : 36
Localisation : Loiret
Emploi/loisirs : Blonde serial killeuse!
Humeur : Pendant que certains jugent je fleuris ta tombe...
Date d'inscription : 27/04/2008

MessageSujet: Ivoire pour la Chine: les défenseurs sud-africains des animaux indignés   Jeu 17 Juil - 0:06

JOHANNESBURG - Les défenseurs des animaux en Afrique du Sud ont réagi avec indignation mercredi à une décision de la Convention sur le commerce international des espèces menacées (CITES), selon laquelle Chine et Japon vont pouvoir se partager 100 tonnes d'ivoire vendues aux enchères.

Cette décision, qui concerne quatre pays d'Afrique australe, "a dans les faits donné le feu vert aux gangs internationaux de braconniers et de crime organisé, elle va constituer un cauchemar pour les agences de protection de l'environnement en Afrique aux maigres moyens", a dénoncé l'association Animal Rights Africa dans un communiqué.

"En termes réels, cela représente la mort de 7.699 éléphants en Afrique du Sud", a poursuivi l'association, qui rappelle que quelque 20.000 éléphants sont tués chaque année par des braconniers et que des Chinois ont déjà été impliqués dans des trafics.

Le comité permanent de la CITES a estimé mardi soir à Genève que la Chine répondait aux critères de lutte contre le trafic illicite d'ivoire, a annoncé dans un communiqué le Fonds mondial pour la nature (WWF).

La Chine va donc pouvoir participer à une vente d'ivoire que quatre pays (Afrique du Sud - 51 tonnes, Botswana - 43 tonnes, Namibie - 9 tonnes et Zimbabwe - 3 tonnes) devraient céder aux enchères cette année.

La Chine et le Japon, à l'ancienne tradition de travail de l'ivoire, sont les seuls sur les rangs, les pays occidentaux s'étant détournés de l'ivoire ces dernières années pour des considérations écologiques, selon le WWF.

L'ivoire acheté par ces deux pays devra rester sur leur marché national.


Animal Rights Africa a dénoncé l'attitude du gouvernement sud-africain, qui a par ailleurs levé en mai un moratoire de 13 ans sur l'abattage des éléphants. Elle a également fustigé CITES et s'est dit très choquée par le soutien à cette vente de la Grande-Bretagne et l'Union européenne.

La CITES, qui rassemble 173 pays membres, a approuvé en juin 2007 un moratoire de neuf ans sur le commerce de l'ivoire, mais a autorisé les pays d'Afrique australe, où les populations de pachydermes sont florissantes, à vendre leurs stocks déclarés au 31 janvier 2007.

(©AFP / 16 juillet 2008 13h36)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://doumie.wowjdr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Environnement] L'Afrique du Sud autorisée à abattre des éléphants à partir de jeudi   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Environnement] L'Afrique du Sud autorisée à abattre des éléphants à partir de jeudi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Photos de : Afrique en 4x4 er Argentine en Camping car
» Point Afrique a repris ses charters vers le Nord de la Mauritanie
» Des poussins sont abusés en Afrique du Sud !!!
» pétition : contre les OGM autorisés par l'Union Européenne
» les watsonias , plante d'Afrique du sud.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Doumie :: Le monde vivant :: La nature,faune et flore...-
Sauter vers: